Universe image Tales from the Cryptkeeper Universe image Tales from the Cryptkeeper

Tales from the Cryptkeeper

Ghosts, goblins, and ghouls are ready to creep out kids who commit foul deeds. Whether they´ve lied, cheated, or stolen, the Cryptkeeper is always on hand to cackle as these kids learn the error of their ways from his frightening friends.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Cave Man

Young Peter´s birthday is coming up, and he´s looking forward to spending the weekend with his overworked father.


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
Crypte Show


Dans la crypte, le GARDIEN chante devant un gâteau d’anniversaire et des cadeaux.


GARDIEN

Joyeuse année cimetière.

Joyeuse année cimetière, mon

vieux.


Le GARDIEN rit. Il s'adresse au public de l'émission.


GARDIEN

Je suis très ému à l'idée de

prendre un an et ça me fait

plaisir que vous assistiez à ma

petite fête.


Le GARDIEN lit une carte de vœu.


GARDIEN

J'adore ces cartes de voeu plein

de tendresse.

"Tous mes souhaits de

décrépitude, chéri, que ton

soixante-quinzième année soit

plein de rhumatismes, de rhumes

et de caries dentaires."

Elle est drôle, ma grand-mère,

non?

Vous mourez d'envie de voir mes

beaux cadeaux.

Mais il vous faudra attendre la

fin de ce compte macabre.

On y parle justement d'un

anniversaire.


Le GARDIEN prend un grand livre.


GARDIEN

C'est l'histoire d'un jeune

garçon un peu déçu de ne pas

avoir son cadeau.

Ce compte s'intitule l'homme qui

venait du froid.


Titre :
L'homme qui venait du froid


PETER fait de la planche à roulettes sur une rue. Il s'arrête près d'un immeuble et y entre. Dans le noir, il voit une machine avec une cabine.


PETER

Wow, une nouvelle machine.


PETER s'approche de la machine. Une personne en scaphandre sort de la cabine de la machine. PETER a peur et tombe à la renverse. Le père de PETER enlève son masque.


PERRY

Peter, en voilà une bonne

surprise.


PETER

J'ai eu la peur de ma vie.

Super ton costume, papa.


PERRY

Hein, pas mal pour une tenue

de travail.

La température de cette cabine

doit être maintenue au-dessous

de zéro.


PETER

Pourquoi?


PERRY

Pour préserver la plus grande

découverte préhistorique de tous

les temps.


PETER

Je donne ma langue au chat.


Une silhouette est visible dans la cabine.


PERRY

Tu as là un homme de

Neandertal en parfait état de

conservation.

Ou comme le dit si bien le

docteur Orwell, un passeport

pour l'académie des sciences et

la fortune.


PETER

Wow, c'est vraiment un

évènement.


PERRY

Orwell tient à ce que

tout cela reste secret.


PETER

Tu as ma parole.

Si je suis venu ici, c'est pour

parler de tous mes projets

d'anniversaire.


PERRY

Peter, je préfère que tu

files avant l'arrivée d'Orwell.


On entend la voix de ORWELL.


ORWELL

Perry!


PERRY

Grand dieu, c'est lui.


ORWELL arrive. PETER se cache derrière une caisse.


ORWELL

Perry!

Notre homme des cavernes sera

présenté à la presse lundi.


PERRY

Nous ne sommes pas prêts.


ORWELL

Eh bien,

débrouillez-vous pour l'être.


PERRY

Mais, monsieur Orwell,

ça ne me laisse que deux jours.


ORWELL

Ne discutaillez pas, Perry.

Faites votre boulot ou je vous

vire.


ORWELL s'éloigne.


PETER

Il craint un max ton

boss.


PERRY

Laisse tomber.

Si on parlait de ton

anniversaire.


PETER

Je me disais qu'on pourrait

peut-être aller au parc

d'attractions comme quand

j'étais tout petit.


PERRY

C'est une excellente idée.


PETER

Et ton expo, alors.


PERRY

T'inquiète pas, fiston,

j'aurais tout fini d'ici samedi.

Parole de père.


Au cours de la semaine, PERRY monte une exposition archéologique.


Un ouvrier tient un palmier synthétique. Il s'approche de PERRY.


OUVRIER

Hé, docteur Perry.


PERRY

Attention!


OUVRIER

Ce truc, je le pose côté

flore ou côté faune.


PERRY

Pour la nième fois, la faune,

ce sont les animaux, quant à la

flore, ce sont les plantes.


OUVRIER

J'ai compris.

Où est-ce que je le laisse,

alors?


PERRY

Posez-le dans le fond,

là-bas.


PERRY indique un endroit.


PETER arrive.


PETER

Bravo, on est samedi et tout

est prêt.

J'ai le père le plus efficace de

toute la planète.


PERRY

On ne peut pas dire qu'Orwell

m'ait beaucoup secondé.

Enfin, peu importe, tout est en

place.


PETER

Tu es génial.


ORWELL arrive.


ORWELL

Ah, vous êtes là, Perry.

Demain, matin première heure,

nous avons conseil

d'administration.

Mettez tous les dossiers à jour.

Notre avion décolle dans deux

heures.


PERRY

Mais, monsieur, demain, c'est

dimanche.

Je le passe avec mon fils.

Et en plus, c'est son

anniversaire.


ORWELL

J'en ai rien à faire de votre

emploi du temps, c'est clair?


OUVRIER

À bâbord.


Un arbre tombe à proximité de ORWELL.


ORWELL

Tout le monde conspire contre

moi.

Je le sais.

(À l'OUVRIER)

Et vous, arrêtez de me regarder

comme ça, hein?


OUVRIER

Regarde la flore.


ORWELL

Fichez-moi cet abruti

dehors!


ORWELL prend PERRY par le collet.


ORWELL

Quant à vous, Perry, si vous

n'exécutez pas mes ordres,

cherchez-vous un autre emploi,

vous avez cinq minutes pour

rassembler les dossiers.

Je vous attends.


ORWELL s'éloigne. PERRY le suit.


PERRY

J'espère que mon fils

comprendra.


ORWELL

Alors, Perry, vous

venez, oui?


PETER est caché à proximité de la cabine de l'homme du Neandertal.


PETER

C'est vraiment pas juste, son

boulot passe toujours en

premier.

Il se laisse marcher dessus par

Orwell.

(À l'homme des cavernes)

C'est à cause de toi, tout ça.


PETER frappe sur des machines. La cabine de l'homme des cavernes se dérègle et se réchauffe. L'homme des cavernes dégèle et se réveille.


Plus tard, PETER retourne sur les lieux de l'exposition de son père.


PETER

Un anniversaire, c'est sacré.

Bon sens.

Où est passé l'homme des

cavernes?

C'est pas moi qui l'aurais

décongelé?

Oh!

Ça alors, c'est trop fort.


PETER remarque et suit une piste de traces mouillées. Il ouvre une porte et découvre l'homme des cavernes qui grimpe sur le dessus d'une machine pour cirer les planchers. L'homme des cavernes s'écrase contre des boîtes.


PETER

Fais attention!


PETER débranche l'appareil pour cirer les planchers qui se dirige vers l'homme de Neandertal. L'homme de Neandertal grogne.


PETER

Oh, salut.


L'homme de Neandertal fouille les vêtements de PETER.


PETER

T'es fou, arrêtes.

Ça chatouille.


L'homme de Neandertal trouve une barre de chocolat qu'il mange sans la déballer.


PETER

T'es plutôt rigolo.

T'as faim, c'est ça?

Désolé, mon vieux, mais j'ai

rien d'autre.

Rester dans la glace pendant des

milliers d'années ça doit

creuser un max.

Je te trouve sympathique.

Tu sais.

Papa ne va pas en croire ses

yeux.

Mais au fait, papa.


NEANDERTAL

Pa.


PETER

Ouais, "pa," comme tu

dis, il ne sera pas de retour

avant ce soir.

Qu'est-ce que je vais bien

pouvoir faire de toi?

Tu sais quoi?

On a toute la journée pour

rigoler, tout le deux.

Je te trouve quelque chose à

manger et ensuite je te montre

tout ce que t'as raté depuis

toutes ces années.

Répète après moi.

Joyeux anniversaire.


NEANDERTAL

Joyeux anniversaire.


PETER

Nous allons faire la fête

tous les deux.


PETER pose une chemise sur le dos de l'homme de Neandertal.


PETER et l'homme de Neandertal arrivent à un parc d'attractions.


PETER

Génial, à cette heure-là, y'a

pas beaucoup de monde.


PETER et l'homme de Neandertal entrent dans le parc et s'approchent d'un vendeur de hot-dogs.


VENDEUR

Dégustation gratuite.

Goûtez nos hot-dog végétariens.

Essayez-les, c'est gratuit.


NEANDERTAL

Manger.


VENDEUR

Allez-y, allez-y, c'est

gratuit, goûtez.


L'homme de Neandertal dévore des hot-dogs.


PETER

Mon ami est assez goulu.


VENDEUR

Oh, il les a tous

engloutis.


PETER

Ça veut peut-être dire

que votre marchandise est bonne.


L'homme de Neandertal vole une barbe à papa à une femme et la mange.


FEMME

Ça alors, quel culot!

Espèce de malotru.


La femme frappe l'homme de Neandertal avec sa sacoche.


PETER

Bon, je vais

t'expliquer un truc.

Roter, c'est tolérer entre

copain, mais devant des adultes,

c'est interdit.


PETER fonce dans un jeune punk.


PETER

Oh!

Oh, pardon.


Le jeune fait tomber la boule de son cornet de crème glacée.


PUNK

T'as fait tomber ma glace.


PETER

C'est toi qui l'as lâché.


PUNK

T'as fait tomber ma glace, tu

la lèches.


PETER

T'énerves pas, je vais

t'en acheter une autre.


PUNK

J'ai dit, tu la lèches,

petite tête.


L'homme de Neandertal soulève le jeune PUNK.


PUNK

Hé, gros lard, c'est quoi ton

problème?


L'homme de Neandertal lance le jeune.


PUNK

Hé, t'es malade?

T'as disjoncté, ou quoi?


PETER

On ne jette pas les

gens comme des épluchures?

Bien que pour celui-ci, je veux

bien te pardonner.


PETER et son ami attendent dans la file d'un manège.


PETER

On va devoir attendre pendant

des heures.


L'homme de Neandertal soulève PETER et le pose sur ses épaules.


PETER

Mais qu'est-ce que tu fais?


L'homme de Neandertal s'accroche à une banderole et avance par dessus la file jusqu'à l'entrée du manège. Un homme dans la file se plaint.


HOMME

À la queue, comme tout le

monde.


L'homme de Neandertal grogne en direction de l'homme dans la file.


HOMME

On raconte que c'est une des

meilleures attractions.


PETER

C'est ce que nous allons

voir.


PETER et son ami font un tour de manège.


L'homme de Neandertal saute sur un taureau mécanique qui cède sous son poids.


Un ROBOT incite les passants à tirer au poignet avec lui.


ROBOT

Par ici, les costauds,

testez votre force.


Un homme tire sans succès le poignet du robot.


ROBOT

Par ici, les costauds, testez

votre force.


PETER

(À l'homme de Neandertal)

Aller, vas-y.


ROBOT

Par ici, les costauds, testez

votre force.


L'homme de Neandertal arrache le bras du robot.


ROBOT

À bientôt, j'espère.

À bientôt, j'espère.

À bientôt, j'espère.


PETER

Ha, tu es le plus fort.


PETER distribue des jouets à des enfants. Il lui reste un singe-jouet.


PETER

Malheureusement, c'est le

dernier.

À qui on va le donner?

Il y a des moments, c'est dur

d'avoir à faire un choix.


PETER donne le singe à l'homme de Neandertal qui le serre affectueusement.


PETER

Toi aussi, tu as une famille.

Ça remonte à très loin, mais tu

t'en souviens encore.

Tu te sens seul et abandonné,

c'est ça?

Ouais, c'est un sentiment que je

connais bien.

Pourtant, moi, j'ai un père,

mais j'ai l'impression qu'il

fait plus attention à son

travail qu'à moi.


L'homme de Neandertal tend le singe vers PETER.


PETER

Non, garde-le, il est pour toi.


NEANDERTAL

Encore.


PETER

Tu veux encore t'amuser hein?

Hélas, c'est l'heure.

Il faut maintenant que je te

ramène.


L'homme de Neandertal escalade une grande roue.


PETER

Mais où est-ce que tu vas?

Descends de là.


NEANDERTAL

Encore!

Encore!


PETER grimpe dans une navette de la grande roue.


PETER

Attends-moi, j'arrive.


L'homme de Neandertal se balance sur des banderoles.


PETER

Hé.

Oh!

Qu'est-ce qu'il va encore faire?

Attends-moi.

Oh non.

Il va aller dans le parc des

dinosaures.

Non, reviens.


L'homme de Neandertal entre dans une autre section du parc.


PETER entre dans le parc des dinosaures. Un employé l'arrête.


EMPLOYÉ

Hop là, on ne rentre pas

comme ça.

Montrez-moi votre ticket, jeune

homme.


PETER

Laissez-moi passer, je

vous en conjure, c'est hyper

urgent.


EMPLOYÉ

Ah les toilettes, mon vieux,

c'est de l'autre côté.


PETER

C'est une question de

vie ou de mort.

Laissez-moi passer.


L'homme de Neandertal aperçoit l'EMPLOYÉ qui bouscule PETER. Il s'approche de l'EMPLOYÉ d'un air menaçant. Un touriste le photographie.


TOURISTE

Tu as vu ça?

On s'y croirait.

On en a vraiment pour son

argent.


PETER

Haha!


L'homme de Neandertal vole la massue d'une statue et poursuit l'EMPLOYÉ. PETER monte dans la bouche d'une statue de dinosaure.


PETER

Laisse tomber.

C'est tous des faux dinosaures.


NEANDERTAL

Ah!

La bête.

La bête!


L'homme de Neandertal escalade le dinosaure pour rejoindre PETER.


PETER

Descends de là, c'est

beaucoup trop haut.

Laisse-le tranquille, c'est un

faux dinosaure.


L'homme de Neandertal brise sa massue sur le dinosaure.


PETER

Il est en carton-pâte, tu vois

bien.


NEANDERTAL

Carton-pâte?


PETER

Ouais, y'a que des

imitations, ici.


Plus bas, une foule observe l'homme de Neandertal.


TOURISTE2

Je le vois, il est

là-bas.


PETER

J'ai comme

l'impression qu'il va falloir

déguerpir d'ici assez vite.


EMPLOYÉ

Attrapez-les.

Vite, ils s'échappent!


PETER et l'homme de Neandertal s'enfuient. Des agents de sécurité les poursuivent.


PETER et l'homme de Neandertal rencontrent le jeune PUNK qui est en compagnie d'autres durs à cuire.


PUNK

Laissez-le-moi.


PETER

On réglera ça plus tard.

Aller vient.


Des agents de sécurité pointent un boyau d'arrosage avec l'homme de Neandertal.


PETER

Non!


PETER et son ami se réfugient sous une roulotte.


PETER

Il faut absolument qu'on

sorte d'ici.


EMPLOYÉ

Chercher bien, ils ne

sont pas loin.


PETER

Oh non!

Qu'est-ce qu'on va faire

maintenant?


L'homme de Neandertal agrippe PETER et le lance vers un arbre de l'autre côté de la clôture du parc.


Des personnes cernent l'homme de Neandertal.


EMPLOYÉ

On le tient.


PETER

Je t'en prie, laisse les

tranquilles.


L'homme de Neandertal fait une grimace et s'enfuit.


PETER

Aller, vient, dépêche-toi.


L'homme de Neandertal saute sur la clôture à côté de PETER.


PETER

Ouais!


NEANDERTAL

C'est pas mal.


PETER

Y'en a vraiment pas deux

comme toi.


Plus tard, PETER et l'homme de Neandertal rentrent à l'exposition.


PETER

On s'en est tiré sans trop de

dégât.

Maintenant, ça va être une autre

histoire.

Je vais parler à mon père.

Je suis persuadé qu'Orwell va se

débrouiller pour t'envoyer dans

un zoo.

Si seulement que je pouvais

décider.

Bouge pas de là.

Je vais tout leur expliquer.

J'en ai pour deux secondes.


PETER s'approche de son père et d'ORWELL qui discutent.


PERRY

Écoutez, Orwell, je ne

sais même pas de quoi vous

voulez parler.


ORWELL

Depuis peu je me

doutais de vos manigances.

Pour qui travaillez-vous?


PERRY

Vous délirez, Orwell, je me

suis consacré corps et âme à

cette expo au point d'en

négliger l'anniversaire de mon

fils.


PETER

Bravo, papa.


PERRY

Mais ce temps-là est révolu.

Dorénavant, je donnerai priorité

à ma famille.

Est-ce que c'est clair?

En d'autres termes, vous avez ma

démission.


PETER

Génial.


ORWELL

Je m'y attendais.

Tout ce qui vous intéressait,

c'était de me voler mes secrets

de la congélation.


ORWELL s'approche de PERRY d'un air menaçant.


PERRY

Ressaisissez-vous, Docteur.


ORWELL

Vous voulez vous approprier

mon prix Nobel, ma notoriété.

Vous allez voir ce qui arrive à

ceux qui volent des secrets

scientifiques.


ORWELL fait tomber les documents que tient PERRY.


PETER sort de sa cachette.


PETER

Non!


PERRY

Peter, va-t'en.


PETER

C'est moi le coupable,

monsieur.

C'est moi qui ai décongelé

l'homme des cavernes.

J'étais en colère.

J'ai tapé sur une machine et

vlan!


ORWELL grogne. L'homme de Neandertal s'approche de lui et grogne.


PETER s'éloigne avec son père.


PETER

Viens papa, viens.


ORWELL

Non!


On entend des bruits de combat.


Dans un poste de police, PETER recoiffe PERRY.


PERRY

Ah, ça va aller.

Merci, fiston.


Un policier s'approche.


POLICIER

Mes hommes ont fouillé

partout.

Aucune trace de votre docteur

Orwell.


PERRY

Oh, depuis que je le connais

je ne l'avais jamais vu comme

ça.


PETER, PERRY et le POLICIER arrivent sur le site d'exposition.


POLICIER

J'ai lancé un avis de

recherche.

Mais si vous avez du nouveau,

appelez-nous.


PERRY

En tout cas, merci

d'être venu si vite.


POLICIER

Hihi, rien de plus normal.

Il y en a un là-bas

que je n'aimerais pas

rencontrer la nuit au fond des

bois.


Le POLICIER indique une silhouette dans la cabine de l'homme de Neandertal.


PETER

Oh!


POLICIER

Après toutes ces émotions,

docteur Perry, vous méritez de

rentrer chez vous pour vous

reposer.


PERRY

C'était bien mon

intention.

Aller, tu viens, fiston?


PETER

J'arrive, papa.

(À la silhouette)

Au moins, là où tu es, cet

Orwell de malheur ne t'embêtera

plus.

Ravi de t'avoir connu.

Bonne chance.


PERRY

Pas trop fâché pour ton

anniversaire.

Comment me faire pardonner?


PETER

Tu es déjà pardonné.


PETER et PERRY sortent.


Le lendemain, PETER rejoint son père qui travaille dans la salle d'exposition.


PERRY

(À un OUVRIER)

Posez-le là.

Parfait.


PETER

Salut, P'pa.

Toujours pas de nouvelle

d'Orwell?


PERRY

Non, et je m'en passe très

bien.


PETER

T'as raison.

Et ton nouveau poste de patron?

Ça boume?


PERRY

Ah, le conseil

d'administration est enchanté à

l'idée que je prolonge les

travaux de quelques semaines

pour parfaire les positions.


PETER

Ça ne m'étonne pas.


PERRY

Mais, il faut dire que

cette fois, je suis très bien

secondé.


PETER

Ah oui?


PERRY

Il est gentil, travailleur,

costaud et il comprend tout du

premier coup.

Et en plus j'ai le sentiment que

cette exposition lui tient

vraiment à coeur.


PETER

T'as de la chance.


PERRY

Ce soir, on va toujours au

parc d'attractions?


PETER

T'irais pas plutôt voir un

match de baseball?


PERRY

C'est comme tu veux, fiston,

on a tout le week-end pour nous.

Je suis à toi dans une minute.


PETER s'approche de la silhouette dans la cabine réfrigérée.


PETER

Je suis triste de te savoir

là.

Mais, entre nous, qu'est-ce que

tu aurais fait dans un monde

comme le nôtre?

C'est curieux, j'ai l'impression

que tu n'écoutes absolument pas.


PETER se tourne vers l'OUVRIER qui aide son père. L'homme a un singe-jouet dans la poche de son pantalon.


PETER

Je rêve.

C'est lui.


PERRY

Peter!

On va être en retard au match.


PETER

Oui, oui, papa.

J'arrive tout de suite.


Dans la crypte, le GARDIEN lit un livre.


GARDIEN

Eh oui, si pour certain, les

anniversaires sont des moments

agréables qui vous réchauffent

le coeur, y'en a d'autre, par

contre, que ça refroidit.

Il me semble que je vous avais

promis quelque chose.

Oui, ça me revient.

On devait ouvrir mes beaux

cadeaux.


Des mains sortent d'un cadeau et s'emparent du gâteau.


GARDIEN

Ah ben, ça alors, le glouton

préhistorique les a engloutis.


Il rit.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par