Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5: Village d`antan franco-ontarien

Robert Laplante, board chairman for the Village d`antan franco-ontarien, in St-Albert, Eastern Ontario, presents five arguments for developing the project by 2017. The organization`s mission is to protect Franco-Ontarian cultural heritage.



Réalisateur: Carine Ouellet
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

ROBERT LAPLANTE, Président du conseil d'administration du Village d'antan franco-ontarien, présente : 5 Raisons pour un village d'antan franco-ontarien.


Intertitre :
5 Le développement économique et touristique de la région


ROBERT PLANTE

Alors, le projet du Village

d'antan, c'est la reconstitution

d'un village tel qu'ils étaient

au tournant du XXe siècle dans

l'Est ontarien, particulièrement

sur un terrain fourni par la

fromagerie de Saint-Albert,

évidemment, à Saint-Albert.

Ça serait pour le développement

économique de la région,

évidemment. Et nos partenaires

pourraient en bénéficier

beaucoup. Il y a aussi dans

la région le parc Calypso, qui

attire beaucoup de touristes

dans cette région-là. Et la

fromagerie de Saint-Albert

va attirer elle-même environ

500 000 visiteurs par année.

Donc, on veut bénéficier de tout

ça pour faire la promotion

du village et la culture

franco-ontarienne.


Intertitre :
4 Contribuer à l'enseignement de notre histoire


ROBERT PLANTE

Évidemment, créer un site

pédagogique pour appuyer

l'enseignement de l'histoire

dans nos écoles, nos écoles de

langue française, mais aussi,

toutes les écoles de l'Ontario

pourraient bénéficier de visiter

un tel village. Présentement,

les enfants de nos écoles

vont visiter Upper Canada,

qui dépeint l'histoire

des royalistes en Ontario.

On aimerait beaucoup que

nos enfants, dans nos écoles,

puissent bénéficier de connaître

un peu mieux l'histoire

des Franco-Ontariennes

et des Franco-Ontariens.


Intertitre :
3 Reconnaître la contribution des francophones de l'Est ontarien


ROBERT PLANTE

Les Franco-Ontariennes et

les Franco-Ontariens viennent...

ce sont des gens qui, la

plupart, viennent du Québec.

Ils ont commencé à arriver dans

l'Est ontarien dans les années

1850 et, évidemment, c'est

devenu une région très agricole.

L'exemple classique, c'est que

la fromagerie a été fondée en

1894. Et on a aussi les Caisses

populaires qui se sont établies

dans l'Est ontarien.

On a aussi les coopératives

agricoles qui ont permis

aux Franco-Ontariennes et

Franco-Ontariens de vraiment

évoluer et pouvoir faire des

achats chez eux. Et donc, la

région, tout l'Est ontarien, a

vraiment été... a participé à

l'essor économique de l'Ontario.


Intertitre :
2 Préserver le patrimoine immatériel


ROBERT PLANTE

Un des buts est de préserver le

patrimoine immatériel et par

ça, on entend, évidemment,

l'histoire des familles

franco-ontariennes. On entend

l'histoire des paroisses franco-

ontariennes, mais aussi tout

ce qui entoure le patrimoine,

c'est-à-dire le folklore, la

cuisine d'époque, l'agriculture

de l'époque, les métiers

d'autrefois. Si on parle de

ferblantiers, par exemple,

si on parle de forgerons. Dans

chaque paroisse, il y avait une

boutique de forgerons. Alors,

ce sont des métiers qui vont

être oubliés, qui ont contribué

beaucoup à fournir et bâtir

l'Est ontarien, fournir l'Est de

matériel et d'outils de travail

pour nos ancêtres.


Intertitre :
1 Préserver le patrimoine matériel


ROBERT PLANTE

Préserver le patrimoine

matériel, c'est évidemment

transporter des bâtiments

qui sont encore existants,

mais on sait que les paroisses

datent d'environ 125, 150 ans.

La plupart des paroisses

de l'Est ontarien datent de

cette époque-là. Donc, si on ne

s'organise pas pour transporter

certains des bâtiments sur un

site et les entretenir, tout

ce patrimoine architectural va

disparaître dans les prochaines

années. Donc, pour moi, c'est

primordial et le plus important

des objectifs qui justifie

le village ou la construction du

Village d'antan franco-ontarien.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par