Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5: Mr. Robitaille won`t do it again!

Since the launch of his first CD in 2003, Damien Robitaille travelled the country to give his international audience a taste of his often praised showmanship and energy. The Franco-Ontarian singer from Lafontaine, a small village located on the shores of the Georgian Bay, received many awards and honours.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

DAMIEN ROBITAILLE, auteur, compositeur et interprète présente : 5 choses que je ne referai plus sur scène.


Intertitre :
5 Faire des push-ups


DAMIEN ROBITAILLE

Une des choses que je referai

plus sur la scène, c'est des

push-ups. Tu sais, on pourrait dire:

"les push-ups, c'est bon pour la

santé." Mais moi, quand j'ai

fait des push-ups, c'était

à 5h du matin dans un bunker, à

un spectacle à Whitehorse, puis

j'avais une guitare autour du

cou. Là, je sais pas ce qui m'a

pris, c'était trop tôt. Quand

tu fais des push-ups avec

une guitare sur le cou, c'est

pas très bon pour la guitare.

Peut-être que je voulais

impressionner les filles,

mais j'avais l'air niaiseux.


Intertitre :
4 Laisser un spectateur jouer


DAMIEN ROBITAILLE

Une autre chose que je ferai

plus sur la scène, c'est

d'encourager les musiciens

improvisés dans la foule.

Parce que ça arrive parfois

qu'il y ait des gens du public

qui décident d'amener leur

instrument de musique, et qui

décident de se faire des solos.

Une fois où j'étais en France,

puis je jouais une toune. Tout

à coup, j'entends un harmonica.

Ça vient d'où ça? Puis là, j'ai

su que ça venait de la foule.

Dans ce temps-là, je trouvais

ça drôle. Alors, j'ai dit: "Hé,

c'est bon, continuez!" Le gars,

il a continué tout le long

du spectacle à jouer de

l'harmonica. Puis tu peux rien

faire. Alors, amenez pas vos

harmonicas à mon spectacle.


Intertitre :
3 Jouer sous l'influence de l'alcool


DAMIEN ROBITAILLE

Une chose que je ne ferai plus

sur la scène, c'est de jouer

sous l'influence de la bouteille,

on va dire, de l'alcool.

C'est quelque chose

que je respecte un peu moins, ou

c'est pas pour moi. Parce qu'il

y avait une fois, je jouais en

France, je me souviens, puis là,

je jouais dans des maisons.

Puis, les Français étaient très

fiers d'accueillir des Canadiens

dans leur maison. Alors, avant

le spectacle, il voulait me

faire goûter tous les alcools

qu'il avait faits, le bonhomme.

Et quand est venu le temps pour

le spectacle, oh, mon Dieu!

Ça peut aller si t'as un

orchestre avec toi qui joue,

tu peux te cacher derrière.

Mais, imagine, t'es seul sur la

scène, un peu saoul, on va dire,

puis là, il faut que tu livres

un spectacle. Hé, c'est pas beau

à voir. Alors, plus jamais!


Intertitre :
2 Laisser des Argentines monter sur la scène


DAMIEN ROBITAILLE

Une chose qu'il faut jamais

faire, lors d'un spectacle

en Argentine, c'est d'inviter

la gent féminine à monter sur

l'estrade pour des autographes

et tout ça. J'étais pas préparé

pour ça. Alors, on les a

invitées. "OK, ceux qui veulent

un autographe, venez sur le

stage." C'est pas moi

qui les ai invitées, c'est

l'organisateur. Puis là, c'était

comme un tsunami de mesdames. Je

te jure, c'était comme 50 mesdames,

"Oui!". Elles me tiraient de tout bord

tous côtés. Ils voulaient déchirer ma

chemise. Et ça pleurait.

"Donne-moi des becs! Voici ma

fille! Becs!" C'est la première

fois de ma vie, et peut-être la

seule fois, où je me suis dit:

J'ai besoin d'un bodyguard.

En même temps, c'était

plaisant. On va se le dire.


Intertitre :
1 Laisser mon chien manger des brownies sur scène


DAMIEN ROBITAILLE

La combinaison fatale

de brownies et chien.

J'explique. J'ai fait un spectacle,

et pour une raison ou une autre,

j'ai décidé de sortir des brownies

sur la scène, puis les lancer

dans le public. Mais aussi,

dans ce spectacle-là,

j'aimais ça dans le rappel,

je vous montrais mon chien.

Alors, j'ai dit: "Viens, Suki!"

Alors, Suki sort, puis tout le

monde la voit, puis je chante ma

toune, puis elle se promène. Là,

je tourne de bord, puis je vois

que mon chien est en train

de manger des brownies. Puis,

on sait que chien et brownies,

ça va pas bien ensemble. Alors,

j'ai dû arrêter la toune, puis

chicaner le chien, puis tout ça.

Le chien a sauté dans le public.

Oh, c'était... C'était épouvantable.


L'adresse du site Internet suivante apparaît : damienrobitaille.com

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par