Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Knitting, a Trend with Growing Ties

Gone are the days when yarn, thread and needles hid in our grandparents` closets. Knitting, yes siree, is making quite the comeback!

With a surge in the number of specialized knitting shops, and a wide variety of

Réalisateur: Eric Bachand
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Au cours de l'entrevue, défilent des images du quotidien de tricoteuse d'ÉLIZABETH LEBLANC. On la voit donner des conseils et des cours de tricot.


ÉLIZABETH LEBLANC

Je dirais certainement qu'il y

a un retour au tricot, un retour

aux sources, ce vouloir-là

d'apprendre des choses qui ont

peut-être été un peu oubliées

dans le temps. Je tricote depuis

12 ans, environ. Une de mes

copines, à l'université, était

en train de tricoter un chandail

de style Aran avec beaucoup

de torsades, très complexe,

avec beaucoup de textures. Puis,

je me suis dit: Wow, je veux

apprendre comment faire ça.

C'est à partir de ce moment-là

que j'ai jamais arrêté. Je pense

que le plus longtemps que j'ai

passé sans tricoter, c'était

comme un mois depuis ce

temps-là. J'ai juste pas arrêté.



ÉLIZABETH LEBLANC

Autrefois, le monde tricotait

par nécessité. Toutes les femmes

savaient comment filer, puis

tricoter. Parce qu'il fallait se

vêtir. Aujourd'hui, je pense que

les gens prennent plaisir dans

le tricot un petit peu comme le

yoga: c'est très zen. Le monde

fait du yoga pour déstresser.

C'est comme une sorte de

méditation, quand on tricote.

C'est une maille à la fois. Il

faut que tu te concentres, mais

pas trop. On pense moins à

toutes les choses qui nous

inquiètent de tous les jours.

Les gens tricotent souvent à la

maison, seuls, mais aussi en

groupe. Par exemple, nous, entre

amis, on se rencontre à la

maison des autres ou bien des

fois, on va se retrouver dans un

bar par exemple, boire une bonne

bière puis tricoter, jaser

ensemble. Avec les réseaux

sociaux, aujourd'hui, on se

rencontre, on parle de tricot.

Il y a même des sites web de

réseautage qui sont dédiés

uniquement au monde du tricot.

Il y a un site web qui s'appelle

Ravelry où il y a une base de

données incroyable de patrons de

tricot. En plus, sur la base de

données, il y a aussi ce

côté-là où il y a des forums de

discussion. Puis ça, c'est

des lieux où on peut avoir de

l'information comme sur des

groupes de tricot, par exemple,

comme: "Ah, je me demande s'il y

a des gens qui se rencontrent

dans cette ville-ci

pour tricoter."

Vraiment, ce que tu fais, avec

ton aiguille de gauche,

tu ramasses la maille...

La plupart des femmes qui

tricotent sont très jeunes

ou plus de 50 ans. Pendant

longtemps, je pense que

tricoter, c'était peut-être un

peu tabou. C'est vu comme

étant les vieilles femmes qui

tricotaient. Puis, moi, je suis

pas une vieille femme, donc

je veux pas tricoter. Les outils

ont beaucoup évolué. Autrefois,

les broches étaient pesantes.

Maintenant, il y a des aiguilles

circulaires. C'est beaucoup plus

facile, c'est beaucoup plus

ergonomique aussi de tricoter.

La qualité de la laine est

vraiment belle, aujourd'hui. Il

y a une plus grande sélection,

des laines plus douces. Il y

a beaucoup de gens quand,

aujourd'hui, ils rentrent dans

le magasin de laine ici, par

exemple, ils disent: "Je

veux tricoter, je veux une belle

laine, mais je veux pas que

ce soit de la laine parce que ça

pique." Mais aujourd'hui, la

laine qui pique, elle est très

rare, en fait. Je pense que j'ai

réussi à convaincre beaucoup

de gens de tricoter. Puis

aujourd'hui, je pense que j'ai

formé beaucoup de tricoteurs

depuis la décennie que je

tricote, je pense.

Le tricot, ç'a changé ma vie, en

fait. En apprenant à tricoter,

puis en prenant l'habitude

de tricoter, je pense que ça m'a

forcé de ralentir, de m'asseoir,

puis vraiment de prendre ce

temps-là pour moi, en fait.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par