Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5: Marc-François Bernier - Media

Marc-François Bernier, media specialist and University of Ottawa professor, proposes five ways to ensure a future for community media outlets in minority environments.

Marc-François Bernier is a full professor in the Department of Communications and supervisor of the Digital Journalism program (French). Research chairholder in journalism ethics research, Marc-François Bernier studies public, private and associative organizations` new communication strategies in light of the decline of mainstream media.

Find out Marc-François Bernier`s five main pieces of advice to ensure a stable future for community media outlets in minority environments.



Réalisateur: Caroline Leal
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

MARC-FRANÇOIS BERNIER, professeur de communication à l'université d'Ottawa présente «les 5 façons d'assurer l'avenir des médias communautaires».


Intertitre :
5. Le support de la communauté


MARC-FRANÇOIS BERNIER

Le cinquième choix, c'est un

choix social. Je pense que les

communautés francophones

au Québec doivent être

compréhensives du rôle de leurs

journalistes et leur donner de

l'autonomie, de l'indépendance,

ne pas mettre trop de pression

sur les journalistes pour qu'ils

soient des porte-paroles

de leur communauté.


Intertitre :
4. Une mise à jour technologique


MARC-FRANÇOIS BERNIER

Le quatrième choix,

il est technologique,

c'est-à-dire que ça prend

la technologie, le numérique.

Ce sont les nouvelles

plates-formes. Donc il y a une

transformation des médias à être

faite et ça prend du temps et

de la formation également.


Intertitre :
3. La formation


GILLES LEVASSEUR

Mon troisième top 5, c'est la

formation. Il y a encore là

aussi des reconfigurations, des

mutations du journalisme et on

est en train de s'adapter à

ça, notamment en donnant de

nouvelles formations sur le

numérique et le journalisme de

données. C'est très important.


Intertitre :
2. Le financement


MARC-FRANÇOIS BERNIER

Pour que les médias survivent,

ça prend un environnement

économique viable. Ça prend des

annonceurs qui sont présents, ça

prend des modes de financement

qui sont satisfaisants, toujours

pour aider à la qualité de

l'indépendance de l'information.

Cette viabilité-là passe

notamment par le respect de

règlements que les gouvernements

se sont donnés en achetant de la

publicité dans les journaux

francophones hors Québec,

ce qu'ils ne font pas assez. Ils

sont supposés le faire plus

que ça, ils ne le font pas assez,

essentiellement pour des

coupures budgétaires. Et puis,

je pense qu'il y a aussi un

genre de désintérêt ou de

marginalisation de certains

grands gouvernements, notamment

le gouvernement fédéral, qui

devrait se servir des médias

communautaires comme lieu de

diffusion de ses annonces

d'intérêt public.


Intertitre :
1. Des francophones


GILLES LEVASSEUR

Mon premier de mon top 5, c'est

l'aspect démographique. Ce qu'on

voit malheureusement dans

plusieurs régions du Canada,

c'est une diminution dans la

population francophone. Mais

dans certains secteurs, il y a

une volonté de se battre, et je

pense que dans d'autres places,

il n'y a pas cette volonté de se

battre. Il y a une sorte

d'acculturation qui se fait, il

y a une migration vers l'anglais

d'une génération à l'autre. Moi,

je le vois dans mes salles de

cours à l'Université d'Ottawa.

Je vois mes jeunes étudiants

francophones qui pendant les

pauses, se parlent en anglais.

Donc il y a une question...

Je ne dirais pas d'assimilation,

mais quand même d'acculturation,

de transformation de la culture.

Donc c'est pour ça qu'il y a une

dimension culturelle, mais

démographique avant tout.

Comment les médias francophones

peuvent-ils survivre s'ils n'ont

plus de population, s'ils n'ont

plus de clientèle, s'ils

n'ont plus de communauté? Don la

démographie, cet aspect-là

démographique est fondamental.

Sans ça, il n'y en a pas

beaucoup de médias

francophones hors Québec.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par