Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Food Trucks: A Passing Trend?

Whether they are named “food trucks” or “lunch wagon”, one can’t deny there are more and more trucks in the big cities of North America, including Ottawa.

Food trucks offer a quick meal to people on the go who still want quick, high-quality and low-stress food. Five new permits will be handed out in May 2015 for new locations. Here is an interview with an owner who’d love to have a permit, and an owner who already has one. You’ll soon see owning a food truck isn’t all fun and games.

A story by Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Ce reportage suit les propriétaires de deux food trucks à Ottawa: ELYSE PION et LEO RAGUSEO, chacun d'eux interviewé sur leur lieu de travail respectif. Leur entrevue sera illustrée par des images d'eux au travail, servant des clients ou préparant des plats.

[Début information à l'écran]

ELYSE PION. Propriétaire Ottawa Streat Gourmet

[Fin information à l'écran]


ELYSE PION

Mon mari avait un

restaurant au début.

Il l'avait pendant 12 ans.

Mais ça fait longtemps qu'il

avait

une petite idée qu'il

aimerait faire un camion.

Ce serait comme un restaurant

ambulant, ce serait un peu plus

simple, un peu plus fun.

Je pense que l'idée était très

amusante, puis je pensais qu'on

pourrait le faire ensemble.

[Début information à l'écran]

LEO RAGUSEO. Propriétaire What the truck.

[Fin information à l'écran]


LEO RAGUSEO

Ça, c'est un trailer, c'est

pas un camion. Fait qu'on n'a

pas le droit d'être sur la rue.

Pour la ville, il faut être

un camion mobile ambulant.

Juste être central en bas de

la ville avec 30 000, 40 000

personnes qui cherchent à manger

à l'heure de midi, c'est la

simple mathématique. Si tu

trouves un emplacement privé

toi-même, tu roules les dés.


ELYSE PION

Après un bout de temps,

on a connu qu'ils ajoutaient des

places dans la ville d'Ottawa.

Donc, on a fait faire

construire le camion.


LEO RAGUSEO

Je l'ai acheté car j'avais

confiance en mon produit.

Puis, comment je pensais, si mon

produit est bon et l'emplacement

il est pas bon, je déménage.

Quand t'as un restaurant,

puis que tu signes un loyer,

un bail de cinq ans, t'es

pogné cinq ans. Si j'aime pas ça

pendant un mois, le mois

prochain, je trouve une autre

place. Mais c'était pas aussi

facile que ça de trouver

des bonnes places.


ELYSE PION

On a des places dédiées. On a

donné notre application qu'on va

être là le midi. Donc ça, c'est

notre permis, on est là du lundi

au vendredi durant l'heure du

dîner. C'est là juste la place

qu'on peut être. Donc, on peut

pas bouger autour, on peut pas

stationner n'importe où qu'est

pas privé. Il y avait un groupe

de juges, puis ils ont tout

revu les applications, puis

on a mis quelles places qu'on

voulait le plus. Ils ont choisi

les meilleures applications et

elles ont eu les meilleures

places. C'est pas facile

quand il fait vraiment

froid l'hiver, c'est assez

difficile, il y a beaucoup

de camions fermés l'hiver.

On a conçu notre menu

pour que ça soit très rapide.

Donc, on veut pas que le monde

attende trop longtemps dehors.

Puis, on fait des repas très

chauds, puis servis vite.


LEO RAGUSEO

On va faire plusieurs choses

différentes cette année. On

va faire des salades et d'autres

types de sandwichs aussi.

Pizzas au four à bois, manger

authentique italien. La majorité

de nos produits vont être

préparés dans le four à bois.

Et on ne donne plus des permis

pour des hot dogs,

puis des hamburgers.


ELYSE PION

On a trouvé aussi qu'il

y avait certaines places où il y

avait encore le monde qui

est habitué aux hot dogs, puis

les frites. Puis ils disent:

"Oh, qu'est-ce que vous faites?"

Mais je trouve que la plupart du

monde sont très excités de

voir quelque chose de nouveau,

quelque chose de différent, puis

avoir de la bonne

qualité sur la rue.


LEO RAGUSEO

Dans les food trucks, là, ça

commence à être vraiment de la

bonne bouffe, calibre d'un

bon restaurant, quatre, cinq

étoiles. C'est rare, rare,

rare que tu vas aller à un

restaurant et le propriétaire

passe cinq minutes avec toi.

On essaie de donner une

expérience gourmet. Si tu veux

des hot dogs, va où c'est

qu'ils vendent des hot dogs.


ELYSE PION

Il y a toujours de la place

pour des nouveaux restaurants

ambulants. Si c'est tout

éparpillé, c'est mieux, parce

qu'il y a du monde partout dans

la ville qui peut l'essayer.


LEO RAGUSEO

J'espère qu'on aura une

meilleure année que 2014, but...

tout est une expérience second

to none. Le monde qu'on a

rencontré, l'expérience que

ça nous a donnée. Peut-être que

financièrement, c'était pas ce

que je m'attendais. C'était

plus glamorous avant

qu'être réellement dedans.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par