Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5: Herménégilde Chiasson Memories

Herménégilde Chiasson tells us five of his best memories as Lieutenant-Governor of New Brunswick, a position he held from 2003 to 2009.

A native of Saint-Simon, New Brunswick, Herménégilde Chiasson has had a very busy career.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

HERMÉNÉGILDE GIASSON, ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, présente «5 souvenirs de lieutenant- gouverneur.


Intertitre :
5. Sa nomination


HERMÉNÉGILDE GIASSON

Ma nomination, ça a été assez

particulier, parce que j'étais

dans un chalet au Québec, je

faisais partie d'un symposium de

peinture, donc, j'étais avec des

artistes et... Je voulais pas

avoir de coup de téléphone et

tout d'un coup, quelqu'un m'a

dit: "Il faut que tu rejoignes

absolument le bureau du premier

ministre." On m'avait déjà

contacté pour me dire que

j'étais pressenti. J'ai vu, tout

d'un coup, que ma vie allait

changer. Et effectivement, elle

a changé durant les six ans qui

ont suivi. Ça a été une suite

ininterrompue de rencontres,

de discours, de toutes sortes

d'événements qui étaient assez

différents du monde des arts

dans lequel j'étais, mais qui

quand même, étaient assez

proches du monde de la culture,

parce que j'en ai toujours

parlé. Je me suis

dit: Si j'accepte d'être

lieutenant-gouverneur, ça va

être une tribune pour les

arts et la culture. Alors,

finalement, je m'en suis

abondamment servi

dans ce sens-là.


Intertitre :
4. La messe de Beaver Brook


HERMÉNÉGILDE GIASSON

Des fois, on avait des

invitations, comme ça, et je me

disais: Il faut que j'y aille,

parce que ça doit être quelque

chose d'absolument incroyable.

Et effectivement, la messe, ça

s'est bien passé. Et là, on

s'est mis à m'apporter des

sculptures, à m'apporter

un pain, à m'apporter des

choses qui avaient comme

une connotation qui était

complètement en dehors de ce que

c'est quand on dit donner

un cadeau à quelqu'un. Et ça m'a

beaucoup touché, parce que

c'était des cadeaux qui étaient

faits par les gens de manière

très modeste et en même temps

très sincère et très touchant.

Et je pense, ça, c'est un

des moments dont je me

rappellerai toujours.


Intertitre :
3. Son voyage en Chine


HERMÉNÉGILDE GIASSON

Je suis allé en Chine accompagné

de l'Orchestre des jeunes

du Nouveau-Brunswick qui devait

jouer sur la place Tian'anmen.

Et ça a été un choc. J'étais

jamais allé en Asie. Un choc

par rapport à la température.

On était à Beijing par rapport à

la pollution. Et en même temps,

c'est le fait qu'il y a

tellement de gens. C'est la

population, je veux dire,

partout, partout, il y a du

monde. J'ai jamais eu le

sentiment d'être privé, d'être

seul en Chine. Il y a cette

dimension-là. Et pour nous,

Canadiens, où il y a 30 millions

de personnes, c'est la

population d'une grande ville en

Asie. C'est vraiment tout un

choc, surtout pour

la première fois.


Intertitre :
2. L'achat d'une voiture électrique


HERMÉNÉGILDE GIASSON

Au Nouveau-Brunswick, comme

la province est quand même assez

petite, tout se fait en voiture.

On avait fait mesurer la

consommation de la Cadillac,

c'était comme inquiétant et on

s'est dit, il faut qu'on remédie

à ça pour notre image. Alors, on

a acheté une voiture qui était

un SUV, mais évidemment, le SUV

pour moi, ça marche, parce que

je peux monter dedans. Mais mon

épouse, c'était assez compliqué.

Il fallait toujours que

quelqu'un sorte pour l'aider à

faire le pas pour monter dans

cette voiture-là. Mais on

a été... on a eu plein de

commentaires extrêmement

positifs. On a même fait l'objet

d'un reportage à la CBC comme

quoi le lieutenant-gouverneur,

responsable, avait acheté

une voiture hybride.


Intertitre :
1. Sa rencontre avec la reine


HERMÉNÉGILDE GIASSON

Quand je suis arrivé, j'avais

l'impression que c'était comme

une fiction, un hologramme. Que

j'allais pouvoir mettre ma main

à travers et elle était très

gentille. Je sais pas, elle

a été comme une espèce de

libération. C'est comme si

finalement, j'avais été promu

lieutenant-gouverneur

une deuxième fois, parce

qu'évidemment, c'est une

fonction protocolaire, être

lieutenant-gouverneur. Et quand

j'ai été nommé, il y a eu

beaucoup de reproches à ce

niveau-là. Mais je me dis que ça

fait partie de la constitution

canadienne et on a le choix de

s'inclure ou de s'exclure. Moi,

j'ai choisi de m'inclure pour

des raisons particulières. Parce

que je trouvais que je provenais

du domaine de la culture et

c'était en même temps une espèce

de reconnaissance de la culture.

Et je me suis appliqué à faire

la promotion de la culture.


La phrase suivante apparaît : Suivez-le sur Twitter @hermenegilde17

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par