Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Art Battle

The Art Battle is a painting competition in front of an audience. Everywhere in Canada, artists meet up with the common challenge of creating a painting in 20 minutes. Every year, regional winners face off in the national championship.

On July 16th, 2015, the national championship was held in Ottawa and marked the end of Art Battle Canada`s sixth season. Eighteen distinguished artists from many cities and provinces all over the country tried to paint the best possible painting in order to be crowned the champion of Art Battle.

Diane Fontaine, an artist from the Outaouais region, participated in many competitions from Art Battle. Despite the stress of facing off, she speaks of the particularities of creating under pressure and what the national championship means for her. A Raphaelle Mercier production.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

DIANE FONTAINE, artiste peintre, présente ce qu'est l'Art Battle. Défilent des extraits vidéos montrant une compétition d'Art Battle.


DIANE FONTAINE

Ce soir, c'est un grand

soir. Ce soir, il se passe

qu'on participe au Championnat

national Art Battle 2015

au Westin, à Ottawa.


ANIMATEUR

Five, four,

three, two, one...

Let's paint Ottawa!


DIANE FONTAINE

Il y a un premier huit artistes,

une première vague de huit

artistes qui vont s'installer,

qui vont avoir choisi

au préalable leurs couleurs.

Ils s'installent et puis là,

ils ont 20 minutes.

Donc, suite à ça, il y a deux

ou trois artistes, je crois, qui

sont sélectionnés ce soir. Puis

là, la deuxième vague, la même

chose qui se répète. Et ensuite

de ça, la finale

avec six artistes.

Les gagnants sont choisis par

le public qui est là, qui est

présent dans la salle. Comme ce

soir, je pense qu'il y a

autour de 700 personnes.

Et ce sont des amateurs d'art,

des étudiants en art. On voit

vraiment que c'est des gens qui

ont un intérêt pour les arts.

J'ai connu l'Art Battle l'année

passée, dans une exposition.

Une jeune fille qui était

de Shawville s'occupait

de la compétition à Shawville.

Puis, elle a vu mon style et

elle a dit: "Je pense que ça se

prêterait bien à Art Battle."

Puis j'ai dit: "Effectivement,

j'aime ça, ce petit côté-là,

performer et tout ça", alors

j'ai tenté l'expérience et

je suis vraiment tombée en amour

avec cette expérience-là,

avec ce mode de compétition là.

C'est sûr, une compétition comme

Art Battle, on est limités,

parce qu'on a que nos pinceaux

et nos spatules avec la peinture

qui nous est fournie, donc c'est

sûr que les techniques mixtes ne

sont pas possibles, alors il

faut que je me réinvente un peu.

Oui, c'est stressant, et puis tu

ne veux rien oublier, puis c'est

vraiment... Je suis arrivée

ici tantôt et j'ai vu un artiste

passer avec tout son kit, puis

là j'ai regardé mon conjoint et

j'ai dit: "Ah non! Ça se peut

pas, j'ai oublié mes spatules

et mes pinceaux." Qu'est-ce

qui est plus essentiel

dans la compétition, tu sais?

Alors là, il est parti courir

vite, vite, vite, aller chercher

ça, mais c'est ça, c'est

beaucoup de tension. Même ce

matin, je disais: "Non, non,

j'y vais plus, j'y vais plus,

pourquoi je me donne tant

de pression?" Mais...

C'est vraiment... C'est

l'adrénaline, le challenge

et c'est vraiment une

compétition face à toi-même.

Alors, c'est vraiment... Tu as

tant de centaines de personnes

autour de toi, mais tu rentres

vraiment dans ta bulle et là,

tu essaies d'y aller concis,

parce que chaque geste, chaque

mouvement, chaque coup

de couleur ou de pinceau,

de spatule, est important.

Tu as 20 minutes.

Quand on fait la compétition

Art Battle et qu'on le fait

plusieurs fois, même des fois

deux tableaux dans la

même soirée, dans la même

compétition, ça force malgré toi

à une évolution. Et puis moi,

c'est ça que j'aime de cette

compétition-là et c'est pour ça

que j'ai tant pratiqué

pour la nationale.

Je le vois dans la réalisation

de mes tableaux parce que tu te

concentres vraiment sur ce qui

est essentiel au départ. C'est

sûr que ma technique est

différente, parce que moi,

je commence au fusain, j'intègre

des matériaux, alors c'est sûr

que la technique est différente.

Mais de rester toujours comme

avec la lumière, la profondeur,

le mouvement, c'est toujours ça

que tu te répètes dans la

tête, alors c'est sûr que...

Je pense que quand je vais

arriver la semaine prochaine

à créer, ça va être vraiment

différent. Ça va avoir évolué

d'une coche, je suis sûre.


ANIMATEUR

Seven, six,

five, four, three,

two, one...

Brushes down!


DIANE FONTAINE

Je dis merci

à la vie, parce que c'est

vraiment... J'ai travaillé fort

pour être connue, dans les

dernières années, mais Art

Battle, je pense que c'est un

bon tremplin pour se faire voir

et se faire connaître aussi.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par