Universe image Tales from the Cryptkeeper Universe image Tales from the Cryptkeeper

Tales from the Cryptkeeper

Ghosts, goblins, and ghouls are ready to creep out kids who commit foul deeds. Whether they´ve lied, cheated, or stolen, the Cryptkeeper is always on hand to cackle as these kids learn the error of their ways from his frightening friends.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Works, In Wax

When it´s discovered that Rottmucker left the museum to William in his will, and that Boswick´s attempted takeover is illegal, the monsters return Craig´s favor.


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
Crypte Show


Dans la crypte, le GARDIEN peint une toile.


GARDIEN

Il y a des jours, la fibre

artistique vous chatouille et

quand elle est là, il faut

savoir la saisir.

Aujourd'hui, j'ai une

irrésistible envie de la laisser

dégouliner.

Et tout le monde a le droit de

s'exprimer.

Je ne m'appelle pas Léonard de

Vinci, mais il m'arrive de faire

des trucs canon.


Le GARDIEN tient une peinture qui représente une femme.


GARDIEN

Regardez, ce n'est pas une copie

conforme de la "Mort de Lisa?"

Ne vous battez pas pour

l'acheter, elle n'est pas encore

sèche.

Vous ne perdez rien, elle fait

tout le temps la gueule.

Il y en a deux que je connais

qui ont la marotte des trucs en

cire.

Ça va de la statuette aux objets

grandeur nature.

Vous avez déjà vu un musée de

cire?

Eh bien, il serait temps d'aller

y faire un tour.

Je vous garantis que vous ne

serez pas déçus.

Mon histoire s'intitule : les

oeuvres de cire.


Le GARDIEN ouvre un grand livre.


Titre :
Les œuvres de cire


Le jeune CRAIG regarde une affiche annonçant « La chambre des horreurs » devant un musée de cire. Il marche devant une billetterie pour entrer dans le musée. On entend une voix aiguë qui provient de la billetterie.


PORTIÈRE

Ça fera 3 $, jeune

homme.


CRAIG

Je vous demande pardon?


PORTIÈRE

L'entrée, c'est 3 $.


CRAIG

Ha!

C'est la meilleure de l'année,

je me présente : mon nom est

Craig Moran, je suis l'invité

permanent de monsieur

Rockmoqueur, le propriétaire de

ce musée.


La PORTIÈRE tend la main vers CRAIG.


PORTIÈRE

C'est quand même 3 $.


CRAIG

Quand je vais raconter ça à

votre patron, il ne va pas être

content.


CRAIG donne de l'argent à la portière qui lui donne un billet.


CRAIG court dans les couloirs du musée. Il arrive dans La chambre aux horreurs. Des statues de cire y représentent des monstres.


CRAIG

Salut, les gars.

Ça faisait longtemps que l'on ne

s'était pas vu.


CRAIG s'adresse à une statue de vampire.


CRAIG

Je vous ai manqué, monsieur le

comte?

Toi, on peut dire que tu m'as

fait faire des cauchemars.

Je n'arrivais plus à dormir la

nuit.


CRAIG s'adresse à une statue de loup-garou.


CRAIG

Salut, mon gros loup.

Tu as une petite mine.

Tu as encore forcé sur la chair

fraîche.

Je te l'ai pourtant répété :

mange végétarien.


CRAIG rit.


CRAIG s'adresse à une statue de monstre humanoïde.


CRAIG

Et toi, mon Franky, toujours

aussi pâlichon.

Tu aurais besoin d'un week-end à

la campagne ou d'un bon petit

électrochoc.


Un homme pose la main sur l'épaule de CRAIG. CRAIG et l'homme hurlent de peur puis rient.


CRAIG

Bon sang, on peut dire que tu

m'as fichu une sacrée trouille.


WILLIAM

J'ai enfin réussi à te

surprendre.

Tu me dois un penny, Craig.

C'est rare quand je gagne contre

toi.


CRAIG

J'en ai eu pour mon argent.

J'en ai encore la chair de

poule.


CRAIG donne une pièce de monnaie à WILLIAM.


CRAIG

Mais comme tu as eu aussi peur

que moi, tu es obligé de me

rendre ma pièce.

Tu as vu ça?

Non, là, par terre.

À côté de toi.


CRAIG agite la main devant le concierge puis reprend sa pièce.


CRAIG

Trop tard.


WILLIAM

Toi, alors, on peut dire que

tu es un petit farceur.


CRAIG

Tu prends bien soin de mes

potes, j'espère.


WILLIAM

Ces trois-là, tu ne peux pas

savoir comme je les bichonne.

Je sais que ce sont tes

préférés.


CRAIG

C'est vrai, ils m'éclatent

complètement.

Ils sont hyper cool.

La classe.


WILLIAM

Je vais te dire un truc.

À la façon dont tu parles d'eux,

on a vraiment l'impression

qu'ils sont vivants.

Regarde.


CRAIG

Monsieur Rockmoqueur les a

tellement bien réussis que

parfois, je suis persuadé qu'ils

entendent tout ce que l'on dit.


WILLIAM

Ça y est, te voilà reparti

dans tes rêves.

Ah, si seulement j'avais

l'imagination aussi fertile que

toi, j'en inventerais des

histoires.


Dans une remise, CRAIG et WILLIAM s'amusent avec des mannequins en bois. [WILLIAM

Si on ajoutait un bras à ce

mannequin.


CRAIG

Pas de problème.

Le gauche ou le droit?


WILLIAM

En fait de bras, ce qu'il lui

faudrait, surtout, c'est une

tête solide.


CRAIG

Au fait, qui c'est cette

vieille chouette à la caisse?

Elle a eu l'audace de me faire

payer.


CRAIG donne une tête de mannequin à WILLIAM qui prend un air sérieux.


CRAIG

Tu fais une drôle de tête,

William.

Quelque chose qui cloche?


WILLIAM

Je voulais te le dire, et

puis on a commencé à bavarder.

Finalement, je n'ai pas eu le

courage.

C'est au sujet de monsieur

Rockmoqueur.

Voilà -

- en fait --


Un homme arrive.


BOSWICK

Il est mort.


CRAIG

Quoi!


BOSWICK

Eh oui, c'est la vie.


WILLIAM

Tu sais, Craig, il était très

malade.


CRAIG

Mais, vous, qui êtes-vous?


BOSWICK

Je suis monsieur Boswick.

Le nouveau propriétaire de cet

établissement.


CRAIG

Mais, c'est impossible,

monsieur Rockmoqueur a toujours

dit que s'il lui arrivait quoi

que ce soit, le musée

reviendrait à William.


WILLIAM

Oui, c'est exactement ce

qu'il a dit.

Même que c'est noir sur blanc

sur un papier.


BOSWICK

Ah, c'est comme ça?

Montrez-moi donc ce fameux

papier.


WILLIAM

Il m'a dit qu'il l'avait

caché dans un endroit très sûr.

Seulement, je ne sais pas où.


BOSWICK

Comment pourriez-vous le

savoir puisque ce testament n'a

jamais existé?

Ce musée m'appartient de droit.


CRAIG

Mais!


BOSWICK

Je vous préviens, si

j'entends encore parler de cette

histoire abracadabrante, je vous

renvoie.


WILLIAM

Oh!


BOSWICK

Quant à vous, jeune homme.

Veuillez sortir.

Sortez!


CRAIG sort tristement.


CRAIG s'adresse aux monstres de cire.


CRAIG

Les amis, je sens que cette

maison va connaître des jours

très sombres.

Je regrette déjà ce bon vieux

Rockmoqueur.

Ce Boswick n'a pas l'air de vous

aimer.

Maintenant, il n'y a plus que

moi et William pour s'occuper de

vous.


Une pierre tombale bascule dans le décor de cire. CRAIG s'approche de la pierre pour la redresser. Comme il touche à la pierre tombale, il se transporte dans un cimetière.


CRAIG

Heu -

- là, il m'arrive un truc

bizarre.


CRAIG aperçoit une chauve-souris qui vole.


CRAIG

Wah!

Un vampire.


Un soldat et un gentleman poursuivent la chauve-souris qui entre dans un caveau.


SOLDAT

Par ici, je le vois.


GENTLEMAN

Il est dans le caveau.

Suivons-le.


CRAIG suit les hommes qui entrent dans le caveau.


Dans un tunnel, CRAIG entend des rires. Un grand « R » est sculpté au-dessus de l'ouverture d'un tunnel.


CRAIG

C'est quoi cette

lettre "R?"


CRAIG entre dans une pièce. Le SOLDAT et le GENTLEMAN se tiennent devant un cercueil où dort un vampire.


GENTLEMAN

Alors, espèce de zombie, on

vient roder la nuit autour de

nos jeunes filles?


SOLDAT

Ça te dirait un petit pieu au

travers des côtes?

Tu n'as pas peur que ça te brise

le coeur.


Le vampire ouvre les yeux. CRAIG se cache.


CRAIG

Bonsoir messieurs!

Bienvenues dans l'antre du

vampire.


SOLDAT et GENTLEMAN

Hein?


CRAIG

(Avec une voix aiguë)

Ils ont l'air bien gros et

bien juteux et je peux en sucer

quelques litres.

(Avec une voix grave)

Et moi, alors.

Moi, je suis le plus grand, je

prends le plus gros.

(Avec une voix aiguë)

D'accord, mais allez déjà vous

laver les dents, ensuite nous

boirons tous les 10 chacun à

notre tour.


SOLDAT

Il a dit 10, tu as entendu?

Je n'ai pas rêvé.


GENTLEMAN

On ne s'en sortira jamais

avec un seul pieu.


CRAIG

Si vous m'en faites cadeau,

je me montrerai indulgent.


GENTLEMAN

Tenez, prenez-le.

Il est à vous.


Le GENTLEMAN jette le pieu qu'il tient. CRAIG le ramasse.


CRAIG

Merci messieurs.


CRAIG s'éloigne à la course.


SOLDAT

Non d'une pipe, on s'est fait

rouler.


GENTLEMAN

Tu vas voir de quel bois je

me chauffe.


Les hommes poursuivent CRAIG. Le vampire se transforme en chauve-souris.


CRAIG et la chauve-souris sortent du caveau.


CRAIG

Va-t'en par là, sauve-toi,

vite.


La chauve-souris s'envole. CRAIG s'enfuit des hommes qui sortent du caveau.


GENTLEMAN

Le voilà!

Rattrapons-le!


CRAIG tombe dans un trou. Il ouvre les yeux. Il est de retour dans le musée de cire devant la statue de vampire.


CRAIG

Mon dieu, qu'est-ce qui m'est

arrivé?


BOSWICK arrive.


BOSWICK

C'est l'heure, on ferme.

Qu'est-ce que vous faites ici?

Et qu'est-ce que vous avez à

sourire comme ça, dites-moi.


CRAIG

Eh bien, je vous le dirai

quand je le saurai.


CRAIG sort de la pièce.


Plus tard, CRAIG discute avec WILLIAM.


CRAIG

Au moment où les

tueurs de vampires allaient me

rattraper, je suis tombé dans

une tombe et je me suis retrouvé

ici.

Houhou!


WILLIAM

Oh, ah!

C'est génial.

Tu racontes super bien les

histoires.

J'y ai vraiment cru.

J'avais l'impression d'y être.


CRAIG

Et pourquoi, ça s'est

réellement passé.


WILLIAM nettoie le plancher avec un balai.


WILLIAM

Craig, je crois que tu es

encore en train de me faire

marcher.


CRAIG

Ça a l'air complètement fou,

mais j'ai vécu tout ce que je te

raconte.

Du moins, je le crois.


WILLIAM

Oh, tu as tellement

d'imagination que tu finis par

croire à tes rêves.


CRAIG

Si seulement on arrivait à

trouver où monsieur Rockmoqueur

a dissimilé ce bout de papier.


WILLIAM

Tu ne devrais pas parler de

ça.

Surtout quand Boswick traîne

dans les parages.


CRAIG

C'est le seul moyen de

prouver que le musée est à toi.


WILLIAM

Encore une fois, Craig, ce

n'est pas bien de parler de ça.

Allez, il faut que j'aille

astiquer le couloir.


WILLIAM sort avec un seau d'eau et son balai.


CRAIG

Pauvre William.


CRAIG s'adresse au loup-garou.


CRAIG

Qu'est-ce que tu ferais à ma

place, bonhomme?

Ça n'avait pas l'air d'un rêve,

tout à l'heure.

Mais comment le prouver?

Oh, ou alors, je suis devenu

dingue.


CRAIG se transporte dans une forêt. Une pleine lune s'élève dans le ciel.


CRAIG

Eh ben, non!

Super!

C'est la pleine Lune.


Un loup-garou s'approche de CRAIG en hurlant.


CRAIG

Tu sais bien que je suis ton

pote.

Qu'est-ce qui t'arrive,

calme-toi?

Ah, je comprends.


Des chasseurs arrivent avec des chiens.


CHASSEUR1

Il est par là.


CHASSEUR2

Suivez-moi!


CRAIG

Ne t'inquiète pas, je vais

t'aider.


CHASSEUR2

Vite, il va nous

échapper.


CRAIG

(Au loup-garou)

Fais-moi confiance.

Tu ne seras pas le premier que

je sors du pétrin.


CRAIG pousse sur le loup-garou pour qu'il s'éloigne. Il grimpe sur un tronc et hurle comme un loup. Les chasseurs s'approchent.


CHASSEUR2

Écoutez, il s'est sûrement

réfugié par là.


CHASSEUR1

Ramenez-le-moi, je veux sa

peau.


CHASSEUR3

Lâchez les chiens.


Les chasseurs et leurs chiens poursuivent CRAIG.


CHASSEUR2

Allez, il est

là-bas.

Il est à nous.


Les chasseurs entourent CRAIG.


CHASSEUR1

Amenez-vous, les gars, je le

tiens.


CRAIG

Je ne sais pas qui vous

cherchez, mais moi, je m'appelle

Craig Moran.


CHASSEUR1

C'est peut-être vrai dans la

journée, mais si tu traînes

dehors par une nuit de pleine

Lune, moi, je crois que tu es un

de ces satanés loups-garous.


CRAIG

Mais, enfin, monsieur,

regardez-moi.

J'ai des dents normales et je

n'ai même pas de poils aux

jambes.


CHASSEUR3

Ce damné loup-garou a repris

forme humaine.

Il faut le tuer tout de suite.


CHASSEUR2

Ouais, c'est ça, lui et tous

ses frères.


CHASSEUR1

Cette balle en argent va

t'envoyer au paradis des

loups-garou.


Le CHASSEUR1 sort une balle de son manteau.


CRAIG

Wah!

Elle est belle, vous en avez

d'autres?


CHASSEUR1

Ne t'inquiète pas, il ne m'en

faudra qu'une.


CRAIG agite les bras.


CRAIG

Regardez là.

Non, là.

Trop tard.


CRAIG donne un coup sur la main du CHASSEUR1 qui échappe la balle en argent.


CHASSEUR1

Oh!

Rattrapez ce maudit loup-garou

tout de suite.


Les chasseurs et les chiens poursuivent CRAIG.


Dans le musée de cire, WILLIAM s'approche de CRAIG qui est immobile à côté de la statue de loup-garou.


WILLIAM

Oh!

Craig.

Craig, descends de là, tu

entends?


On entend la voix de BOSWICK.


BOSWICK

William!


WILLIAM

Me voilà.

J'arrive, monsieur Boswick.

CRAIG)

Descends de là tout de suite.

Ce n'est vraiment pas le moment

de faire l'idiot.


Dans la forêt, CRAIG prend une pause.


CRAIG

Me prendre pour un

loup-garou, ils sont vraiment

détraqués.


CRAIG remarque un « R » gravé sur un arbre.


CRAIG

"R," encore cette lettre.

Mais elle est partout.


Les chasseurs arrivent.


CHASSEUR3

Par ici, je le vois.


CHASSEUR2

Ah, te voilà cerné,

damnée bestiole.


CRAIG monte à un arbre. Une branche casse et CRAIG tombe de l'arbre.


CRAIG est transporté dans le musée de cire.


CRAIG

Eh ben, dis-moi, c'était

vraiment moins une.

Quelle aventure, tous les deux.


Dans une ruelle, WILLIAM et CRAIG mangent des sandwichs.


WILLIAM

Cette fois, je crois que j'ai

un peu trop forcé sur le

ketchup.


CRAIG

On n'en met jamais trop,

comme dit toujours monsieur le

comte.

Lui et moi, on est vraiment

copain.


WILLIAM

Donc, en fin de compte, le

loup-garou s'en est tiré sans

trop de dégât.


CRAIG

Il s'en est sorti comme une

fleur.


WILLIAM

Avec l'imagination que tu as,

tu devrais écrire des scénarios.

Ces histoires me rappellent

celles que monsieur Rockmoqueur

me racontait quand j'avais ton

âge.


CRAIG

Tu me l'avais caché.


Un éclair brise le ciel.


Une foule se tient devant un moulin à eau qui brûle. CRAIG est à l'intérieur de la construction enflammée.


CRAIG

Regardez-moi cette meute.

Le pauvre bougre n'a aucune

chance.

Tentons l'impossible.


CRAIG ouvre une porte et rencontre le monstre humanoïde de Frankenstein qui est piégé par des flammes.


CRAIG

Surtout, pas de panique.

Je vais te sortir d'ici tout de

suite.


Une poutre s'effondre à proximité de CRAIG.


CRAIG

N'ai pas peur.

Calme-toi, si tu me fais

confiance, tout va bien se

passer.


Le monstre panique.


CRAIG remarque la lettre « R » sur une poutre enflammée.


CRAIG

Encore cette initiale.

(Au monstre)

Si on se dépêche, on peut s'en

sortir.


CRAIG mène le monstre par la main vers une fenêtre.


CRAIG

Tu n'as rien à craindre, par là,

ils ne nous auront pas.


Une rivière s'écoule sous la fenêtre.


CRAIG

Je sais, c'est haut, mais on n'a

pas le choix.

Courage, le pire qui puisse

t'arriver, c'est quelques points

de suture.

C'est moi qui risque gros.

Je n'ai jamais réussi à

apprendre à nager.

Vas-y, Franky.


CRAIG monte sur le dos du monstre qui saute à l'eau.


CRAIG

Bravo, mon pote.

Et en plus, on est toujours en

un seul morceau.


MONSTRE

Merci, docteur.


Les vêtements de CRAIG s'accrochent à la roue du moulin qui le soulève.


CRAIG

Wah!


MONSTRE

Ah!


Une foule en colère s'approche.


CRAIG

Oh non!


FOULE

Hé!

Rattrapez-les!


CRAIG

Ne t'en fais pas pour moi.

Sauve-toi pendant qu'il en est

temps.


Le monstre atteint une rive et s'éloigne. CRAIG tombe du moulin.


CRAIG apparaît dans le musée. Il se tient les pieds par-dessus la tête.


CRAIG

Oh, là, les atterrissages

sont de plus en plus périlleux.


À proximité, BOSWICK parle avec WILLIAM.


BOSWICK

Combien de fois

faut-il vous répéter les choses,

William?


CRAIG

William?


BOSWICK

Vous êtes renvoyé.


WILLIAM

Mais, c'est -

- c'est injuste.

Et puis, ce musée, c'est ma

seule maison.


CRAIG arrive.


CRAIG

Vous n'avez pas le droit de

faire ça à William et puis,

d'abord, c'est son musée.


BOSWICK soulève CRAIG par le collet.


BOSWICK

Je vais t'apprendre la

politesse.


WILLIAM grogne.


WILLIAM

Si vous touchez à un seul de

ses cheveux, je me fâche.


BOSWICK

Dehors, vous m'avez entendu?

Dehors!

Vous pouvez faire vos adieux à

ce musée, car demain, à la

première heure, les bulldozers

le réduiront en miettes pour en

faire un joli parking.


CRAIG

Quoi?


BOSWICK

J'ai dit dehors, c'est

compris.

Et si vous n'obtempérez pas tout

de suite, j'appelle la police.


À l'extérieur, WILLIAM et CRAIG discutent.


WILLIAM

Tu as une idée de ce que l'on

pourrait faire?


CRAIG

Oui, la seule chose à faire,

c'est de continuer la mission

que monsieur Rockmoqueur t'a

confiée.

Si seulement on pouvait mettre

la main sur ce papier, plus de

problèmes.


WILLIAM

Il y a un truc qui n'est pas

clair dans tout ça, pourquoi il

l'a caché?


CRAIG

Tu as un crayon?

Je vais te montrer quelque

chose.

Il a dû imaginer une cachette

que nous seuls serions capables

de trouver.


CRAIG dessine un « R » sur un papier.


CRAIG

Regarde ça de plus près.

Cette lettre ne te rappelle

rien?


WILLIAM

Oh!

C'est drôle que tu me demandes

ça.

Il y a exactement la même dans

la salle du musée.


CRAIG

Génial.

Tu as toujours les clés de la

porte de derrière?


WILLIAM

Ben oui.

Oh non.

Oh non, ne me dis pas que tu

vas --


CRAIG acquiesce en souriant.


Dans le musée, CRAIG et WILLIAM se tiennent devant la lettre « R » gravée sur une guillotine.


WILLIAM

Qu'est-ce que je t'avais dit,

hein?

La lettre "R" est là.


CRAIG

Bingo, elle est minuscule.

À part toi, personne n'aurait pu

la découvrir.

Il savait ce qu'il faisait, ce

Rockmoqueur.


WILLIAM

Il savait que j'allais tomber

dessus vu que je fais la

poussière dans les moindres

racoins.

Si monsieur Boswick nous

surprenait à jouer les

cambrioleurs.


CRAIG

S'il y a un voleur ici, c'est

Boswick.

Ce n'est pas nous, c'est lui.


WILLIAM

Oui, mais s'il nous trouve

ici, on aura l'air de quoi?


CRAIG

C'est toi le propriétaire de

ce musée.

Tu es chez toi, ici.


WILLIAM

Ah oui.


CRAIG

Bon, pendant que je vais

chercher ce bout de papier, toi,

tu fais le guet.


CRAIG cherche dans la mise en scène de cire.


CRAIG aperçoit la perruque d'une statue qui penche la tête sous la guillotine.


CRAIG

Je brûle.


CRAIG trouve un papier sur la perruque.


CRAIG

Ouais!


CRAIG lit le papier.


CRAIG

"Moi, Henry Paul Rockmoqueur,

sain de corps et d'esprit,

lègue, par la présente à

monsieur Ignace William mon

musée de cire ainsi que tous les

objets d'art qu'il contient.

J'ignorais que tu t'appelais

Ignace.

Ceci constitue mes dernières

volontés.

Signé Henry Paul Rockmoqueur."


CRAIG évite la lame de la guillotine qui tombe.


BOSWICK se tient près de lui.


BOSWICK

C'était donc vrai, ce satané

testament existait bel et bien.

Je crains qu'il ne vous soit

inutile.


CRAIG

En tout cas, il prouve que

vous êtes un voleur.


BOSWICK

Revenez ici tout de suite.


CRAIG se cache derrière la statue de loup-garou.


BOSWICK

Alors, jeune homme, on fait une

dernière visite à ses amis.

C'est moi qui vais me

transformer en loup-garou si

vous ne me donnez pas

immédiatement ce papier.


CRAIG

Sûrement pas, ça irait contre

les volontés de monsieur

Rockmoqueur et le bien de mes

amis.


BOSWICK rit.


BOSWICK

Parlons-en.

Vos amis, comme vous dites, ne

seront bientôt plus qu'un énorme

tas de grabats.

Quant à vous, vous allez passer

un sale quart d'heure.


CRAIG

Si vous approchez, c'est à

vos risques et périls.


BOSWICK approche.


CRAIG et BOSWICK se transportent dans une forêt.


BOSWICK

Où sommes-nous?

Qu'est-ce que vous m'avez fait?


CRAIG

Moi, je n'y suis pour rien,

monsieur Boswick.


On entend un hurlement de loup.


BOSWICK

Et ça, alors, c'est quoi?


CRAIG

Ça, c'est la pleine Lune.


BOSWICK

Je ne sais pas ce que vous

avez manigancé, mais vous allez

me rendre ce papier

immédiatement.


CRAIG

Je suis vraiment désolé, mais

il va falloir que vous en

discutiez avec mes amis.


Le vampire, le loup-garou et le monstre de Frankenstein arrivent.


VAMPIRE

Salut, monsieur Boswick.


BOSWICK

Je rêve, c'est -

- c'est un

véritable cauchemar.

Mais, c'est -

- c'est impossible.

Ils sont -

- ils sont en cire.

Ils ne peuvent quand même pas

bouger.


CRAIG

C'est vrai, mais ils

peuvent faire bien

d'autres choses.


En hurlant, BOSWICK s'éloigne des monstres qui le poursuivent.


Plus tard, dans le musée, WILLIAM nettoie un plancher. CRAIG arrive.


WILLIAM

Salut, Craig.

Gentil d'être venu me voir.


CRAIG

Tu n'as pas honte, en tant

que propriétaire du musée

Rockmoqueur, tu vas me lâcher ce

balai tout de suite.


WILLIAM

Je vais te dire une chose, je

suis le nouveau patron du musée.

Mais, à part toi ou moi,

personne ne prendra soin de nos

amis, ils sont sacrés.


CRAIG

Ce que j'aime, chez toi,

c'est que tu n'as pas attrapé la

grosse tête.


WILLIAM

Oui et mes chevilles vont

bien.


Ils rient.


CRAIG

Tu veux que je te dise.

Je crois que monsieur

Rockmoqueur aurait beaucoup aimé

notre idée.

De tous les personnages de cire,

c'est celui qui m'a l'air le

plus naturel.


Sur une mise en scène, une statue en forme de BOSWICK s'enfuit du loup-garou et du monstre de Frankenstein.


WILLIAM

Un peu pâlichons,

peut-être, mais, c'est souvent

le cas chez les bileux.

Ou alors, il avait un ulcère.


Dans la crypte, le GARDIEN referme son livre.


GARDIEN

Bien mal acquis ne profite

jamais et Boswick a payé pour le

savoir.

Je ne sais pas ce que vous en

pensez, mais j'approuve William

et Craig.

Comme je les trouve plutôt

sympathiques, je leur ai préparé

un cadeau d'inauguration.

Je leur demanderai de le poser à

côté de Boswick...

pour lui tenir compagnie.


Le GARDIEN dévoile une statue qui représente sa tête.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par