Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

A Different Milk at Bergerie des sables

Chantal Gillet comes from a dairy farm, but she has always dreamed of having a sheep farm – a dream that came true four years ago. She gets enough milk from her 90 sheep to sustain her year-round production of regional goods. Try her yogurt, cheese, or ice cream, and never go back to what you used to eat! And that`s not even considering the nutritional side of things. Ewes` milk is richer in protein than regular milk, which makes it perfect for snacks.
Meet a passionate woman who knows exactly what she`s doing.
A Chantal Villemaire report.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Dans un décor champêtre, une vieille péniche trône au milieu d'un jardin, bordée par des buissons.


Dans un champ où des machines agricoles semblent dormir, des moutons bêlent.


Dans la bergerie, CHANTAL GILLET, de la BERGERIE DES SABLES, trait une brebis.


CHANTAL GILLET

Moi, j'adore traire. Je suis une

passionnée de traite.

Les brebis sont beaucoup plus

délicates que les vaches. Donc,

c'est peut-être ce côté-là

qui m'a poussée vers

les petits animaux.


Dans la bergerie, CHANTAL fait sortir ses brebis dans le pré.


CHANTAL GILLET

Allez, les filles! Allez.


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Notre troupeau laitier est de

90 brebis, une cinquantaine de

relèves pour l'année prochaine.

On a commencé voilà quatre ans

et l'idée principale, c'était

de faire du fromage au lait de

brebis, parce que j'ai toujours

rêvé de savoir faire du fromage

artisanal.


Dans la crèmerie, CHANTAL prépare du yogourt et de la crème glacée.


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Maintenant, ça a un petit peu

changé de cap parce qu'on fait

beaucoup plus de yogourt que

de fromage. Les gens adorent mon

yogourt, il est très crémeux,

il est très doux, il y a pas

beaucoup d'acidité.

On fait beaucoup de crème glacée

aussi.



LAURENCE COUSINEAU-SIGOUIN étudiante en nutrition de l'Université d'Ottawa est en entrevue, sur le bord du canal Rideau


LAURENCE COUSINEAU-SIGOUIN

Si on compare la même quantité

de lait de vache à la même

quantité de lait de brebis, on

remarque que le lait de brebis

contient beaucoup de protéines.

Les protéines, c'est ce qui nous

soutient, c'est ce qui nous

rassasie entre les repas,

alors c'est intéressant.


L'entrevue de LAURENCE se poursuit pendant qu'on présente des images de la préparation de la crème glacée au lait de brebis.


LAURENCE COUSINEAU-SIGOUIN

Narratrice

Il y a un peu plus de matières

grasses, alors il est plus

calorique que le lait de vache.

Et niveau calcium, le lait de

brebis en contient beaucoup

plus, donc important

pour la santé de nos os.

Comme le lait de brebis contient

plus de protéines, et c'est

ce qui nous soutient, choisir un

yogourt ou un morceau de fromage

ou même des crèmes glacées faits

à base de lait de brebis,

ça peut nous soutenir plus

longtemps. Donc, ça complète

bien notre repas et on aura faim

moins rapidement avant

le prochain repas.


CHANTAL GILLET coupe du fromage préparé dans sa bergerie.


Au bord de la route, des panneaux indiquent que la boutique est ouverte et qu'on y offre du yogourt, du fromage de la crème glacée, du compost, de la viande d'agneau et des oeufs.


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Je manque souvent de yogourt,

le fromage, j'en ai jamais assez.

Et la crème glacée,

on fait de la crème glacée

à toutes les semaines.


De retour dans la bergerie, CHANTAL GILLET poursuit l'entrevue.


CHANTAL GILLET

La première année que j'ai

vendu du fromage, je me

demandais même s'il allait se

vendre. Et quand j'ai fait mon

premier marché, j'avais amené

deux grosses meules et je suis

revenue avec rien. Et, puis ça,

c'était comme: "Ah mon Dieu! Les

gens, ils aiment." Et, puis ça,

c'était vraiment très réconfortant.


Dans l'espace fromagerie, CHANTAL goutte son fromage.


ON revient à Ottawa, où LAURENCE COUSINEAU-SIGOUIN poursuit son entretien.


LAURENCE COUSINEAU-SIGOUIN

Les gens recherchent

des produits du terroir, les

produits artisanaux. On est à la

recherche, aussi, d'expériences

gustatives nouvelles.


Dans la bergerie, les brebis mangent pendant qu'un chat se prélasse dans un espace ensoleillé.


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Les brebis n'ont pas été

génétiquement améliorées comme

les vaches. Donc, si on veut

comparer, une brebis va produire

entre 200 et 400 litres de lait

par année; tandis qu'une vache

produit minimum 6000 litres.


CHANTAL GILLET vérifie la quantité de lait dans une cuve réfrigérée.


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Point de vue quantité, c'est sûr

qu'on travaille avec des plus

petits chiffres. Moi, je dis

que quand ma brebis a donné

200 litres, je suis vraiment

contente.

(CHANTAL nourrit les bêtes.)


CHANTAL GILLET (Narratrice)

Parce qu'on utilise pas

d'hormones pour les faire

ovuler, c'est difficile d'avoir

du lait à l'année. Donc, on est

obligés de geler du lait

pour les périodes où on a moins de lait.

Ça fait partie aussi de mon

processus de la vie, à savoir

faire tout ce que je mange.

Parce que quand on était petits,

mon père nous disait tout le

temps: "S'il y a une guerre, il

faut savoir se débrouiller." Si

je savais pas faire du fromage

et il fallait que j'apprenne,

parce qu'il fallait que je sache

faire ça avant de mourir.


De retour à la bergerie, CHANTAL GILLET conclut.


CHANTAL GILLET

Quand j'étais petite,

je m'assoyais chez une voisine

qui avait des brebis. Je m'assoyais

dans son étable, j'avais les

petits bébés moutons et, puis je

disais toujours qu'un jour, moi

aussi, j'aurais quelque chose

d'artisanal et de viable. Mais

ça a pris... ça a pris vraiment

beaucoup, beaucoup de temps.


On termine avec une vue de la ferme dans son ensemble.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par