Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

5 Publicity Things To Avoid

Dominic Faucher is the creative director at Orkestra. Dominic will try anything, and succeeds at everything he applies himself to. The eclectic man draws looks everywhere he goes. His personality comes out in his work, through ads, events, and stunts that rival one another in creativity.
In this Top 5, he talks about the biggest mistakes that still show up in advertising. Here`s a quick class about successfully producing ads, no matter what they`re about!



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

DOMINIC FAUCHER, directeur de création pour Orkestra, présente les 5 choses à ne pas faire en publicité.


Intertitre :
5. Dire trop de choses


DOMINIC FAUCHER

Les cinq choses à ne pas faire

en publicité sont...

mon numéro 5:

dire trop de choses dans une

seule publicité. Gardons en tête

que les gens n'aiment pas

la publicité et n'aiment pas non

plus qu'on les accapare. Donc le

moins tu parles, mieux c'est. Ça

sert à rien de dire: "souper

spaghetti à 12$, ouverture à 7,

fermeture à 8h avec un rabais de

15% avant 4h"...

Whatever.

Moins tu parles, mieux c'est en

publicité. On a tendance à

trop en dire tout le temps.


Intertitre :
4.Les mauvaises traductions


DOMINIC FAUCHER

Mon numéro 4, ce sont les

mauvaises traductions.

Et ça, ça peut être vraiment

dangereux en publicité parce

qu'on a souvent tendance à

penser que Google Translate,

c'est un bon outil.

Mais la traduction, c'est quand

même un métier sérieux. Faut

aller à l'université et

faire une maîtrise pour être

traducteur. Donc, ceux qui

pensent s'échapper de la

traduction avec Google

Translate, c'est une mauvaise

idée tout simplement parce qu'on

finit avec des publicités qui

disent: "Table faite de petites

Chinoises" ou "Petites bites

pour vos partys" au lieu

de "Petites bouchées",

ou "Assiette végétarienne avec

participation de légumes". Donc

ça, c'est des trucs qu'il faut

éviter en publicité, et on rit,

mais il y a beaucoup de gens qui

disent: "Ah, laissons faire la

traduction. Appelons Google

Translate." C'est un très

vilain défaut à avoir.


Intertitre :
3. Éviter les jeux de mots


DOMINIC FAUCHER

Donc, le numéro 3: absolument

éviter les jeux de

mots en publicité.

Je n'ai jamais vu de jeux de

mots efficaces en publicité,

simplement parce que ça détourne

l'attention, c'est pas drôle

puis ça crée un malaise avec

tous les gens qui sont mis en

contact avec la publicité. Donc,

idéalement, on évite les choses

comme: "Ça veau le détour", donc

"veau", V-E-A-U, pour une ferme

laitière, ou "Ne ratons pas

ça", "ratons" pour un zoo.

Ou "L'été, c'est mayo."

"Maillot"? "Maillot de bain?"

Mais non, "mayo", "mayonnaise".

C'est comme non, non, non. Ça,

ça crée de profonds inconforts

chez les gens, et en général, on

les évite le plus possible.


Intertitre :
2.Les mots spéciaux


DOMINIC FAUCHER

Deuxième chose à éviter en

publicité absolument, c'est les

mots spéciaux. Et par "mots

spéciaux", j'entends

le vocabulaire qui a été

sélectionné par l'équipe de

rédacteurs de

Watatatow

en mille neuf cent

je-sais-pas-combien, où "cool",

"super-duper", "extra", "wow"

faisaient partie d'à peu

près toutes les émissions.

On n'écrit pas ça sur une

affiche, on met pas ça dans une

publicité radiophonique ni à la

télévision. Pourquoi? Parce

que c'est assez rare qu'il

y a quelqu'un qui va entendre ou

lire le mot "wow" et va faire:

"Wow!" Comprenez-vous?

C'est super important de ne pas

essayer d'imposer une réaction à

quelqu'un en lui disant: "Eille,

faut que tu fasses 'wow' et

lisant 'wow'. Et de toute

manière, ces mots-là... sont

dépassés. C'est un peu

comme les coupes Longueuil.


Intertitre :
1. Utiliser la police Comic sans ms


DOMINIC FAUCHER

La pire chose à faire dans une

publicité, selon moi, mon numéro

1, et c'est catégorique,

je pense que l'univers de la pub

au Québec va être d'accord avec

moi, et en Ontario, ça va être

d'utiliser la police Comic Sans

MS, qui est sortie en 1995

et qui malheureusement, pour une

raison obscure, va être la

préférée de toutes les mamans,

de tous les papas, tous les

designers juniors de 14 ans

qui vont essayer de faire des

affiches pour la danse

d'école. On n'utilise jamais,

jamais-jamais Comic Sans MS

parce que c'est une typographie

qui a été construite dans les

années 90, en 1995, pour être

précis, et qui... Il y avait

pas nécessairement de but

particulier. C'était en fait

pour imiter un peu la typo des

bandes dessinées. Les designers

graphiques puristes vont

dire qu'elle est mal construite,

qu'elle évoque pas de bonnes

affaires. Et je pense que de

manière générale, il y a une

écoeurantite aigue par rapport

à l'utilisation de cette

typographie-là. Euh... selon

moi, c'est quelque chose qu'on

devrait complètement effacer

de l'histoire de l'humanité.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par