Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Christian Pelletier Meets Zviane

Christian Pelletier is a graphic designer, artist, and key player in Sudbury´s cultural scene. Zviane is a comic book artist from the Montreal area. The TFO24.7 team took advantage of the Salon du livre de Sudbury to bring these two creative minds together. Sitting comfortably at the bar, they talk about everything and nothing: from their love of corn to what it is that makes them happy. Step into the worlds of this most unexpected duo.



Réalisateur: Eric Bachand
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

ZVIANE, bédéiste, zviane.com, et CHRISTIAN PELLETIER, artiste/graphiste, weliveuphere.com, se rencontrent pour une entrevue. À tour de rôle, ils pigent des bouts de papier et posent à l’autre la question qui y est inscrite.


Titre :
Duo impromptu : philosophie et blé d’Inde


Intertitre :
Christian Pelletier recontre Zviane


CHRISTIAN

Christian.


ZVIANE

Bien c’est toi, Christian.


CHRISTIAN

C’est moi.


ZVIANE

Bien câline!


CHRISTIAN

Zviane. Salut.


ZVIANE

Assieds-toi. Prends place.


CHRISTIAN

Bien oui.

Qu’est-ce que tu fais

dans la vie?


ZVIANE

Je fais de la bande dessinée.


CHRISTIAN

Cool!


ZVIANE

T’es graphiste?


CHRISTIAN

Euh, je suis graphiste. Oui.

J’ai parti ma propre boîte

de design et de marketing.

J’organise aussi un festival

d’art public ici à Sudbury.

Up Here, c’est un festival

de... On a fait des murales

en ville et tout ça.


ZVIANE pige un papier dans un verre. Sur ce papier, il y a une question qu’elle pose à CHRISTIAN.


ZVIANE

Eh boy! C’est une

question tough, ça. OK.

Mon cher Christian.


CHRISTIAN

Oui.


ZVIANE

Quelle serait la chose sur

toi-même que je dois savoir.


CHRISTIAN

Sudbury est weird, puis

je l’aime. C’est une drôle de

place. C’est comme un village

minier perdu dans le nord de

l’Ontario, puis il y a de quoi

de frickin cool qui se brasse

ici. Il y a une scène culturelle

que j’adore. Je suis comme un

fervent ambassadeur de Sudbury

et j’en suis fier. Euh...

Dans tes bédés, il y a de

l’écriture, il y a des mots?


ZVIANE

Bien oui.


CHRISTIAN

Raconte-moi ce que tu

racontes. Dans le fond,

c’est quelle histoire qui

t’interpelle? Quel genre...


ZVIANE

Ah, mais je fais vraiment

plein d’affaires différentes. En

fait, j’essaie de jamais faire

deux fois la même affaire parce

que ça me fait "badtriper"

un peu. J’essaie de prendre

différents chemins. Je fais

des bédés tristes, des bédés

joyeuses, des bédés drôles.


C’est au tour de CHRISTIAN de piger une question et de la poser à Zviane.


CHRISTIAN

"Si tu disposes que cinq

minutes pour juger une personne

lors d’une première rencontre,

quelle question lui poserais-tu?"


ZVIANE

Hiii!

Qu’est-ce que t’as fait hier?

C’est ça ma question.


CHRISTIAN

J’ai été me coucher tard.


ZVIANE

Tu t’es couché tard? Comment

ça tu t’es couché tard?


CHRISTIAN

Euh, il y avait un feu de camp

chez un ami. Fait que on a fait

un petit feu de camp.


ZVIANE

Un feu de camp dehors?


CHRISTIAN

Dehors, oui. C’était pas au

camp. C’était un feu de ville.


ZVIANE

Un feu de ville. OK.


CHRISTIAN pige un autre bout de papier et pose une question.


CHRISTIAN

"D’où vient cette passion

pour le blé d’Inde?"


ZVIANE

(Riant)

Je le sais pas. Je trouve ça

tellement hot, le blé d’Inde.

Sérieux, j’ai une passion

pour le blé d’Inde. Je trouve ça

tellement hot. Je trouve ça hot

que ça existe. C’est beau, c’est

jaune, c’est des rangées. C’est

bon, ça explose. Tu peux tout

faire avec ça.


CHRISTIAN

Ça explose!


ZVIANE

Tu peux faire de la farine,

tu peux faire du sirop de maïs,

tu peux faire des petits cossins

que tu mets dans les colis

genre, pour pas que tu "scrapes"

tes affaires. C’est malade.


ZVIANE pige un autre bout de papier et pose la question.


ZVIANE

"Qu’est-ce que tu trouves beau?"


CHRISTIAN

Qu’est-ce que je trouve beau?

Moi, je trouve tout beau.

Je peux trouver un garage qui

est mal peinturé beau, à une

certaine heure, avec un beau

coucher de soleil. Même le

Kingsway qui est une rue qui est

absolument déplorable ici. Tu

sais, au coucher de soleil,

c’est écœurant. C’est beau.

Je suis un éternel optimiste.


ZVIANE

C’est peut-être parce qu’on

fait des métiers qui sont comme

dans l’art visuel. Tu sais,

n’importe quelle histoire

peut être bonne si elle est bien

racontée, puis n’importe quoi

peut être beau si tu le regardes

du bon angle. Vas-y donc.


CHRISTIAN pige un autre bout de papier et le montre à ZVIANE.


ZVIANE

(Riant)

C’est même plus des questions.


CHRISTIAN

"Persévérance".


ZVIANE

Tantôt, tu vas voir

genre "Cochon d’Inde".


CHRISTIAN

(Riant)

Je sortirai un dictionnaire.


ZVIANE

C’est un bon nom de princesse.


CHRISTIAN

Oui.


ZVIANE

La princesse Persévérance.

Avec, tu sais, comme les longs

cheveux et tout. Ça pourrait

être une danse. La danse

de la persévérance.


CHRISTIAN

La danse de la persévérance.


ZVIANE

Oui. Tu restes

vraiment longtemps.

Je pige une question.


CHRISTIAN

Mon tour.


ZVIANE pige un bout de papier et lit la question.


ZVIANE

Oh! Question triste.

"Qu’est-ce qui te désole le plus

dans la société aujourd’hui?"


CHRISTIAN

La désurbanisation des grandes

métropoles. Tu sais, les

quartiers comme le Kingsway ici

ou Mississauga. Des quartiers

où ça ressemble à Saint-Jérôme

partout là. Pour moi,

c’est comme... Ça, c’est

inintéressant. Puis ce qu’on

voit en ce moment, c’est un

retour à la communauté, à la

réurbanisation de notre vie

culturelle. Ça, je trouve

ça vraiment cool.

Fait que toi, il y a-tu

de quoi qui te désole?


ZVIANE

Moi, il y a rien qui me

désole. Je suis désolée.


CHRISTIAN

Non. Toi, tu es désolée.


ZVIANE

Je suis désolée parce qu’il

y a rien qui me désole. Je

peux pas répondre à ta question.


CHRISTIAN pige un autre bout de papier et pose sa question à ZVIANE.


CHRISTIAN

"Qu’est-ce qu’on

ne fait pas assez?"


ZVIANE

S’il y a une affaire que

je ferais faire, mettons à

des enfants d’école primaire là,

puis qu’il faudrait que ça reste

pendant toute la vie adulte

aussi, c’est de synchroniser

le monde. Soit par la danse

ou soit par la musique.

Tu sais, pour que le monde fasse

la même affaire en même temps.

Pas tout le monde danse

de son côté là.


CHRISTIAN

Oui, oui.


ZVIANE pige un autre bout de papier et lit la question à CHRISTIAN.


ZVIANE

"Rencontrer l’inconnu,

ça fait quoi?"


CHRISTIAN

C’est excitant. Moi, l’inconnu

là, c’est comme... J’adore.

Je vis pour ça. Je vis pour

des découvertes. Je suis

un être curieux.


ZVIANE

C’est ton fix.


ZVIANE imite le geste de quelqu’un qui se ferait une injection de drogue, en se frappant le biceps.


CHRISTIAN

C’est ça, exactement.

Bring it!


CHRISTIAN fait le même geste, sauf qu’il se frappe l’avant-bras, là où normalement se fait l’injection.


ZVIANE

Ah oui, j’ai fait là,

mais dans le fond...


CHRISTIAN

Je pense... Je sais plus.


ZVIANE

Ça, c’est le vaccin

pour le rhume. Bien oui,

eille, c’est le fun.


CHRISTIAN

Plaisir de te rencontrer.


ZVIANE

Mais oui, c’était malade. Tope

là, toi.


ZVIANE et CHRISTIAN se tapent dans la main.


ZVIANE

On se reverra. On ira

prendre des bières sur le

bord d’un feu de camp.


CHRISTIAN

Oui, for sure. Bien je fais

une soirée DJ poésie ce soir.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par