Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Winterlude`s Ice Sculptures

Every February, Winterlude`s ice carvings decorate Ottawa`s Confederation Park.



Réalisateur: Benjamin Vachet
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Il s’agit d’un reportage sur les sculpteurs de glace. Une entrevue est réalisée avec deux artistes professionnels, SAMUEL GIRAULT et SÉBASTIEN SANCHEZ, qui parlent de leur parcours et de leur passion pour la sculpture sur glace. Les entrevues sont entrecoupées d’images de sculpture sur glace et d’images les montrant en train de travailler.


SAMUEL GIRAULT

C’est que de l’eau. C’est

ça qui est magique, c’est que de

l’eau et on peut faire des

choses vraiment magnifiques,

oui. En fait, au début c’est un

peu compliqué à trouver

les mouvements et tout ça.

Mais après, par la suite,

on s’aperçoit que c’est

une très belle matière,

qu’on peut faire des hauteurs...

On est déjà montés à 12,28

mètres, un record du Guinness.

Je suis devenu sculpteur sur

glace un peu par hasard.

J’ai commencé par l’alimentaire,

l’hôtellerie, restauration,

et en glacerie, il y a un peu de

sculpture sur glace, c’était

à l’école, et on m’a donné un

stage de sculpture et j’ai

demandé si je pouvais y aller

mes week-ends et mes vacances,

pour m’entraîner, et c’est

devenu une passion

et puis mon métier.

Il y a beaucoup de sculpteurs

aujourd’hui, il y a au moins la

moitié qui font que ça toute la

journée. Un bon sculpteur,

ça va être l’originalité,

la précision.


SÉBASTIEN SANCHEZ

Je suis devenu

sculpteur de glace

par mon métier. Je suis

décorateur dans un traiteur

à Paris et on a une activité

sculpture sur glace.

Ça fait à peu près une dizaine

d’années. C’est toujours

différent et puis on voyage. On

est ici au Canada aujourd’hui,

mais on peut être partout dans

le monde: États-Unis, Qatar...

L’idée, c’est un clown assez

sympa en sculpture en métal. Je

l’ai un peu dérivé et vu que

le thème était le jeu, je voyais

bien plusieurs personnes

ensemble jongler,

vu que j’aime le jongle.

Et les difficultés, c’est le...

Alors, comme ici, il faut qu’il

fasse froid, mais très froid.

C’est compliqué sur les

collages, parce que la glace en

contact avec l’eau, elle craque,

donc c’est assez complexe.

Et après, vu que c’est une

matière où on peut faire des

jeux de lumière, il faut bien

faire attention au volume qu’on

met, pour que ça se voie

bien avec la lumière.


SAMUEL GIRAULT

Les idées,

on les trouve beaucoup en

voyageant. Après, une idée en

ramène une autre. Et comme

là, quand on est en équipe c’est

plus sympa, parce que l’équipier

a son idée, après j’en ramène

une autre et ainsi de suite et

c’est comme ça qu’on

avance sur les idées.


SÉBASTIEN SANCHEZ

Les étapes, c’est déjà les

collages, monter les structures

indépendantes les unes des

autres, les travailler et après

faire un assemblage pour qu’on

ait la sculpture

finie et bien homogène.


SAMUEL GIRAULT

Tous les sculpteurs qui sont

là aujourd’hui, on les connaît à

95 %. À chaque compétition que

l’on fait, que ce soit en

Alaska, en Pologne... On

retrouve souvent les mêmes

et ça, c’est vraiment sympa.


SÉBASTIEN SANCHEZ

Pour le peu qu’on soit sur le

podium, c’est bien pour nous. Ça

met en avant les personnes.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par