Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Régis Haché: Blacksmith

For the past three years, Régis Haché has been working full time as a blacksmith in Losier Settlement, near Tracadie. After 15 years preparing and questioning his future, he finally decided to take the plunge and follow his dream, dedicating himself to the hammer and anvil. Now he feels free. He creates all kinds of artwork and everyday items, such as barbecue tools, cooking grills and wine racks for camping… and that´s not even mentioning his barn wood furniture, hinges, ornaments, handles and nails, all made by hand. Here, Haché talks about his passion and his pride.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Il s’agit d’une entrevue réalisée avec RÉGIS HACHÉ, un artisan forgeron qui décrit son métier. L’entrevue est entrecoupée d’images présentant RÉGIS HACHÉ qui travaille dans son atelier qui se situe à côté de sa maison.


RÉGIS HACHÉ

Ça m’a pris 15

ans à monter cette bâtisse-là.

C’est un endroit où est-ce que

je me sens bien. C’est...

Je suis dans mon élément.

Je m’avais construit une petite

forge miniature avec des petites

broches, une petite enclume.

Je faisais des crochets,

j’ai fait toutes sortes de

petits produits. Lorsque j’ai

été prêt, j’ai arrêté de

travailler, j’ai dit: "Je me

consacre à 100% là-dedans."


Des images de l’intérieur de sa forge sont présentées.


RÉGIS HACHÉ

Ça va faire déjà trois ans que

je suis forgeron à temps plein.

Pour commencer à forger, j’ai

commencé à faire des tisonniers.

Parce que le proverbe qui

venait tout le temps: "C’est

en forgeant qu’on apprend à

forger." Fait que j’ai dit: "Je

vais forger." Après que j’aie

appris à faire des tisonniers et

que j’ai été satisfait, là, j’ai

commencé à faire d’autres

choses: des pentures, des

croix en métal, des meubles.

Lorsque je rentre, le matin,

il y a rien qui m’attend.

C’est là que je décide

qu’est-ce que je fais.

Les outils que j’utilise, j’en

ai pas beaucoup. Je... j’ai rien

que la base. J’ai un enclume,

mon feu de forge, un

drill,

de quoi pour couper le métal,

puis une petite soudeuse.

Les matériaux que j’utilise pour

tout ce que je fais, c’est

surtout l’acier, le cuivre, le

bois, surtout le vieux bois.

J’aime beaucoup travailler

avec le vieux bois, parce que le

vieux bois a déjà un aspect.

C’est vieillot, c’est vivant.

Puis le vieux bois, bien, je

trouve ça dans les vieilles

maisons. La plus grande

difficulté, c’est de pouvoir

vendre ton produit. C’est là,

c’est là qu’est toujours la

barrière de n’importe quel

artisan. Mon plus grand rêve,

ce serait de trouver quelqu’un

qui viendrait ici et dirait:

"Je suis intéressé à ce que tu

fais." Puis moi, tout ce que

j’aurais à faire, c’est forger.

Faire un produit, c’est facile.

Mais c’est de pouvoir en vivre.

Ça, c’est tout un art. Ha, ha!


RÉGIS HACHÉ dépose une coupe de vin sur un support en métal qu’il a forgé.


RÉGIS HACHÉ

Mon métier, c’est pas un métier.

C’est une façon de vivre. Tant

que je pourrai me payer

un petit salaire, je vais

continuer. J’arrêterai pas.

C’est la chose la plus

extraordinaire qu’une personne

peut réaliser, c’est d’aimer

qu’est-ce qu’il fait. Quand tu

peux aimer qu’est-ce que tu

fais, ça, ç’a pas de prix.

Quand ça arrive, t’as travaillé

puis t’as quelque chose qui te

serre ici.

(Se serrant la poitrine)

Ça te fait mal, mais

un beau mal, une émotion. Je

rentre ici, là... c’est là que

je me dis que je suis chanceux

d’avoir réalisé ce rêve-là.

Ça m’a peut-être pris 15 ans le

réaliser, mais c’est peut-être

pour ça qu’aujourd’hui,

que je l’apprécie autant.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par