Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Mlle Artsy: Bouquets That Are Anything but Boring

Mlle Artsy is actually Stéphanie Laliberté, a young woman in love… with love. Laliberté has been working in the wedding industry for a number of years now. She designs wedding bouquets with an edge. Her arrangements are made with fabric, paper, and even jewels. Each creation is unique and goes hand in hand with the personality and details of the wedding. If you want something that´s truly out of the ordinary for your wedding, you´ll find what you´re looking for with the talent and creativity of Mlle Artsy. A Chantal Villemaire production.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

On montre des images tantôt de STÉPHANIE LALIBERTÉ en robe de mariée tenant à la main des bouquets décoratifs formés de pierres, de bijoux et de fleurs artificielles, tantôt de STÉPHANIE dans son atelier fabriquant ces bouquets.


STÉPHANIE LALIBERTÉ

Mlle Artsy, c'est moi,

Stéphanie Laliberté.

J'ai toujours été

en amour avec l'amour.

Le domaine du mariage me parle

beaucoup. Il vient chercher tout

mon côté créatif avec toutes

les couleurs, le style, les

textures. On se laisse aller

dans le domaine du mariage.

De voir l'amour que les gens ont

l'un pour l'autre, de pouvoir

intégrer cet amour-là et leur

passion à l'intérieur de mes

bouquets, ça me passionne

au "boute"!

Mlle Artsy fait la création

de bouquets uniques et

personnalisés pour les mariées,

partout en Amérique du Nord.

On travaille avec des matériaux

intemporels soit des bijoux,

des tissus ou du papier.

On est vraiment loin du

traditionnel. C'est pas toutes

les mariées qui veulent avoir

un bouquet de fleurs. C'est pas

toutes les mariées qui veulent

avoir ce que les autres ont déjà

eu. On va aller chercher

le style de leur robe, les

couleurs. On va aller chercher

de leur personnalité par ce

qu'elles aiment, leurs passions,

on va l'intégrer

dans leur bouquet.

L'idée est venue suite à

la planification de mon propre

mariage. Donc, étant donné que

je suis quelqu'un justement

d'artistique et de créatif,

je cherchais des idées hors

de l'ordinaire, qui étaient

pour se démarquer des autres.

Donc, en fouillant dans les

magazines, je suis tombée sur

l'image d'une mariée qui avait

fait son propre bouquet, et ça

m'a vraiment touchée. Donc,

j'ai décidé de faire mon propre

bouquet et de m'inspirer de ça.

Ensuite de ça, j'ai mis les

photos en ligne. Puis, à partir

de là, c'est là où j'ai commencé

À avoir des commandes.

Mes premières clientes,

À l'Île-du-Prince-Édouard

et au Texas et c'est là

que j'ai pris mon envol.

Aujourd'hui, j'ai comme un

peu honte de montrer mon bouquet

parce que la base, elle

fait dur! C'est pas beau!


On montre des images de STÉPHANIE LALIBERTÉ lors de son mariage avec son bouquet.


STÉPHANIE LALIBERTÉ

Ma clientèle, je suis allée

la chercher surtout dans

les salons. C'est là où on a

le contact client et étant donné

que j'ai un produit hors de

l'ordinaire, ils ont besoin de

le voir vraiment pour l'aimer.

J'ai aussi une boutique en ligne

Etsy. C'est une plate-forme pour

les artisans. Ça, ça me permet

d'aller chercher des clients

à l'international.


STÉPHANIE LALIBERTÉ parcourt les photos de ses bouquets affichés en ligne.


STÉPHANIE LALIBERTÉ

Il n’y a rien de plus gratifiant

de savoir que j'ai un bouquet,

moi qui ai toujours rêvé

de voyager à Paris, mais j'ai

un bouquet qui est allé là-bas.

J'ai comme réalisé un rêve

par l'entremise de mes bouquets.

À toutes les semaines,

généralement tous les vendredis,

j'ai une photographe, Tyna

Mathews, qui vient chez moi

pour prendre des photos

de mes bouquets.


On montre des images de STÉPHANIE LALIBERTÉ en robe de mariée posant pour des photos promotionnelles.



STÉPHANIE LALIBERTÉ

Étant donné que c'est un produit

surtout que je vends en ligne,

ça me permet de un, de leur

montrer un produit à chaque

semaine, et de les garder un peu

plogués pour voir ce qui s'en

vient, les nouveautés, etc..

Tandis que si je prenais des

photos juste avec ma petite

caméra, on pourrait pas voir

autant les détails, le produit

fini comment beau

est-ce que c'est.

À chaque année, j'organise deux

à trois créatifs. On refait

un mariage au complet avec les

différents fournisseurs, mais

on le fait à petite échelle.

On pousse les limites de

ce qu'on verrait dans un mariage

traditionnel. On veut montrer

aux clients différentes façons

d'approcher le mariage.


Une séance photo a lieu à l'intérieur d'une grotte avec des mannequins jouant les mariés.


STÉPHANIE LALIBERTÉ

Une fois que le créatif

est terminé, que les photos sont

ramassées, nous, on va soumettre

aux blogues, aux magazines,

pour plus de visibilité.

Mes oeuvres ont été publiées

dans plusieurs magazines. Je

me lève mon chapeau. Je me donne

des tapes sur les épaules. Je

suis tellement heureuse de ça.

Je pense que c'est le rêve

de toute personne qui débute

de pouvoir avoir une

reconnaissance comme ça.

C'est gratifiant. On voit

qu'on fait vraiment

un changement dans la vie.

À chaque fois que j'ai un marié,

la première chose qu'il me dit:

"Ouais, ben, ce bouquet-là,

on le lance pas, hein?"

C'est sûr que c'est des bouquets

qui sont plus lourds, plus

fragiles, et c'est quelque chose

que la mariée veut garder.

Donc, c'est sûr que la mariée,

elle, elle va lui dire:

"Ben non!"


STÉPHANIE LALIBERTÉ rit.


STÉPHANIE LALIBERTÉ

Même que la semaine passée,

je lisais sur le blogue

The Wedding Planner que c'est une

des traditions à laisser aller.

Cette tradition-là n'a plus

l'importance qu'elle avait déjà.

Même que maintenant, les gens

ne se marient plus à 20 ans.

Maintenant, il y en a beaucoup

qui vont se marier vers la

trentaine. Donc, les gens sont

de moins en moins en arrière

de toi à essayer d'attraper

le bouquet. Il va y en avoir

peut-être trois-quatre.

Donc, ce n'est plus les mêmes

traditions que c'était déjà.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par