Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Sam Bat: The Man Who Batted Hard

Sam Holman`s story is anything but ordinary. Having worked his whole life in the world of culture, Sam Holman`s life takes a 180 degrees turn during an ordinary evening over a beer with a friend, in his favourite Ottawa pub. His buddy, a high-ranking official in professional baseball, explained how his players` repetitive breaking of baseball bats gave him severe headaches. Between two sips, Sam Holman bets he could make the sturdiest bats in the game. Because he knew nothing of carpentry, he heads to the library and begins his homework. Now, the greatest professional baseball players use “Sam Bat” bats, which sell internationally.



Réalisateur: Samuel Blais-Gauthier
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Un gant et deux bâtons de baseball sont déposés sur le sable.


Un joueur frappe la balle sous les acclamations de la foule derrière lui.


Dans un atelier de fabrication de bâton de baseball, ROBERT TRUDEL, peintre chez SAM BAT raconte son histoire.


ROBERT TRUDEL

On était les premiers à introduire

le bois d'érable dans les ligues

majeures. Ils ont accepté

l'érable comme bâton.


Des bâtons de baseball en bois brut sont suspendus dans l'atelier.


ROBERT TRUDEL

C'était du frêne que la plupart

des joueurs utilisaient, mais il

cassait. Il cassait souvent.

Alors, le pari c'était: est-ce

qu'on peut trouver un bois

plus dur? Alors, Sam a

fait sa recherche.


SAM HOLMAN, fondateur de SAM BAT, entre dans son atelier. Il porte une salopette. Ensuite, pendant l'entrevue, SAM reconstitue en image l'histoire qu'il nous raconte : en lisant, en examinant des pièces de bois, etc..


SAM HOLMAN

(Propos traduits de l'anglais)

Bill Mackenzi est veu me voir

un jour dans un pub d'Ottawa et

m'a dit : « Nous brisons trop

de bâtons de baseball. »

(Narrateur)

Je ne connaissais absolument

rien aux bâtons de baseball,

alors je suis allé à la Bibliothèque

d'Ottawa pour lire et me renseigner

sur le sujet.

Après m'être documenté,

je savais que je ne pouvais

fabriquer un meilleur bâton

avec du frêne. J'avais une

pièce en érable pour

la construction d'une rampe

à la maison.

Je faisais des rénovation

et j'avais un bout de surplus

de 5 pieds.

Il mesurait 4 pouces par 5 pouces.

Je l'ai mis sur un tour à bois

et j'en ai fait un bâton de

baseball.


De retour à l'atelier de peinture avec ROBERT TRUDEL qui poursuit son entrevue.


ROBERT TRUDEL

Il y a des records qui sont

brisés à chaque jour de la

saison avec nos bâtons.


Des joueurs de baseball sont alignés pour prendre leur tour de frapper.


ROBERT TRUDEL (Narrateur)

Le plus fameux,

c'est Barry Bonds, qui

utilisait notre bâton. Puis à

chaque fois qu'il faisait un

coup de circuit, il le retirait.

Il y a une année où il a brisé

le record pour le plus grand

nombre de circuits, coups

de circuit, dans une

saison, qui était 73.


On fait un tour de l'usine de fabrication de bâtons de baseball.


SAM HOLMAN (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Il n'y a pas de secret. Tout est

dans le souci du détail.


SAM montre ses bâtons.


SAM HOLMAN

(Propos traduits de l'anglais)

Voici une partie de notre collection.

Dans l,autre partie, que vous

allez voir plus tard, vous verrez

des ronds et des nombres dessus.


Les images présentées suivent la description que SAM HOLMAN fait du processus de sélection du bois.


SAM HOLMAN (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Chaque pièce d'érable est analysée.

On s'assure que le grain du bois

est droit et nous les pesons.

Pour tous ces modèles,

nous savons la quantité exacte

de bois requise pour les

reproduire.


On revient à l'entrevue avec SAM dans son atelier.


SAM HOLMAN

(Propos traduits de l'anglais)

Nous nous assurons de ne

pas faire d'erreur dans le

processus de fabrication,

de sorte que le client ait

exactement le bâton qu'il

a demandé.


Dans l'atelier de fabrication des bâtons, on présente chaque étape de fabrication. À l'étape de la peinture, on revient à ROBERT TRUDEL dans son atelier.


ROBERT TRUDEL (Narrateur)

Une fois qu'il choisit son

billet, il fait certain que le

grain soit droit. Ça, c'est

primordial, surtout pour les

bâtons des ligues majeures.

Alors, il met sa machine,

il taille son bâton. C'est sablé

par après et, puis on a une

autre machine. C'est une roue,

qui enlève les petites marques

qui vont de travers. Après

ça, le bâton est "cuppé", qu'ils

appellent. On lui met une

coupe dedans. Une fois ça, ils

viennent à moi et je leur mets

une teinture ou une peinture.

La plupart, c'est tout à l'eau.

Et une fois séchés, je leur

applique un vernis à base d'eau.

Je le sable et, puis là,

on met les collants.

Ça revient à moi pour

deux autres couches finales.

Puis après ça, ils sont prêts à

être expédiés. Alors, il y en a

500 qui passent dans mes mains

à chaque jour, ce qui est

l'équivalent d'un par minute sur

un shift de huit heures.

On pourrait dire que Sam

a changé l'industrie du bois

dans le marché pour les

bâtons de baseball.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par