Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Sudbury, Green City?

Sudbury is mainly a mining town, known for its barren landscape. Since 1978, it has worked hard to become greener and greener.

Today, we can say that Sudbury has done a good job with the forests and their several species of pine.



Réalisateur: Eric Bachand
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT


STEPHEN MONET est gestionnaire des initiatives environnementales de la Ville du Grand Sudbury. Il accorde cette entrevue debout dans une forêt. Au fil de ses propos, des images des espaces verts et d'employés travaillant à reverdir les environs défilent.


STEPHEN MONET

Sudbury, au début

des années 70, c'était une

terre dévastée par l'industrie.

De la roche noire, des terres

dénudées. On voit aussi une

espèce de mousse qui était

très tolérante, à avoir une

concentration de métaux qui

sont élevés dans le sol.

Le reverdissement,

ça a commencé vers 1973.

C'était des parcelles

expérimentales qui ont été mises

sur place par un professeur de

l'Université Laurentienne pour

voir comment on pouvait

repousser la végétation sur ces

sols noirs là de Sudbury qui

étaient dénudés pendant des

décennies par les fumigations de

bioxyde de souffre qui émanent

des fonderies. Donc, en 1978, la

municipalité a mis sur pied un

programme élaboré de

reverdissement pour la

municipalité, donc c'était un

projet d'envergure. On a planté

presque 10 millions d'arbre. Si

on compte les arbres qui ont été

plantés par les compagnies

minières, ça monte le chiffre

presque à 15 millions d'arbres.

On a eu des milliers et des

milliers de volontaires, soit de

la communauté de Sudbury et qui

sont venus, même, d'outremer

pour travailler pendant les

étés, l'automne. Ils ont

commencé au tout début par

reverdir les endroits qui

étaient sur le bord des chemins,

alors ça donne l'impression que

la plupart des endroits de

Sudbury sont maintenant

reverdis, mais c'est quand même

pas le fait, il y a encore du

travail à faire.

Les étapes pour le

reverdissement qui ont été

faites depuis le tout début,

c'est l'épandage de cette roche

calcaire broyée. Ça, c'est un

fait très important, parce que

souvent, c'est les métaux qui

sont dans le sol qui prévient la

végétation de pousser

normalement. Dans les endroits

où c'est plus difficile pour

nous d'aller à pied, la

compagnie minière Varley, depuis

plusieurs années, a un programme

d'épandage de la chaux et de

semi, par voie aérienne. Ils

font environ de 100 à 150

hectares par année, ce qui nous

aide beaucoup.

Les autres étapes sont

l'application du fertilisant et

ensuite, l'application d'une

semence de plantes graminées

et de légumineuses.

Une fois que ça, ça a été

fait, on revient l'année d'après

et on fait la plantation

d'arbres. Après deux ou trois

décennies, on peut revenir

maintenant qu'il y a une

couverture forestière et on

ajoute de la diversité aux

plantes. Une des techniques

qu'on a, c'est la

transplantation de tapis

forestier qu'on coupe dans les

endroits qui vont être détruits

de toute façon et on les remet

dans les endroits où il y a

quand même une couverture

arborescente qui est assez

développée, donc on a retiré

beaucoup de matériaux végétaux

de l'autoroute 69 et aussi, des

compagnies minières qui sont en

voie d'exploration ou de

développement de site miniers.

Ce qu'on misait au tout début,

c'était de remettre de la

végétation. Alors ça, c'était la

question de l'heure. Cette

question-là a été répondue. Oui,

effectivement, on peut remettre

de la végétation. De tous les

arbres qui ont été plantés ici à

Sudbury, on peut dire que 90 à

95%, c'était quatre espèces:

trois espèces de pins et une

épinette. Alors ça, on peut

dire: Bon on a des belles

plantations d'épinette et de

pins ici au Grand Sudbury, mais

c'est pas nécessairement un

écosystème forestier en santé ou

auto soutenable. C'est plutôt

une plantation d'arbres. Ce

qu'on mise maintenant, trois

décennies plus tard, c'est est-

ce qu'on peut remettre un éco

système forestier en place?

Ça serait quelque chose avec

toutes les composantes de cet

écosystème-là. Que ce soit

des champignons, que ce soit une

terre en bonne santé avec tous

les micros-organismes qui sont

dans le sol, ça serait tous

les habitats pour les animaux

qui sont en place, etc.,

mais on est en bonne voie

pour rencontrer ce but-là.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par