Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Discovering Weight-Lifting at 65

Lorraine Pelletier discovered the benefits of weight lifting and developed a passion for the sport late in life. Indeed, she was retired by the time she started doing olympic weightlifting, thanks to her childhood friend, Bob Leclair, who became her private coach. Together, they entered many national competitions as Masters, where Lorraine proved her worth. She won the Canadian championship in her category four years ago, and last year set new Canadian and Panamerican records. Lorraine Pelletier: an inspiration and an example of perseverance.



Réalisateur: Eric Bachand
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

LORRAINE PELLETIER, haltérophile, parle de son cheminement dans cette discipline. BOB LECLAIR, son entraîneur d'haltérophilie, témoigne de son expérience. Défilent des images venant appuyer leurs propos.


LORRAINE PELLETIER

Tout a

commencé lorsque j'ai été

visiter un ami d'enfance,

Bob Leclair.


BOB LECLAIR

Bonjour!


LORRAINE PELLETIER

Il m'a tout expliqué:

l'histoire du sport de

l'haltérophilie, comment lui et

ses amis de jeunesse sont venus

à s'intéresser à ce sport-là.

Puis, toutes les photos étaient

sur le mur, puis tout en

parlant, il dit: "Tu sais,

si jamais tu veux faire

de l'entraînement," il

dit "t'es la bienvenue."

Et puis je n'ai pas fait de cas,

parce que j'en faisais pas, de

conditionnement physique. Puis,

vraiment, ça m'intéressait pas.

Mais j'ai écouté une émission de

télévision qui parlait de

l'importance de faire du

conditionnement physique,

surtout avec les poids, pour

renforcer nos os à

mesure qu'on vieillit.

J'ai dit: "Oh, je pourrais être

en bas, là, après faire quelque

chose avec ça. Tu sais, j'ai

refusé, mais je peux changer

d'idée." Alors, c'est ça que

j'ai fait. Donc, à l'âge

de 65 ans, j'ai commencé à faire

l'haltérophilie olympique et me

voici aujourd'hui à l'âge de

72 ans, et j'en fais encore.


BOB LECLAIR

Dans

l'haltérophilie, tu peux

continuer aussi longtemps que tu

veux. On a des leveurs qui...

qui vont aux Championnats

canadiens qui ont 82, 83

ans, comme c'est là.


LORRAINE PELLETIER

Alright. C'est pas une

question de muscles, quand

on parle de l'haltérophilie.

Le monde, des fois, il mélange

les deux. L'haltérophilie, c'est

pas du

bodybuilding. Alors,

ici, ça demande beaucoup de

concentration. Ça commence avec

le cerveau, tant qu'à moi.

Il faut que ton corps

suive le cerveau.

Alors, là, c'est la technique,

c'est l'entraînement, c'est

l'agilité, la balance,

la force, et puis le désir.

Avec un entraîneur qui sait

comment te guider, t'encourager.

C'est pas facile pour

l'entraîneur de toujours être

là. Des fois, on vient pas

à bout de réussir

au point qu'il voudrait.


BOB LECLAIR

Aujourd'hui, ça va être

l'arraché. Je planifie tout son

entraînement et puis les poids

qu'elle va utiliser cette

journée-là avec lesquels

elle s'entraîne,

puis les exercices qu'elle va

faire cette journée-là, tu sais.

Quand t'as perdu ton balan

dans ton épaulé...


LORRAINE PELLETIER

Souvent, je vais lui dire:

"Dis-moi même pas, là, combien

tu vas mettre là-dessus."

Parce que si je le sais pas,

peut-être que je vais mieux

réussir que si je le sais

d'avance et puis qu'il y a

une hésitation de ma part.


BOB LECLAIR

Lorraine, j'ai commencé à lui

montrer les mouvements sur une

barre de 5 livres, tu sais.

Et puis, elle a commencé à

s'entraîner, puis elle a

commencé à faire les levers

olympiques aussi. Puis après ça,

elle est devenue assez bonne. Je

l'ai amenée aux Championnats

canadiens, quatre ans passés,

puis elle a gagné les

Championnats canadiens dans sa

catégorie, 69 kilos,

puis dans son âge.


LORRAINE PELLETIER

L'an passé, j'ai établi des

nouveaux records canadiens et

panaméricains. Oui, j'ai eu

du succès. Peut-être je viendrai

jamais à bout de surpasser

ça, maintenant, parce

que je vieillis.

Je rajeunis pas. Mais en

même temps, je me

suis surpassée moi-même.

S'il y a de quoi à dire à

quelqu'un, c'est: même en

vieillissant, il s'agit de se

surpasser dans le

domaine que tu choisis.

Parce que je pense qu'avec ça,

ça garde la vie intéressante.

Il faut jamais lâcher.

Il était plus pesant, puis je

pense que je l'ai mieux réussi

que l'autre qui

était moins pesant.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par