Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Socializing and Unloading

Pressure-release activities are more and more common and take all kinds of forms: axe throwing, archery tag, the Rage Room… Are such activities here to stay, like paintball, or are they fashion fancies? Practitioners answer without hesitation that the current growth is here to stay. Disbelievers, though, wonder about the phenomenon and its necessity: why would anyone do pressure-release activities? What positive outcome do they bring? By visiting the actual locales, it becomes obvious that the socialization aspect is far more important than releasing pressure for young, lonely adults between 18 and 34. A story by Chrystelle Maechler.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Dans la capsule qui suit, on présente de nouvelles tendances au niveau des activités offertes pour se divertir.


Texte informatif :
JAMES PLAYFORD, directeur de succursale Batl à Pickering.


JAMES PLAYFORD

Quand les gens rentrent

dans l'espace, tous les

troubles et tout le stress,

ils les laissent aux portes.

C'est ici qu'ils viennent pour

déstresser, pour juste relaxer

puis peut-être rencontrer des

nouveaux amis, puis juste

passer du temps en pensant

à rien que l'activité même.


Texte informatif :
JASON LEPINE, participant au Rage Room et tir à l'arc.


JASON LEPINE

Il y a rien qui gère le

stress mieux que quand tu fais

une activité physique ou t'es

tout épuisé, tu sais. T'as plus

d'énergie pour être stressé.

C'est juste pour relaxer.


Texte informatif :
MATT WILSON, lanceur de haches et PDG de Batl


MATT WILSON

(Propos traduits de l'anglais)

La première fois, au lancer

de haches, les gens ne savent

pas à quoi s'attendre. Ils ne

comprennent pas forcément

comment ça marche. Ils arrivent

souvent hésitants, s'inscrivent et

entrent dans l'espace puis

réalisent à ce moment que

c'est organisé et sécuritaire.


Texte informatif :
STEPHEN SHEW, fondateur de Battle Sports Tir à l'arc et Rage Room


STEPHEN SHEW

(Propos traduits de l'anglais)

Chez Battle Sports, nous

voulons être connus comme

un centre de divertissements

offrant des sports et activités

de niche le fun à Toronto.


HOMME

Three, two, one, go!


On présente une partie de Tag au tir à l'arc.


STEPHEN SHEW

(Propos traduits de l'anglais)

Au Archery Tag, nous avons un

mélange d'hommes et de femmes

qui jouent, ils ont entre 12 et 50 ans.


JAMES PLAYFORD

À ma succursale, on a

des gens à mobilité réduite

qui viennent puis aussi

les gens tellement sportifs.

Puis c'est la même chose pour

tous les gens: ils sortent

super heureux et contents

avec un grand sourire.


MATT WILSON

(Propos traduits de l'anglais)

Lorsque nous avons commencé, il

y avait seulement moi et mes amis,

donc des hommes entre 25 et 30 ans.

Maintenant, nous comptons 45% de

femmes et 55% d'hommes, tous types

confondus, de 20 à 50 ans. C'est bien

plus que l'activité elle-même.

Nous mettons en avant une

atmosphère positive, donc dans

nos ligues, cela tourne beaucoup

autour de la communauté. Les

gens se voient chaque semaine

et se créent un groupe d'amis.


JASON LEPINE

Au début de notre session ou à

la fin, tu rencontres un groupe

soit qui s'en va ou qui vient

et à cause que c'est tellement

une place unique, je trouve que

beaucoup de monde ne savent

pas trop à quoi s'attendre,

alors ils sont un peu nerveux.

Alors, tout le monde se sent

un peu nerveux ici. Puis,

dans cette nervosité-là,

c'est plus facile de parler

avec du monde comme moi.

"T'as-tu déjà essayé ça?"


JAMES PLAYFORD

Je pense pas que ce soit une

affaire de mode. C'est vraiment

une communauté, puis une

famille qui va s'agrandir.

Les événements qu'on fait, ça

donne aux gens l'opportunité

d'essayer, mais la ligue,

c'est là où les gens reviennent

chaque semaine.


STEPHEN SHEW

(Propos traduits de l'anglais)

C'est difficile de prévoir combien

de temps ces tendances vont durer.

C'est comme lorsque le paintball

est apparu, les gens pensaient que

ce serait juste une mode. Pourtant,

ce sport existe depuis plus de

20 ans. En ce moment, le

Archery Tag et le Rage Room

sont en pleine croissance.

Maintenant, beaucoup de gens

entre 18 et 34 ans veulent essayer

autre chose que d'aller au

cinéma ou au restaurant. Ils

veulent essayer quelque chose

de plus interactif, car le cinéma

et le restaurant, c'est passif, tandis

qu'avec le Archery Tag, et le Rage

Room, on interagit et c'est amusant.


Texte informatif :
CATHERINE DESJARDINS, thérapeute au Centre Francophone de Toronto


CATHERINE DESJARDINS

En fait, c'est comme dans tous

les regroupements. Je pense

qu'il y a un besoin de

filiation qui nous anime,

nous, les êtres humains,

et que les gens sentent qu'ils

appartiennent à un groupe,

qu'ils sentent que leur

isolement est rompu.

Il y a ce sentiment-là

d'appartenir puis ce

sentiment-là de filiation

qui fait énormément de bien.

Ensuite, à mon avis, ce que ça

communique aussi comme message,

c'est que les stratégies

de gestion de stress

sont dans l'agir.

Alors, il y a l'agir

qui fait vraiment du bien,

mais il y a quelque chose

qui est pas adressé.

Alors, j'imagine que ces

endroits-là vont avoir un

succès qui est mitigé, en fait.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par