Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Older Love

Although they are often excluded from society, the older crowd is just as capable as younger people to find love (or find it again). In many ways, their life experience gives them a better idea of their own expectations



Réalisateur: Paul Ruban
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Cette chronique parle de la réalité des personnes âgées qui tombent en amour à des âges avancés. On rencontre CLAIRE BÉALANGER, 77 ans, et son mari, ROLAND BÉLANGER, 85 ans ainsi que CÉCILE JACQUES, 93 ans, et son amoureux, JOACHIM VALLIÈRES, 90 ans. Pendant l'entrevue, on montre des scènes du quotidien de ces deux couples.


CLAIRE BÉLANGER

J'avais tout le temps

dit: "Non, c'est tout fini."

Mais quand j'ai rencontré

Roland, ça a changé les idées.


CÉCILE JACQUES

Rendue à 86 ans, il y a pas

personne... il y a pas personne

qui va vouloir de moi, hein?

J'en avais marié deux, puis...


JOACHIM VALLIÈRES

Elle pensait jamais tomber

en amour encore une autre fois.

C'est ça?


CÉCILE JACQUES

Bien oui.


CLAIRE BÉLANGER

Il y a des choses que tu

te mets dans l'idée après un

mariage que... "Ça, je le ferai

jamais encore. Ça..." Tu sais,

il y a des défauts qu'un mari

avait que tu dirais: "Non, non.

Je vais plus là. C'est fini,

ça." Puis, Roland avait pas

ces défauts-là, donc...

ça, ça m'a convaincue.

Avec l'âge, on sait plus

ce qu'on veut.


CÉCILE JACQUES

Il y a bien

des femmes qui m'ont déjà dit:

"Moi, j'avais un bon mari, puis

je reste seule à cet âge-là." Je

leur dis: "Moi aussi, j'avais un

bon mari, mais il est passé."


JOACHIM VALLIÈRES

Il y a ça, par exemple.


CÉCILE JACQUES

Tu sais? Donc, pourquoi pas

prendre ce qui passe, hein?


CLAIRE BÉLANGER

La première fois, que je lui

ai demandé pour m'accompagner

pour les noces d'une de mes

nièces, sa réponse a été: "non."


ROLAND BÉLANGER

C'était un non,

mais il y avait un autre...


CLAIRE BÉLANGER

Il avait une bonne raison,

mais la réponse, c'était non.


ROLAND BÉLANGER

Oui, mais, "c'était non",

je peux pas y aller. Je m'en

vais à la chasse, moi, là.


CÉCILE JACQUES

Les orignaux

passent les premiers.

Lui, il avait 83, moi, j'avais

86. Je vais avoir 94 au mois

de mars, et puis a 90

au mois d'août.


JOACHIM VALLIÈRES

90 au mois d'août.

On restait... Puis, je restais

pas loin. Et puis, on allait

jouer aux cartes le soir,

tous les soirs. Puis, je la

"spottais" souvent, hein.

Je regardais toutes les autres

femmes. De temps en temps, elle

venait pas. Elle était avec nous

autres dans le groupe pour jouer

aux cartes. Je me demandais.

J'ai dit: "Pour moi, elle a

un chum, celle-là. Certain, là."

J'ai dit... Je me doutais de ça,

tu sais. Puis, d'un coup, elle

revenait jouer aux cartes. OK,

là, j'étais content qu'elle

vienne jouer aux cartes.


CLAIRE BÉLANGER

Je voulais

pas que les enfants commencent à

faire des plans. "On va faire

ci, on va faire ça." Les

enfants, des fois, là... Comme

lui, il a cinq gars, et moi,

j'en ai quatre. Donc, j'ai bien

des brus, et lui aussi. Et les

brus, ça mène à faire des choses

des fois. Donc, on a dit:

"Non, non, on leur dira pas."


ROLAND BÉLANGER

Donc, on a invité tous les

enfants au restaurant et, puis

on a dit: "On a une nouvelle à

vous annoncer." Ils ont dit:

"Ah, vous allez vous marier."

Puis, j'ai dit: "Non, on s'est

mariés." Là, là, ça a fini le

souper, tout le monde braillait,

puis tout le monde aurait voulu

être là quand on s'est

mariés, mais c'était fait.


CÉCILE JACQUES

Pour

commencer, il restait sur

l'autre rue, puis je restais

en travers du champ, hein?


JOACHIM VALLIÈRES

Oui.


CÉCILE JACQUES

Puis... plusieurs femmes,

ça jase ensemble. Puis, moi,

je voulais pas trop, trop...

Je savais pas juste comment ça

tournerait. Donc, quand les

cartes étaient finies, il

s'en allait chez lui, puis...

... je lui téléphonais:

"Les femmes sont parties,

viens faire un tour."


JOACHIM VALLIÈRES

Ah, oui. Des petits trucs, ça.


CÉCILE JACQUES

Donc, une fois, je parle de ça

à ma fille. Elle dit: "Maman,

voyons, vous avez plus

15 ans", elle dit.


JOACHIM VALLIÈRES

On vit dans le même bâtiment.


CÉCILE JACQUES

De ma chambre, je vois sa

lumière. Puis, lui est en haut

dans le coin, et moi, je suis

en bas, et je vois sa lumière.

Comme le soir, il éteint

sa lumière avant moi.

Là, il est couché.

Puis, je lui ai dit que si

jamais il a besoin, mets une

grosse lumière dans la fenêtre.


JOACHIM VALLIÈRES

Hum-hum.


CÉCILE JACQUES

Ça voudrait m'avertir

qu'il "feele" pas bien.


CLAIRE BÉLANGER

Avant de se lever,

"bonjour", un bec.


JOACHIM VALLIÈRES

En arrivant, on lui

donne un petit bec.


CLAIRE BÉLANGER

Quand il part, quand

il revient, c'est un bec.


JOACHIM VALLIÈRES

Puis, en repartant,

c'est pareil. Un petit bec.


CLAIRE BÉLANGER

Donc, à toutes les fois qu'on

se rencontre, c'est un bec.


JOACHIM VALLIÈRES

Montrer l'amour, qu'on

s'aime l'un l'autre.


CLAIRE BÉLANGER

L'amour a jamais été aussi bon

qu'il l'est comme c'est là.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par