Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Adoring Fan of the Queen

Jean-Philippe Bergeron just can´t hide his adoration for Her Majesty: the many objects in his house—from paintings, to mugs, to blankets—wouldn´t let him! But what´s particularly surprising about this fan is his age: Bergeron is only in his twenties. His admiration has even brought him to take pen to paper, writing to her whenever the mood strikes. She even wrote him back to thank him for congratulating her on her jubilee. Watch this report to find out where his royal madness comes from.



Réalisateur: Samuel Blais-Gauthier
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Défilent des images d'archives de la reine. Puis, on voit JEAN-PHILIPPE BERGERON, un féru de la monarchie, installer son drapeau monarchique dans sa cuisine.


JEAN-PHILIPPE BERGERON

Tandis qu'il y a des gens qui

ont des grands cadres IKEA

sur le mur de leur cuisine, moi,

j'ai un drapeau de la reine.

Puis ma blonde l'accepte. Ç'a

pris un certain temps, mais

quand même. Ha, ha! Elle

a fini par plier.

La première fois qu'elle est

venue à la maison, j'avais une

grande "couverte" de la reine,

qui était une photo de la

reine, sur mon lit.

Et puis, ça, ça l'a un

petit peu refroidie.


JEAN-PHILIPPE BERGERON rit. On voit ensuite les nombreux romans, essais et biographies sur la reine qu'il possède.


JEAN-PHILIPPE BERGERON

C'est vrai que, oui, je suis

francophone. Oui, bon, je suis

un Canadien. J'ai 26 ans, je

suis relativement jeune. Et oui,

je m'intéresse à la monarchie.

C'est particulier, oui, mais

en même temps, c'est... Les gens

posent un regard des fois,

ils sont un petit peu... Ils

doutent. Ils sont un peu

dubitatifs devant ma grande

passion face à la reine.

Elizabeth II, à mon avis, elle a

une grande qualité, c'est sa

loyauté et sa stabilité. C'est

une dame qui a toujours... qui

est toujours restée sur ses

principes et qui a su évoluer,

mais toujours en gardant son

rôle de reine. Et puis le rôle

très symbolique, mais aussi très

théorique, très politique

aussi qu'elle a en Angleterre.

On peut dire aussi que c'est une

grande modérée. C'est quelqu'un

qui aime beaucoup les compromis.

Alors, c'est vraiment toutes des

qualités qui font d'elle un

monarque qui est toujours resté

populaire, peu importe les

années, peu importe

l'époque aussi. Elizabeth II, elle a la

particularité qu'elle est encore

vivante. Fait que ça la rend

doublement intéressante

parce qu'elle fait partie de

l'histoire. Puis elle continue

de l'écrire aussi. Écoute,

quand elle est née, le four

micro-ondes existait même pas.

Puis maintenant, elle a un

compte Twitter et elle est

sur YouTube. Fait que de voir

l'évolution technologique,

sociale qu'elle a vécue,

c'est quand même extraordinaire.

On entendait de plus en plus

parler que la reine allait

battre un record de longévité:

plus de 63 ans de règne. Bon, je

me suis dit: Qu'est-ce que je

pourrais faire? Et là, je me

suis dit: Je vais lui écrire à

la reine. Et peu importe, il

arrivera ce qu'il arrivera. Je

me suis dit sûrement que

ça allait finir dans la

récupération de Buckingham

Palace ou dans la déchiqueteuse,

whatever. J'en ai profité

aussi pour lui faire une

recommandation, une très

humble recommandation. Je lui ai

suggéré de faire en sorte que

ses successeurs parlent aussi le

français au moins par respect

pour ses sujets francophones

comme vous et moi qui sommes au

Canada, qui communiquons

en français.

Un mois plus tard, je vais

chercher mon courrier et j'avais

une lettre de Buckingham Palace,

de Balmoral Castle. Et puis,

bon, je l'ai ouvert. J'étais

assez excité. J'ai dit: "Wow, je

m'en attendais pas du tout."

Puis c'était la dame de

compagnie, lady-in-waiting;

en français, c'est la dame de

compagnie, qui me faisait un

accusé de réception et tout ça.

Alors, c'est vraiment très,

très... J'ai été surpris.

Aujourd'hui, elle a 89 ans

et elle conduit encore son

véhicule. Puis apparemment

qu'elle conduit vite. Un jour,

elle a reçu un "émirat" arabe.

Bon, on connaît... d'un point de

vue musulman, les femmes ne

conduisent pas. Et quand le

grand "émirat" arabe a embarqué

avec Sa Majesté, bien là, lui,

il a voulu conduire, mais elle,

elle l'a tassé. Elle a conduit

et apparemment, elle lui a donné

une ride qui était pas pire.

Il a eu mal au coeur en sortant.


JEAN-PHILIPPE BERGERON se promène dans le parc autour de Rideau Hall et prend des photos.


JEAN-PHILIPPE BERGERON

Est-ce que la monarchie coûte

une fortune aux Canadiens?

20 millions de dollars par année.

Et parmi ce 20 millions de

dollars là, il y a à peu près le

tiers qui est remis en bourse,

en prix. Et l'autre deux tiers,

c'est surtout pour financer les

voyages ou la restauration des

bâtisses comme Rideau Hall,

en arrière, ou d'autres édifices

qui sont quand même classés

historiques au Canada.

Maintenant, quand la reine ou un

membre de la famille royale

vient au Canada, on paie,

c'est sûr et certain, pour le

déplacement, pour le voyage.

Mais en fait, quand la reine

vient à Ottawa, il y a des

centaines de milliers de

personnes qui se mobilisent, qui

veulent venir la voir. Alors

qu'on finance un événement, que

ce soit la visite de la reine ou

le Festival de jazz, les

citoyens, avec leurs taxes,

financent un événement qui

mobilise des gens. Ça fait

rouler l'économie. Pas un

groupie... En fait, bien c'est

sûr que là, si vous m'aviez

vu quand Elizabeth II est venue,

puis là, je l'ai suivie toute la

journée. Là, j'aurais eu l'air

d'un groupie, c'est sûr. Mais en

général, je me caractérise pas

comme ça parce que les histoires

qu'il y a dans les magazines à

potins et tout ça, je les lis

pas et ça ne m'intéresse pas.

Moi, c'est plus l'histoire

reliée à la monarchie qui

m'intéresse.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par