Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

In the Garden of Hope

In their garden, in St-Bernardin, a picturesque village about an hour away from Ottawa, Nik Schnell and his aunt, Elisabeth Skelly, nurture hope and comfort. Both artists decided to pursue the dream of Philippa Lesniak, Nik`s wife, of creating an artistic garden for people to seek peace in nature, therapy through art.
Last April, after 20 years of fighting mental illness, Philippa Lesniak took her own life.

Today, some twenty artists are on display at the arts garden founded by Philippa and all visitor donations go to the Canadian Mental Health Association.

A Samuel Blais-Gauthier production.



Réalisateur: Samuel Blais-Gauthier
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Sur des images de sculptures et installations du Jardin des Arts de St-Eugène, ELISABETH SKELLY, coordonnatrice du jardin, nous explique l'aspect thérapeutique du jardin. Quelques photos de Philippa Lesniak s'ajoutent aux images filmées dans le jardin.


ELISABETH SKELLY

Il y a un lien entre la santé

mentale et l'art visuel.

Je crois que l'art est thérapie,

absolument, par rapport à aider

les gens qui ont des problèmes

de maladie mentale, mais pas

juste ces gens-là. N'importe qui

qui est troublé, ça peut

aider, absolument.

Le jardin a été commencé par la

femme de mon neveu, Philippa

Lesniak. Philippa, elle est pas

là, elle s'est suicidée au mois

d'avril. Et nous, la famille, on

parle à voix haute de ce qui est

arrivé. Parce que pour nous,

c'est très important que les

gens soient au courant de ce qui

se passe avec les gens qui ont

des problèmes de santé mentale.

Et si on cache ça, comment les

gens peuvent être sympathiques,

ou bien comment même

on peut savoir ce qui

se passe parmi nous.

L'idée de Philippa, c'était

pour soulager les gens.

Ils viennent voir de l'art

dans notre environnement. Et

peut-être que ça va vous aider.

Je pense que c'était

surtout ça, son but.

On voulait continuer son

idée au nom des gens, euh...

qui ont des problèmes, quoi.

[Début information à l'écran]

NIK SCHNELL Époux de Philippa

[Fin information à l'écran]

On revisite le jardin, sculpture par sculpture pendant que NIK SCHNELL parle de la vocation particulière du jardin.

NIK SCHNELL

Propos traduits de l'anglais

Cette exposition est au profit de

la Société canadienne de santé mentale.

Une partie de la vente des sculptures

est versée pour la cause.

L'entrée est libre,mais on invite

les gens à verser une

contribution volontaire.

C'est en quelque sorte

un sanctuaire de guérison

qui sert aussi à sensibiliser les gens

à la santé mentale.

Philippa était engagée auprès

des artistes locaux pour les

pousser à soumettre leurs

idées et s'exprimer.

Nous sommes fiers aussi d'avoir

une portée interprovinciale.

Nous avons des exposants du

Québec, de Hudson, de Vaudreuil,

d'Ottawa et aussi des environs.

ELISABETH SKELLY et NIK SCHNELL nous guident dans un boisé jusqu'à la sculpture solaire décrite par ELISABETH SKELLY.


ELISABETH SKELLY (Narratrice)

Il y a une oeuvre de Philippa

qui se trouve être très haut.

C'est sur un arbre qui a été

coupé. Et puis, c'est une

sculpture solaire qu'elle a

montée avec toute sorte de

morceaux qu'elle a trouvés, du

« found objects » comme on dit. Et

ça s'allume. C'est une lumière

solaire, avec toute sorte

d'étoiles qu'elle a montées sur

des tiges pour que

ça balance dans le vent.

(On fait un dernier tour du jardin, en entendant ELISABETH SKELLY apporter une conclusion.)

Ici, quand les gens prennent une

promenade dans le jardin, ils

sont exposés à des oeuvres

tridimensionnelles. Ça aide

l'esprit, je pense. C'est

quelque chose qui nous donne du

bonheur, quoi. Surtout quand

on se promène dans la nature.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par