Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Uncanny: Fear, Nickel, Airplanes

Heights, emptiness, snakes, spiders or even the dark… we are all, often secretely, afraid of something. In fact, it`s often fear that stops us from doing crazy things.



Réalisateur: Carine Ouellet
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

GABRIEL GRENIER peint son nom en noir sur une affiche blanche. Puis il soulève l'affiche et la tient de manière à ce que son nom soit lisible. GABRIEL GRENIER s'adresse directement au public de l'émission.


GABRIEL GRENIER

Saviez-vous que plus de 50% de

la population canadienne a déjà

pris un vol aérien? On se sert

de ce mode de transport à tous

les jours. Et lorsqu'un accident

tragique a lieu, on se demande

pourquoi l'avion n'est pas resté

dans les airs. Mais ça a pas

toujours été le cas.


Des archives de films montrant des gros porteurs à l'époque des années 60.


GABRIEL GRENIER (Narrateur)

Je vous invite à retourner

dans le temps avec moi

jusqu'à une époque où

on se demandait plutôt comment

cet avion fait pour rester dans les airs.


Des archives des frères Wright autour d'un aéroplane au sol.


GABRIEL GRENIER (Narrateur)

Il y a une centaine d'années,

les frères Wright ainsi que

plusieurs autres ont essayé de

construire le premier engin

volant. Les mécaniques du vol

étaient connues depuis assez

longtemps, mais personne avait

réussi à construire un avion.


GABRIEL GRENIER

(S'adressant au public de l'émission)

Le plus grand défi s'agissait

d'introduire le principe de

Bernoulli aux avions. Ouin, mais

qu'est-ce que ça mange en hiver,

ça, le principe de Bernoulli?


Une gravure représentant un buste de Bernoulli apparaît.


GABRIEL GRENIER

Le principe de Bernoulli propose

que lorsque quelque chose voyage

vraiment vite à travers l'air,

ça cause une région de basse

pression d'air derrière l'objet

et une région de haute pression

tout autour de l'objet.

Les molécules d'air qui se

retrouvent dans la région de

haute pression se dirigent vers

la région de basse pression, car

elles auront un peu plus de

place là-bas et elles

pourront créer un équilibre.

Ceci crée un courant d'air

derrière l'objet.


Un avion autour duquel les mouvements d'air sont représentés apparaît.


GABRIEL GRENIER (Narrateur)

Si on prend ce principe et

qu'on l'applique aux avions,

on voit que les ailes

d'un avion moderne sont formées

pour que l'air voyage beaucoup

plus vite au-dessus de l'aile,

pour former une région de basse

pression.


GABRIEL GRENIER

(S'adressant au public de l'émission)

Les molécules d'air

qui se retrouvent sous l'aile

veulent donc aller dans cette

région de basse pression et

elles entraînent l'aile avec

elle, pour garder

l'avion en l'air.


Intertitre :
Pourquoi avons-nous peur?


Au cours de l'explication différentes images illustrant les différentes peurs défilent.


GABRIEL GRENIER

(S'adressant au public de l'émission)

Que ce soit les hauteurs, les

serpents, les araignées ou la

noirceur, on a tous des peurs.

La peur peut parfois nous

empêcher de faire certaines

choses comme aller sur les

montagnes russes, marcher

près d'un précipice.

Ou écraser l'araignée

dans la salle de bain.

Mais si on a peur, c'est qu'il

doit y avoir une bonne raison.

La peur nous permet de ressentir

des dangers dans notre vie de

tous les jours. C'est un peu

comme un instinct animal. Donc,

dans le fond, on n'a pas peur

des hauteurs, on a peur de

tomber. On n'a pas peur des

serpents ou des araignées, on a

peur de se faire attaquer par

ces espèces. On n'a pas peur de

la noirceur, on a peur de ce

qu'on ne peut pas voir dans la

noirceur. Comme le chat qui est

assis au bout du lit qui

nous regarde dormir la nuit.

Par contre, il existe des

peurs qui sont un peu moins

communes, comme la peur des

légumes, la peur des genoux

et la peur de flûtes.

Ces peurs débutent lors de

mauvaises expériences et elles

sont peut-être renforcées par

certains films d'horreur.

Mais il y a une chose qui semble

toujours fonctionner pour se

guérir des phobies. C'est de

faire face à nos peurs en

essayant d'en découvrir

leur origine.


Intertitre :
Le bassin de Sudbury


Sudbury est marquée par contraste sur une carte de l'Ontario.


GABRIEL GRENIER

(S'adressant au public de l'émission)

Connaissez-vous la ville de

Sudbury? C'est une ville minière

dans le Nord de l'Ontario. Et

comme certains l'ont déjà dit,

Sudbury, c'est comme Toronto,

mais pas vraiment. Sudbury est

une ville minière où on retrouve

la plus grande concentration de

nickel au monde. Jusqu'à date,

tout le monde semble penser que

la raison pour laquelle la ville

de Sudbury est tellement riche

en minerai, c'est que la raison

où se trouve Sudbury s'est fait

heurter par une géante météorite

il y a plusieurs millions

d'années. Ceci aurait forcé

le minerai à s'élever dans la

croûte de la Terre et à se

re-déposer vers la surface où il

devient plus facile à extraire.

Mais c'est faux. Tout récemment,

en novembre 2014, un chercheur

de l'Université Laurentienne

à Sudbury a découvert que ce

serait, en fait, une comète

qui aurait heurté Sudbury.

Une comète est différente d'une

météorite de plusieurs façons.


Les mots : météorite et comète apparaissent, suivis d'une météorite au-dessus du mot météorite et d'une comète au-dessus du mot comète.


GABRIEL GRENIER (Narrateur)

Mais la plus grande différence,

c'est qu'une météorite, c'est

plutôt comme une grosse roche.

Puis une comète, c'est plutôt

comme une grosse

boule de neige sale.


GABRIEL GRENIER

(S'adressant au public de l'émission)

Ça change pas grand-chose en ce

qui concerne la formation du

cratère de Sudbury et sa grande

composition métallique, mais

c'est quand même intéressant

de savoir qu'on se trompait

sur son origine depuis

tellement longtemps.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par