Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ginette Ahier: Adorable Chocolat

For creator chocolatier Ginette Ahier, Adorable Chocolat is the next step to success. After the merger of her company, Choco-Cocagne, with Adorable Chocolat in Shédiac, ideas have never stopped coming. Pralines, macarons and ganaches, every marvel crafted with fair-trade chocolate and the ingredients are mostly sourced from local suppliers.
A story by L’Entrepôt Productions and Atlasfilms in Shédiac, New Brunswick.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Il s’agit d’une entrevue avec GINETTE AHIER, chocolatière chez Adorable Chocolat qui nous parle de son parcours professionnel. L’entrevue est entrecoupée d’images de sa boutique et de clients qui s’y rendent, en plus d’images du processus de fabrication du chocolat.


GINETTE AHIER

Donc, chez Adorable Chocolat,

on est un lieu de production.

Donc, les gens qui viennent

en boutique ou à la partie

café nous voient en train de

travailler, nous voient à

l’œuvre. Ils peuvent s’asseoir,

prendre un café, une bière, une

ardoise salée, un déjeuner. Ils

peuvent passer à la boutique et

chercher leurs provisions, que

ce soit pour consommer sur

place. Ce qu’on aimerait, dans

le futur, c’est que les gens

qui viennent à Shédiac, qu’ils

pensent chocolat. Parce que pour

l’instant, Shédiac est associée

comme étant la capitale mondiale

du homard, mais on veut aussi

qu’ils pensent qu’il y a deux

chocolatiers qui sont sur place,

qui fabriquent, qui créent. Et

on espère que les gens vont

s’arrêter, venir déguster.

Pourquoi le chocolat? C’est

vraiment une forme d’art...

C’est un peu arrivé sur ma route

comme ça. Je suis musicienne,

donc je m’en allais vraiment

vers une direction, vers une

carrière plus musicale. Le

chocolat est arrivé dans ma vie.

J’ai commencé à le travailler,

à le créer. Mais en plus, c’est

qu’on peut le manger. C’est

délicieux, donc pourquoi pas?

Donc, c’est vraiment, oui,

l’aspect créatif qui m’inspire

beaucoup. Le goût mais aussi

la multitude, un peu comme

la musique, la multitude

de possibilités de création

avec les multiples ingrédients,

que ce soit floral, les épices,

les fruits. Tout est possible.

Mon aventure chocolat, ça a

commencé il y a maintenant

presque six ans. Premièrement

parce que je suis gourmande,

et quand j’ai déménagé à Cocagne

au Nouveau-Brunswick, dans

la région, il y avait pas

de chocolatiers artisanaux.

Donc, vraiment, j’ai commencé

par vouloir apprendre. Je

suis devenue stagiaire avec

différents maîtres truffiers,

maîtres chocolatiers. J’ai fait

une formation à l’Académie du

chocolat à Montréal. Et j’ai

commencé à faire transformer

ma cave à la maison en cuisine

"industrielle". Mais voilà,

donc, j’ai commencé à faire

des chocolats, un petit peu

à la fois. J’avais un logo,

j’avais un slogan. Donc, tout

le côté design aussi, le côté

créatif m’inspirait beaucoup.

Avant même d’avoir mes recettes

d’établies, j’avais déjà un

pamphlet, un logo, des noms,

une histoire et un point de

vente au marché de Dieppe.

Trois ans après que j’ai démarré

Choco-Cocagne, il y a un maître

chocolatier français avec 30 ans

d’expérience qui est débarqué

ici à 15 minutes de chez nous.

Alors, à premier abord, les gens

disaient: "Ah non, c’est donc

dommage, tu as un compétiteur

qui s’en vient dans tes pattes."

Mais au lieu de voir ça comme

ça, je me suis dit: Non, j’ai

peut-être à apprendre de cette

personne-là. J’ai dit: Je vais

lui offrir ce que moi, j’ai à

lui offrir. Donc, des contacts

de fournisseurs, du partage de

shipping, etc. Et lui, peut-

être, pourra me partager

ses connaissances.

Et depuis un an, ce chocolatier,

Frédéric Desclos et moi-même, on

a fondé une troisième compagnie

qui était La Boîte à Truffes. Et

depuis quelques mois, nous avons

décidé de tout incorporer sous

le même toit, Adorable Chocolat,

où vous êtes maintenant. Donc,

Adorable Chocolat est la maison,

dorénavant, de Choco-Cocagne,

La Boîte à Truffes et

Adorable Chocolat.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par