Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Is Eating Local More Popular?

Eating local is increasingly popular. Whether for social conscienciousness, bio foods or encouraging the local economy, eating local is a growing concept.
Isabelle Bartkobiac visited the Dieppe public market to meet local farmers and consumers to get a better idea of a trend that keeps drawing in more and more people. Do you think there`s a taste difference between a tomato purchased at the market vs the grocery? That`s what Isabelle is going to find out!



Réalisateur: Isabelle Bartkowiak
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

ISABELLE BARTKOWIAK

Saviez-vous que le légume

moyen va avoir parcouru 2500

kilomètres avant de se retrouver

sur l'étalage des présentoirs

à l'épicerie?

Yum! Des bons légumes frais.

C'est pas pour rien que c'est

la mode de manger local. Puis

d'ailleurs aujourd'hui, je me

retrouve au marché des fermiers

de Dieppe où on peut retrouver

des artisans locaux, des restos

puis aussi des producteurs

de la place. Puis on va aller

rencontrer les gens pour leur

demander: le légume qui a voyagé

pendant une semaine et celui qui

vient du marché des fermiers,

ça goûte-tu la même chose?

Hum... Qui est-ce qui est

pas trop occupé là?

Aujourd'hui, on se demandait

dans le fond, le légume que

vous, vous vendez et celui qu'on

achète à l'épicerie qui a voyagé

pendant une semaine,

ça goûte-tu la même chose?


HOMME 1

Non. Non, non.


FEMME 1

Non, il y a une

grosse différence.


FEMME 2

C'est pas la même

chose du tout.


FEMME 3

Euh, non. Nous autres,

c'est sûr ça a été ramassé cette

semaine, fait que vous pouvez

pas trouver plus frais que ça.


HOMME 2

Puis en plus, ils sont

plus comme vrais. Mais

c'est aussi comme local.


HOMME 3

Oui. Oui. C'est ça qu'il

a dit.

Yeah... Yeah.


ISABELLE BARTKOWIAK

Insérez la même réponse

là s'il vous plaît.

Allô, je peux-tu vous poser

des petites questions? Non...

Merci.

Got my jewelries.

(S'adressant à une pomme)

Est-ce que tu goûtes la même

chose que celle-là qu'on

achète à l'épicerie?

Hum...

Pour vous dans le fond,

qu'est-ce que ça représente

le marché des fermiers?


HOMME 1

Euh, c'est une très bonne

opportunité pour communiquer

avec les clients. Alors, ils

disent qu'est-ce qu'ils aiment,

qu'est-ce qu'ils n'aiment pas.

Cette relation que tu peux

avoir, c'est très important.


FEMME 4

C'est très important. C'est

un de nos meilleurs marchés.

On est au marché à Saint-Jean,

à Fredericton aussi, mais ici,

c'est vraiment important

pour nous, oui.


FEMME 5

Ça nous force à manger

nos légumes. Ils sont dans le

frigidaire, on va les manger. On

supporte notre économie locale,

puis justement, c'est plus frais

et ces gens-là, ils mettent

l'effort pour l'avoir organique.

Ça fait que c'est encore

meilleur pour notre santé.


ISABELLE BARTKOWIAK

On vient poser des questions

aux gens au marché pour

s'informer sur quand est-ce

qu'ils achètent les choses.


HOMME 4

Moi, j'étais vendeur au

marché. Vendeur de cartes de

souhaits. Il y a des Chinois,

des Japonais, des "Thaïlande"...

Si tu regardes comment vieux

que le marché est, c'est

passé à 1000 ans.


ISABELLE BARTKOWIAK

C'est la mode en ce moment de

manger local. Il y a beaucoup

de mouvements là-dessus.

Pensez-vous que c'est

passager ou que ça va durer?


HOMME 1

J'espère que ça dure.


FEMME 4

Je crois que c'est vraiment

là pour "de bien" parce que

le monde veut avoir plus de

connexion avec leur nourriture.


FEMME 5

Je pense que plus ça avance,

ça va de plus en plus

local parce qu'on réalise

à quel point ça peut faire

des dommages quand on fait venir

la nourriture de l'extérieur.


ISABELLE BARTKOWIAK

Voulez-vous répondre

à des questions?


HOMME 4

Jésus a... au temple,

a chassé les vendeurs,

mais c'était un marché.

Puis c'est un moyen

de faire les échanges.


ISABELLE BARTKOWIAK

Bien merci beaucoup.


HOMME 4

Vous êtes bienvenue.

Salut et bonne chance.


ISABELLE BARTKOWIAK

Hein? C'est-tu clair, là?

Jésus a fait le marché.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par