Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Child Soldiers in Theatre

Patricia Cano and Harveen Sandhu express their views on child soldiers through theatre.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Dans les locaux du Théâtre Passe Muraille, HARVEEN SANDU et PATRICIA CANO accordent séparément une entrevue à CHRYSTELLE MAECHLER. Les entrevues sont entrecoupées d'images de la pièce Le bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau, dans laquelle jouent HARVEEN CATO et PATRICIA CANO. Des images d'archives montrant des enfants-soldats en zones de conflits ponctuent également l'entrevue.

[Début information à l'écran]

L'ONU estime à 250 000 le nombre d'enfants combattant dans 20 conflits armés à travers le monde

[Fin information à l'écran]


[HARVEEN SANDU:] Quand on lit

les nouvelles dans les journaux,

c'est très facile de se détacher

des sujets qui sont très

importants, des sujets qui sont

sérieux. Mais lorsqu'on les

met sur un plateau devant

une audience, c'est là.

Ça nous envahit un peu. Et

puis, on peut pas échapper à ces

sujets, on peut pas les ignorer.

(Début extrait de la pièce)


[HARVEEN SANDU:][Jouant son

personnage] Il faut partir sans

faire

craquer les branches,

sans laisser de traces.

(Fin extrait de la pièce)


[PATRICIA CATO:] Présentement,

on présente la pièce

de Suzanne Lebeau,

Le bruit des os qui craquent.

Ça aborde le thème

des enfants-soldats.

(Début extrait de la pièce)


[HARVEEN SANDU:][Jouant son

personnage] Quand ils retrouvent

les

fuyards, ils les retrouvent

toujours! C'est 20 coups

de bâton chacun. Vingt coups

jusqu'au sang, et celui qui ne

frappe pas assez fort est battu

à mort lui aussi.

C'est ça que tu veux?

(Fin extrait de la pièce)


[PATRICIA CATO:] Mais pour

cette pièce, justement, on a

beaucoup lu, puis on a beaucoup

investigué la thématique des

enfants-soldats. Les enjeux sont

énormes. Ils sont arrachés de

leur famille, de leur village,

de leur innocence totale

et entraînés comme des petits

enfants armés, qui apprennent

par la violence comment tuer,

comment oublier ce qu'est

l'amour, l'amitié.

(Début extrait de la pièce)


[PATRICIA CATO:][Jouant son

personnage] J'avais peur de la

réaction que

la vue d'une arme pourrait

provoquer dans l'hôpital.

Maintenant, tout le monde a peur

des armes, même les plus petits

reconnaissent une kalachnikov.

(Fin extrait de la pièce)


[HARVEEN SANDU:] Le théâtre,

c'est vraiment pour pousser

ces sujets sur le fond. Quand je

joue ces personnages délicats,

c'est vraiment ça. Il faut que

je me lance dans ce rôle avec

tout ce que j'ai. En faisant ça,

je découvre la réalité dans

l'histoire de ces enfants et

je le découvre d'une façon que

je ne peux pas le faire si moi,

je le lis dans une histoire.

Mais là, je parle ces mots-là,

j'ai ce souffle-là qu'elle a,

je fais ses pas à elle.

(Début extrait de la pièce)


[COMÉDIENNE:] Réveille-toi,

Elikia. Elikia.


[HARVEEN SANDU:][Jouant son

personnage] Ah! Ah...

(Fin extrait de la pièce)


[PATRICIA CATO:] Le théâtre

est propice pour ce type

d'engagement parce que c'est,

justement, c'est un espace,

une respiration partagée. Donc,

quand c'est vraiment bien écrit,

quand c'est vraiment bien joué,

le comédien, la comédienne

manque qu'un public pour

recevoir. Et dans

cet échange, effectivement...

Pour moi, ça me... Non

seulement ça m'émeut, mais...

ça m'impacte, et je crois que

ça va impacter beaucoup de gens.


[HARVEEN SANDU:] C'est la

première pièce que

moi, j'ai lue dans toute ma vie,

puis il s'agit de ce sujet-là,

les enfants-soldats. Alors pour

nous, je pense que la chose la

plus importante, c'est que les

gens prennent cette histoire

au sérieux.


[PATRICIA CATO:] J'ai hâte que

les jeunes viennent voir ça,

ce type de violence ci parce que

c'est vrai et c'est humanisant.

On va voir, ils vont voir ce qui

arrive vraiment à des jeunes

comme eux. En les sensibilisant,

en les humanisant, je crois

qu'on va changer, justement,

comment eux plus tard,

adultes, vont s'investir.


[HARVEEN SANDU:] La question que

nous posons

finalement à la fin de la pièce,

c'est qu'est-ce que... c'est

quoi notre responsabilité face à

ces enfants-là comme adultes?

Évidemment, c'est une histoire

où il s'agit des enfants, mais

c'est une histoire d'enfants

pour les adultes parce que c'est

les adultes qui ont le pouvoir

de faire quelque chose. La

réalité, c'est que les enfants

sont très faciles à modeler,

ils sont très impressionnables.

Mais, aussi, ils sont très

courageux. On voit ces enfants

soldats vraiment faire une

transformation, ils sont

retournés à leur enfance, en

fait, alors c'est ça l'espoir.

Que c'est possible,

c'est possible de fuir

notre épouvantable réalité

et de retourner à quelque

chose d'innocent.

(Fin émission)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par