Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Uncanny Chronicle: Food... and Feelings

For an unknown reason, the French language loves using food to express feelings. For example, “la fin des haricots” means the end of everything, the end of the world.

A second garden-variety expression: “les carottes sont cuites.”



Réalisateur: Carine Ouellet
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Texte informatif :
Caroline Léal


CAROLINE LÉAL

Pour une raison qui m'est

inconnue, la langue française

semble aimer utiliser des

aliments pour exprimer un

sentiment. Par exemple, il

existe l'expression :

"la fin des haricots", qui signifie

la fin de tout, la fin du monde.

Une autre expression à saveur

maraîchère,

"les carottes sont cuites".

"Les carottes sont cuites" font

référence à une situation sans

espoir, où l'on ne peut plus

rien faire.

Un peu dramatique, non?

Alors, quel est le lien entre

la carotte et la perte d'espoir?

Au XVIIe siècle, la carotte est

considérée un légume de base,

un aliment de pauvre. En fait,

on utilisait aussi l'expression

"vivre que de carottes", soit

vivre avec très peu de moyens.

Voilà pourquoi les carottes font

référence à une situation

sans espoir, avec aucune

solution en vue.

Si ces expressions n'étaient pas

assez insultantes pour le pauvre

légume du potager, le XIXe

siècle voit apparaître l'expression

"avoir ses carottes cuites"

pour parler d'une personne mourante.

Franchement, pauvre carotte!

Les carottes ont quand même eu

un petit moment de gloire durant

la Deuxième Guerre mondiale.

"Les carottes sont cuites" était

un code radio utilisé par les

Alliés depuis Londres. C'était

le signal utilisé pour

déclencher les opérations

offensives dans les territoires

occupés.

L'expression "bayer aux corneilles"

signifie rêvasser, perdre son temps

en regardant en l'air.

Mais pourquoi est-ce qu'on fait

référence aux corneilles? Et en

passant, on fait bel et bien

référence à la corneille,

l'oiseau, et non Corneille, le

chanteur. Mais qui penserait ça,

hein?

Premièrement, il faut

comprendre que ce n'est pas une

erreur d'orthographe et c'est

bel et bien "bayer" et non

"bâiller aux corneilles". Les

joies de la langue française.

Le verbe "bâiller", I-L-L-E-R,

est l'acte d'ouvrir la bouche

lorsqu'on est fatigués tandis

que le verbe "bayer", Y-E-R, est

un vieux terme français pour

décrire un sens d'être étonné,

bouche bée. Impressionnant comme

connaissance de vocabulaire, hein?

Ma prof de français de 12e

année serait fière.

Bonjour, Mme Brochu.

Bon, ça, c'est bien beau,

mais ça n'explique pas la

mention du mot "corneille".

Au XVIe siècle, la corneille

désigne quelque chose sans

importance. Par exemple,

il existait l'expression

"voler pour corneille", qui

désignait l'acte de voler

quelque chose sans valeur.

Alors, le sens imagé de

l'expression veut dire de rester

indifférent devant une chose

sans intérêt et non de

vouloir se coucher à 9h.




Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par