Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Bertrand Alépée: A Chef "Made in France"

Many know France for its cuisine and top chefs! We meet with chef Bertrand Alépée, who left Paris to dedicate himself to his passion in Toronto.
“Made in France” bakers and pastry cooks are among the most respected professions.



Réalisateur: Aurélien Offner
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Le reportage commence sur des images de la pâtisserie The Tempered Room à Toronto. À l'intérieur, le chef BERTRAND ALÉPÉE travaille aux cuisines. Son entrevue sera entrecoupée d'images de ses créations, de sa pâtisserie et de lui-même au travail.

[Début information à l'écran]

BERTRAND ALÉPÉE. Chef/propriétaire The Tempered Room

[Fin information à l'écran]


BERTRAND ALÉPÉE

J'ai commencé l'école

hôtelière j'avais 15 ans.

En France, on peut

commencer de bonne heure.

Moi, depuis que j'ai 4 ans,

quand on me demande: "Qu'est-ce

que tu veux faire?" Je dis que

je veux être cuisinier. Et

donc, je suis parti à l'école

hôtelière où on apprend vraiment

tout ce qui fait partie du

business. Donc c'est pas

juste la cuisine. C'est vraiment

comment avoir un restaurant dans

un hôtel. Le président des

Relais & Châteaux, c'est le

président dans le monde, je

travaillais dans un de ses

restaurants et il m'a proposé

pour aller au Canada juste pour

une saison. Moi, je connaissais

pas du tout le Canada,

je parlais pas l'anglais du tout

et ils m'ont montré les photos.

Et je vais te dire, moi, venant

de Paris où je bossais comme un

fou, j'ai dit: Ah, il y a un

lac, j'ai mon petit chalet.

C'était pour six mois. Et puis,

j'ai vachement adoré et

j'ai rencontré pas mal de chefs.

Ça a fait boule de neige et ça a

continué. J'ai été

propriétaire d'un restaurant

pendant cinq ans qui s'appelait

Amuse-Bouche. Je l'ai vendu à un

de mes très bons potes, Scott

Vivian qui est maintenant à

Beast qui fait partie du Groupe

des 7 Chefs. Et donc, quand

j'ai vendu, j'ai pris un peu de

recul. J'ai conduit à travers le

Canada, je suis parti en Nova

Scotia, aller pêcher avec des

pêcheurs, enfin, faire plein de

trucs sympas que je voulais

faire quand j'avais le

restaurant, mais j'avais jamais

le temps. Quand je suis revenu,

mon téléphone arrêtait pas de

sonner. "Bertrand, est-ce que

tu peux m'aider à faire ça?

Bertrand, est-ce que tu peux

m'aider à faire ci?

Est-ce que tu peux

faire un banquet pour moi?

Est-ce que, j'ouvre un

restaurant, tu peux faire

du consulting pour moi?"

Ah, je suis, en anglais, the

temp. Donc, j'ai commencé à

faire ça et j'ai donné

un concept un peu de

business, j'adore faire le

traiteur et puis, en même temps,

je peux faire du consulting,

je peux aider des amis à ouvrir

leur restaurant, même s'il y a

quelqu'un: "Oh, j'ai mon chef

qui est malade aujourd'hui,

tu peux venir m'aider?" Enfin,

c'est comme ça, the temp, The

Tempered. Et puis, je veux dire,

c'est un peu un jeu de mots, le

chocolat, c'est tempéré, une

lame de couteau, c'est tempéré.

Une bonne atmosphère, c'est

tempéré. Bad tempered. J'ai

pas un mauvais... je pense pas,

mais non, c'était bref un jeu de

mots et voilà,

c'est parti de ça.

J'ai toujours voulu prendre

un peu des risques parce que

pour moi, si on a quelque chose

à coeur et qu'on y croit,

on peut y arriver. Le Canada,

c'est aussi un jeune pays,

donc je veux dire, il y a plein

d'opportunités. C'est ce que je

dis à chaque fois. C'est un peu

d'ambition, un peu d'idées.

Tout est possible, c'est ça que

j'adore de ce pays.

J'ai toujours dit que ma cuisine

et ma pâtisserie, c'est modern

French. Donc définitivement,

j'ai les racines françaises

parce que c'est comme ça que

j'ai été entraîné, je dirais,

éduqué et mon enfance, ma

mère, bien sûr,

c'est très français.

Depuis que je suis ici, au

Canada, c'est un pays très

multiethnique, ce que j'ai

adoré, donc j'ai découvert des

épices et plein de choses,

des techniques, des trucs que je

connaissais pas du tout avant.

J'essaie d'utiliser ça dans mes

recettes, donc oui, j'ai passé à

peu près trois semaines avant

d'ouvrir la boutique à faire que

des recettes, des recettes. On a

fait sept recettes de

croissants différents

à changer des trucs jusqu'à

temps qu'on arrive à la recette

que... "OK, maintenant, je suis

content avec mes croissants."

J'utilise que des produits

locaux, que ce soit dans la

pâtisserie ou au traiteur,

j'utilise des fermiers. Je

connais mes fermiers. J'ai

visité leur ferme. Une formule

magique pour moi, c'est rester

honnête, traiter ton personnel

comme il faut, rester à l'écoute

de ce qui se passe dans le

monde. Je crois beaucoup au

karma. On récupère ce qu'on

donne et je veux dire, si t'es

sympa avec tout le monde, tout

le monde te tendra

la main aussi.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par