Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Insomnia or Creative Suffering

Insomnia, watching the clock all through nights when sleep is elusive, moths, the imponderability of stopped time… This is the universe of artist Josée Duranleau`s latest creations.
Josée Duranleau



Réalisateur: Aurélien Offner
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Il s’agit d’une entrevue avec JOSÉE DURANLEAU, artiste, réalisée dans une galerie d’art. L’entrevue est entrecoupée d’images montrant ses œuvres.


JOSÉE DURANLEAU

Je suis artiste

technique mixte,

ce qui veut dire que j’utilise

plusieurs médiums

dans mes œuvres.

Dans ma vingtaine, je faisais

des cartes de souhaits et

c’était vraiment juste des

collages. Il y avait juste du

papier. Il y a à peu près

deux ans et demi, j’ai décidé

de poursuivre l’art plus

sérieusement. Le premier collage

que j’ai fait, c’était une image

de Bouddha. Et j’ai essayé de

faire un transfert d’image.

C’est là que j’ai commencé à

jouer un peu une étampe, avec un

pochoir. Et ensuite, j’ai créé

des séries, des photos de femmes

des années 20, des années

20, une époque où la femme a

vraiment commencé à se libérer.

Ça me touche et j’ai le goût de

travailler avec ces images-là.


JOSÉE DURANLEAU pointe en direction d’une toile accrochée au mur derrière elle.


JOSÉE DURANLEAU

Le collage qu’on voit ici, c’est

tellement différent de ce que

j’ai fait depuis le début. Je me

suis permis d’aller plus loin,

surtout avec la peinture.

J’ai souffert d’insomnie pendant

longtemps, j’avais un peu

peur, mais j’étais en même temps

excitée de créer quelque chose

qui touchait ce sujet. Le

premier thème auquel j’ai pensé,

c’était l’horloge. Parce que

quand on ne dort pas, on ne

cesse de regarder l’horloge.

La femme et l’horloge sur la

tête, c’était comme la pesanteur

de l’insomnie, de pas être

capable de dormir, tout ce qu’on

voit, c’est les silhouettes, il

y a pas de couleur, les arbres

nus. Je trouvais que ça ajoutait

à la pesanteur. Les papillons

de nuit, ces papillons-là,

travaillent la nuit et le jour,

c’est là où ils se reposent,

donc c’est comme le sommeil

s’envole. Et les chiffres que

vous voyez, c’est des chiffres

qui tombent en essayant de

compter, et c’est encore, en

même temps, revenir au thème de

l’heure, des heures qui passent.

J’ai commencé petit et ça

grandit... Ça, c’est le plus

gros que j’ai fait jusqu’à

maintenant. Donc, je veux

refaire vraiment des grosses

œuvres. Définitivement

plus gros.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par