Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Discover Underwater Rugby!

With so many sports in this world, there`s always something new to discover. Underwater rugby is a relatively new sport, dating from the 1960s, and it enjoys great popularity in Germany and Colombia.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Le reportage montre un groupe de joueurs de rugby subaquatique, dans une piscine. Les nageurs portent des masques, des tubas et des palmes. Des entrevues d'AURÉLIA CHENU, membre du club de rugby subaquatique de Toronto, et de CAMILO CONTRERAS, entraîneur et fondateur du club, viennent compléter le reportage.


[AURÉLIA CHENU:] En fait, c'est

un sport

qui n'a aucun équivalent

ailleurs, je trouve.

Il y a beaucoup de challenge

dans ce sport, dans le sens où

on fait un effort physique, tout

en retenant la respiration.

Mais ce qui est vraiment

superbe, c'est qu'on est dans

l'eau, en trois dimensions,

on est totalement en apesanteur,

comme si on était en train de

voler, quoi. Donc, ça,

c'est vraiment... C'est

vraiment magique, quoi.


[CAMILO CONTRERAS:] Je viens de

la Colombie, et en Colombie,

j'ai joué au rugby sous-marin

tout le temps pendant huit ans.

Je voulais continuer à faire ce

sport, alors quand j'ai trouvé

un travail ici à Toronto, j'ai

trouvé cette piscine ici et on a

ouvert un club de rugby

subaquatique. On a, je pense,

douze personnes.


[AURÉLIA CHENU:] Je fais partie

du club depuis

qu'il a ouvert à Toronto.

Ça fait juste un an que j'ai

commencé, parce qu'avant,

je ne connaissais pas du tout.

Je pense que j'aurais commencé

beaucoup plus tôt

si j'avais connu.

Le rugby subaquatique, comment

ça fonctionne, il faut être très

synchronisé, parce qu'on

peut pas parler, et il faut

anticiper, savoir quand

la personne va être à bout

de souffle pour essayer d'aller

justement la remplacer. On joue

six contre six, sous l'eau, dans

la partie profonde de la

piscine. Donc, en général, c'est

à peu près trois mètres de

profondeur, et on joue avec

une balle qui coule. Donc, cette

balle est remplie d'eau salée,

ce qui fait qu'elle coule très

légèrement, et on peut donc la

lancer à nos coéquipiers. Et

le but, c'est simplement d'aller

marquer dans les paniers qui

sont placés au fond de la

piscine. Donc, c'est comme en

rugby terrestre. C'est un sport

de contact, et la difficulté,

en général, c'est qu'autour

de ce panier, il y a des

défenseurs, en fait, qui

jouent leur position, qui nous

empêchent d'arriver au niveau du

panier, et surtout, il y a un

gardien qui, vraiment, est comme

allongé sur le panier, et

qui utilise ses palmes, en fait,

pour rester plaqué sur le

panier. Donc, quand on arrive au

niveau du panier, si jamais on y

arrive, il faut encore arriver à

soulever le gardien pour mettre

la balle dans le panier. On joue

six contre six, avec trois

positions, parce que ce qui se

passe, c'est que, comme on est

sous l'eau, et qu'on peut pas

respirer, pendant qu'il y a

trois personnes au fond, il y en

a, en gros, pour simplifier les

choses, trois à la surface, et

on alterne sur ces positions-là.

C'est encore un sport nouveau.

Le noyau du rugby subaquatique

est vraiment en Allemagne.

À partir de là, il a été importé

en Colombie. Et de la Colombie,

d'autres Colombiens, en fait,

ont déménagé au Canada. Et donc,

maintenant, c'est en train petit

à petit, de s'étendre au Canada.

Donc, il y a une équipe à

Montréal, et deux équipes en

Ontario, donc, Toronto et

Brantford. Et puis, c'est à peu

près tout. Je crois que sur la

côte ouest, on attend soit des

Colombiens, des Allemands, ou

bien d'autres Canadiens qui

ont été initiés pour,

justement, commencer un noyau.

(Mon rêve, c'est qu'il y ait du rugby subaquatique partout au Canada, ça c'est mon rêve. Je veux jouer professionnellement, mais pour l'instant, c'est juste un hobby. J'utilise beaucoup de mon temps pour pratiquer et diffuser ce sport. Dans l'équipe, je suis le joueur avec le plus d'ancienneté, tous les autres sont des nouveaux joueurs. Alors, il y a beaucoup à faire, il y a beaucoup à leur montrer pour jouer au rugby: c'est comme une petite fille qui va grandir.)


[AURÉLIA CHENU:] Cette année,

c'est la première

fois dans l'histoire du Canada

qu'on va envoyer une équipe

masculine au Championnat du

monde. Donc, pour ça, en fait,

on va sélectionner les meilleurs

joueurs, et on va

combiner une équipe entre

Montréal et Toronto.


[CAMILO CONTRERAS:] Il y a

dix-huit personnes qui vont

faire partie de l'équipe. Je

suis un des joueurs. C'est

tellement excitant. Si tu aimes

être dans la piscine tout le

temps et que tu aimes jouer sous

l'eau, tu vas aimer jouer au

rugby sous-marin, je pense.]


[AURÉLIA CHENU:] On se concentre

vraiment sur la

balle, et puis on oublie tout le

stress, et toutes les tensions

externes. On est dans l'eau,

dans le moment, à sentir l'eau,

et puis c'est tout.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par