Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5: Inspiring Travels

Singer-songwriter Cecile Doo-Kingué reveals what 5 trips inspired her music. Cecile Doo-Kingué was born in New York to a Cameroonian family. The soul-roots guitarist has travelled the world, living in the United States, in France, then in Montreal, Canada.

Her travels and her love of distant lands have inspired her music that mixes soul, blues and African rhythms.

In 2010, she released her first solo album, “Freedom Calling”, which she performed all over Canada during her “Discovering Home” tour. In October 2012, Cecile Doo-Kingué released her first French-language album, titled “Gris”.

Her music won several awards, including the 2013 Edith Butler Prize from the SPACQ Foundation.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

CÉCILE DOO-KINGUÉ auteure-compositrice-interprète, présente «5 voyages qui ont inspiré sa musique». On passe divers extraits musicaux de l'artiste.


Intertitre :
5. Le Cameroun


CÉCILE DOO-KINGUÉ

(Chantant)

♪ Tous les êtres humains

sont variation d'un même thème ♪

♪ La quête du bonheur

la paix de l'âme et du coeur ♪

♪ Trouver quelqu'un

qui nous aime ♪

♪ Les frontières

ne sont que des barrières

à notre unité ♪

♪ Lignes imaginaires qui créent

la guerre plus que la paix ♪


CÉCILE DOO-KINGUÉ

Quand j'étais petite,

on rentrait, tous les deux ans,

au Cameroun, en famille. Puis

c'était hallucinant, parce que

tu vois combien la musique

fait partie de toutes les étapes

marquantes de la vie, que ce

soit une naissance, que ce

soit un mariage, que

ce soit des funérailles.

C'est toujours encadré de

musique. Puis là, l'une des...

cérémonies qui m'a le plus

marquée, en tant que gamine,

c'était des funérailles,

justement, où c'était les

membres de la famille

qui chantaient ensemble.

Puis t'avais ce mélange de...

de tristesse et de joie.

Je trouvais beau que ces

émotions, qu'on pense souvent

être contraires, puissent

s'unir, justement, pour célébrer

ou fêter une vie ou quelqu'un

qui nous a touchés. Donc ce

mélange-là, j'essaie de le

recréer, depuis, dans tout ce

que je fais au niveau musical.


Intertitre :
4. Boston


CÉCILE DOO-KINGUÉ

J'avais 14 ans.

Un de mes frères aînés,

Jean-Christophe, qui d'ailleurs

m'a donné ma première guitare

et qui était le premier

à m'inspirer en tant que

guitariste, m'a invitée à passer

l'été avec lui. Lui, il était

à Berklee College of Music.

Puis il m'a donné accès à son

arsenal électrique. C'était la

première fois que je touchais

une guitare électrique et que

j'en jouais. Puis j'avais son

pedal board, puis son ampli,

puis je suis vraiment tombée

amoureuse de la guitare

électrique cet été-là.


Intertitre :
3. Paris


CÉCILE DOO-KINGUÉ

J'ai été acceptée dans le

groupe de jazz de l'école.

De me retrouver là, puis

vraiment, de voir... de sentir

ce que c'était que de créer de

la musique avec des gens. Puis

surtout, dans tout ce qui est

jazz et gospel et blues, tout

ça, ça vient quand même de...

d'un sentiment de communion, à

la base. Puis de... découvrir ça

en tant qu'adolescente, parce

que j'avais 15 ans à l'époque,

dans ces eaux-là, ça a vraiment

été: Ça, c'est ce que t'es

censée faire dans la vie.


Intertitre :
2. Montréal


CÉCILE DOO-KINGUÉ

Là, j'ai rencontré des musiciens

qui m'ont vraiment accueillie,

puis soutenue dans mes

démarches de musicienne.

Donc, il y en a un, je travaille

encore avec lui, puis c'est mon

plus vieux chum à Montréal,

il s'appelle Dylan Kell-Kirkman.

C'est mon bassiste

dans mon projet.

Puis par lui, j'ai rencontré

Ben Comeau, puis Graham

Chambers, puis la gang des

Aliens, toute la gang R&B.

Gary Schwartz aussi, merveilleux

guitariste et prof aussi.

Et vraiment, je pense que

sans ça, je ne serais pas

la musicienne que je

suis aujourd'hui.


Intertitre :
1. Le sud des États-Unis


CÉCILE DOO-KINGUÉ

Le 17 avril, donc il y a presque

un an l'année dernière,

j'ai obtenu ma citoyenneté

canadienne. Puis j'ai voulu

marquer le coup en

faisant un voyage.

Et... j'ai décidé de faire un

voyage dans des endroits que

je connaissais pas. Donc,

j'ai choisi le

Deep South.

Ça m'a donné le goût

d'adresser... de retourner à

l'essentiel, autant au niveau

musical qu'au niveau des

messages que j'ai envie de

passer. Puis de vraiment

profiter de... du micro qu'on

m'offre, de la scène qu'on

m'offre pour, justement,

adresser les problèmes qu'on

vit, autant ici qu'aux

States,

que n'importe où, et de voir

comment on peut passer à

la prochaine étape, qui est plus

égalitaire et plus positive

pour tout le monde.


On affiche la pochette de l'album «Any body listening» de CÉCILE DOO-KINGUÉ et le site cdkmusik.com.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par