Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Fauquier-Strickland`s Mayor/Hairdresser

Native to Fauquier, in Northern Ontario, Madeleine Tremblay still lives in her hometown, where she performs the combined duties of hairdresser and mayor of the Fauquier-Strickland community, a municipality with a population of 540.

In 2008, she decided to actively engage in municipal politics by becoming the first woman to hold the office of mayor in her village.

Réalisateur: Eric Bachand
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Des images de la municipalité de Fauquier-Strickland. C'est l'hiver.

MADELEINE TREMBLAY s'entretient avec l'émission 24.7, mairesse et coiffeuse. L'entrevue alterne entre des images de la ville, de MADELEINE TREMBLAY dans ses fonctions de mairesse et dans son salon de coiffure. MADELEINE TREMBLAY s'adresse tantôt à 24.7, tantôt à des citoyens.


[MADELEINE TREMBLAY:] ...

proposé par Sylvie Albert,

appuyé par Daniel Dufour, que

l'ordre du jour soit adopté

tel qu'amendé.

Je suis maire de la municipalité

de Fauquier-Strickland depuis

2006, troisième terme comme

maire et, puis je suis coiffeuse

du village en même temps.

[Début information à l'écran]

Madeleine Tremblay, mairesse et coiffeuse, Fauquier-Strickland

[Fin information à l'écran]

MADELEINE TREMBLAY coiffe IMELDA TREMBLAY dans son salon de coiffure.


[MADELEINE TREMBLAY:] [À IMELDA

TREMBLAY] Je suis retombée sur

des notes.

Tu sais, l'autre jour,

ce que je vous ai parlé,

du logement social.


[IMELDA TREMBLAY:] [À MADELEINE

TREMBLAY] Ah mon Dieu, oui. Ça,

c'est

important pour notre village.


[MADELEINE TREMBLAY:] Ça fait

que je pense que j'ai

regardé, là. À Iroquois Falls,

eux autres, ils en ont bâti dix.


MADELEINE TREMBLAY (À 24.7)

Mon métier de coiffeuse, je

pense que ça m'aide beaucoup

dans mon ouvrage de maire

parce que je leur demande

qu'est-ce qu'ils pensent

de certaines choses. De là,

je vois le pouls s'ils sont

pour ou contre, ou même pourquoi

ils sont pour, puis pourquoi

ils sont contre. Quand tu vois

le bon feedback que t'as de

tes clients, bien, je pense

que parfois ça me donne plus

confiance à être capable

d'apporter des idées à la table.


[IMELDA TREMBLAY:] Ils te

mettent pas

dans une cage, là.


IMELDA TREMBLAY (À 24.7)

Quand je viens chez Madeleine,

là, j'ai pas l'impression

d'être au bureau du maire, non.

On parle ouvertement,

toutes les deux, de différentes

choses, puis c'est une belle

petite sortie pour moi.

[Début information à l'écran]

Imelda Tremblay, résidente, Fauquier-Strickland

[Fin information à l'écran]


IMELDA TREMBLAY (À 24.7)

Puis, d'ailleurs, c'est une

bonne coiffeuse aussi.

(MADELEINE TREMBLAY rejoint le CONSEIL DE VILLE dans une salle communautaire.)

[MADELEINE TREMBLAY:] [Au CONSEIL DE VILLE]

Bonsoir.


MADELEINE TREMBLAY (À 24.7)

Moi, j'étais une personne qui

participait beaucoup dans la

communauté. À toutes les fois

qu'il y avait une veillée de

danse ou quoi que ce soit,

j'étais toujours là à

en profiter. Je pense

qu'est venu un moment donné où

je me suis aperçue que c'était

le temps que je fasse ma part,

parce que, moi, je suis une

personne qui est encore assez

ferme dans mes idées. J'ai

l'air d'une personne qui veut

tellement réussir que, parfois,

les gens pensent peut-être que

je rêve. Mais ça t'en prend

des rêves pour être capable

de réaliser certaines choses.


[IMELDA TREMBLAY:] [À MADELEINE

TREMBLAY] Il y a des jeunes en

dehors, c'est incroyable!


[MADELEINE TREMBLAY:] [À IMELDA

TREMBLAY] Ils viennent patiner,

oui.


[IMELDA TREMBLAY:] Oui.

IMELDA TREMBLAY (À 24.7)

C'est une bonne chose que

Madeleine soit une femme qui

travaille pour la municipalité,

qui est notre mairesse. Je dis

pas que les hommes sont pas

bons, là, c'est pas l'idée,

mais elles ont une autre façon

de voir les choses. Puis, comme

de raison, elle est pas seule.

Elle, dans son conseil, c'est

mixte, alors ça fait un bel

échange d'idées, je trouve. Puis

une femme va voir des choses

qu'un homme verra pas.

(Dans une petite bibliothèque, MADELEINE TREMBLAY discute avec une BIBLIOTHÉCAIRE.)


[MADELEINE TREMBLAY:] [À la

BIBLIOTHÉCAIRE] Comme je t'avais

parlé,

la demande qu'on a faite

avec Fednor, là, je voulais

te demander voir...


MADELEINE TREMBLAY (À 24.7)

Qu'est-ce que j'aime le plus

comme travail étant maire,

c'est d'accomplir

des choses, d'être capable

d'aller chercher les fonds

pour la communauté. Pour donner

un exemple d'une réalisation

qu'on a accomplie avec les

conseillers, c'était justement

de refaire notre patinoire.

(MADELEINE TREMBLAY est à l'extérieur et présente la patinoire.)


[MADELEINE TREMBLAY:] Cette

patinoire a remplacé le

vide qu'on avait en perdant

notre école. J'aimerais pas ça

être maire d'une grosse ville,

parce que ça, ça va avec

l'appartenance communautaire.

C'est la raison pourquoi j'aime

être maire de ma communauté.

(Des images de MADELEINE TREMBLAY avec le CONSEIL DE VILLE, dans la salle communautaire.)


[MADELEINE TREMBLAY:] [Au

CONSEIL DE VILLE] Que soit

adopté en

deuxième lecture.

Est-ce que vous acceptez tous?

J'ai eu la chance de parler

avec les employés de Aqua,

la vice-présidente. Ils veulent

faire une tournée, sont

allés à Thunder Bay...

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par