Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Vanier Museopark: A New Way to Learn

Are you interested in a different approach to learning? Since 2012, Vanier Museopark, in a partnership with the Ottawa Museum Network, has offered a program called Inquiring Minds, an innovative learning experience for students.



Réalisateur: Benjamin Vachet
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

HÉLÈNE BOULAY, agente de programmation au Muséoparc Vanier, présente le projet Esprits Curieux. Des enseignants et des élèves fournissent un témoignage. Des images appuyant les propos défilent.



HÉLÈNE BOULAY

Esprits curieux, c'est un

projet qui a commencé à Calgary

en 1993 qui s'appelait Open

Minds. Le réseau des musées

d'Ottawa a commencé à offrir

le projet pilote en 2012.

Le but d'Esprits Curieux,

c'est vraiment de développer

la pensée créative chez

les jeunes, et d'améliorer

les capacités en écriture.

Pour une semaine, on utilise

toutes les ressources qu'on a au

musée, afin de développer des

termes qui ont été "prédiscutés"

avec les enseignants.

Aujourd'hui, leur but pour

Esprits curieux, vraiment,

c'était d'améliorer le

français, puisque c'est

un groupe d'anglophones

en immersion française. Puis,

les thèmes qu'ils voulaient

développer, c'est comment

les différentes communautés

au Canada ont vécu les

changements, la colonisation,

de façon différente.

Chaque jour, on commence avec

une question de la journée qui

va englober les thèmes qu'on va

voir avec les enfants dans

les différentes activités.


HÉLÈNE BOULAY

(Intervenant avec un groupe d'élèves)

"Quel impact ont eu

les Européens sur

les Premières Nations?"


HÉLÈNE BOULAY

Chaque jour, après la question

de la journée, on va s'en aller

vers une activité où on va

exploiter un thème de pensée

visible. Donc, on montre un

objet, un artefact. Dans un

musée comme au Muséoparc

Vanier, on a beaucoup d'objets,

on a beaucoup d'artefacts et de

choses qu'on peut utiliser.

Pourquoi les impacts sont

négatifs ou positifs, hein?

C'est pas juste une devinette.

Il faut penser pourquoi.

En après-midi, on va faire

une activité un peu plus

créative ou physique. Donc,

aujourd'hui, on a cuisiné

de la banik. C'est un pain

traditionnel autochtone.

Je pense que ce qui était

intéressant, c'était de

demander aux enfants de penser:

est-ce que nous, on peut faire

de la banik pareil, de la

même façon que les

Premières Nations?

OK, on mélange bien,

tout le monde!


Intertitre :
JENNIFER COHEN Enseignante École St-Emily, Ottawa


JENNIFER COHEN

Ils vont apprendre très bien

lorsqu'on n'est pas à

l'école. Je pense que

le guide, au musée,

il a un très bon horaire,

alors les élèves sont vraiment

impliqués dans leurs travaux,

et je pense que l'environnement

est parfait pour eux, pour

améliorer leur français.

Ici, ils ont les artefacts,

ils ont les différents

"présenteurs", ils ont les

objets nécessaires pour leur

démontrer les différentes

choses. Puis, à l'école, on

n'a pas ça. On n'a pas les

ressources nécessaires pour

vraiment faire une

présentation de l'époque.

Alors, vraiment, ça offre

l'expérience de différentes

façons, avec les différentes

choses qu'ils peuvent leur

démontrer, puis leur montrer.


Intertitre :
CLAIRE FERRY-REID Élève de 5e année


CLAIRE FERRY-REID

C'est amusant

d'apprendre dans sa façon.


Intertitre :
OLIVIA POOLER Élève de 5e année


OLIVIA POOLER

J'aime venir ici, parce

que c'est beaucoup de choses

amusantes et c'est

un différent

environment.


HÉLÈNE BOULAY

Avec un groupe d'immersion,

c'est des futurs francophiles,

et c'est des gens qui

peuvent avoir des enfants

francophones ou francophiles.

Et si on n'intéresse pas ces

jeunes-là dans un très bas âge,

je pense que ça va être vraiment

dur d'aller les chercher quand

ils seront adultes.


HÉLÈNE BOULAY

(Intervenant avec un groupe d'élèves)

C'était vraiment une bonne

journée aujourd'hui!




Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par