Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Living in English in the Québec City?

Less than 2% of Québec City inhabitants speaks English as their mother tongue. Outside of the tourism-heavy areas, life unfolds mainly in French. To fully enjoy the city´s cultural and social life, knowledge of the French language is absolutely essential. There are, however, a handful of English-language services and activities available to the city´s Anglophones, such as the library and range of activities offered by the Morrin Centre, Québec City´s English-language cultural centre.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

KARINE CHARBONNEAU est à Québec.


KARINE CHARBONNEAU

(S’adressant au public de l’émission)

Je suis vraiment pas bonne

en anglais, mais avant de faire

des immersions, c’était pire.

Je ressemblais à ça!


KARINE CHARBONNEAU porte une casquette et des lunettes. Elle fait semblant d’être une touriste dans le Vieux-Québec et interpelle une personne qui s’avance vers elle. Cette personne n’est nulle autre que KARINE CHARBONNEAU, déguisée en passante.


KARINE CHARBONNEAU

(Demandant son chemin)

(Propos en anglais avec un fort accent)

Sorry!

Could you tell me where

is the Château Frontenac?


KARINE CHARBONNEAU

(Répondant en mélangeant le français et l’anglais)

Yes, it's facile.

You tourne à gauche

and you continue tout droit.

It's very pas loin.

Good journée!


KARINE CHARBONNEAU

(S’adressant au public de l’émission)

C’est certain qu’en habitant

à Québec, on n’a pas vraiment

l’occasion de pratiquer. Moins

de 2 % de la population a comme

langue maternelle l’anglais.

Je vais aller prendre le thé au

festival d’écrivains anglophones

ImagiNation pour comprendre

la réalité des anglophones

de Québec.


KARINE CHARBONNEAU est au Centre culturel Morrin à Québec et elle adresse des questions aux gens qui sont présents.


KARINE CHARBONNEAU

Est-ce que c’est possible de

vivre en anglais à Québec? Parce

que Québec, c’est quand même

une ville super francophone.


HOMME1

Oui, oui, c’est facile

de vivre à Québec. C’est sûr

que t’as besoin d’une

base en français.


FEMME1

Il y a des possibilités de

parler anglais beaucoup à Québec

quand même, si on veut. Mais de

vivre complètement en anglais,

je sais pas si c’est possible.


FEMME2

J’ai découvert le français

en cinquième année. Pour moi,

ça a été une révélation. Je suis

tombée en amour. Alors, le

sacrifice, si on peut dire, de

ne pas vivre en anglais, c’est

pas vraiment très difficile.


KARINE CHARBONNEAU

Comment faites-vous pour

garder votre culture vivante?


HOMME1

C’est les racines irlandaises.

On est tête dure, nous

autres. Very stubborn.


FEMME3

J’ai accès à plein d’activités

et à des collègues anglophones

avec qui je peux partager.


FEMME1

Il y a quand même une

communauté de 15 000 personnes

anglophones qui vivent dans

la région de Québec.


HOMME2

C’est plus une petite

communauté où tout

le monde se connaît.


KARINE CHARBONNEAU

C’est des Anglophones qui

tripent un peu sur le français?


HOMME3

Oui, je pense que oui, oui.

Ils cherchent des occasions

pour vivre en français.


KARINE CHARBONNEAU

À Québec, vu qu’on est pas

bons en anglais, c’est

la ville parfaite!


KARINE CHARBONNEAU

Comment vous vous "définerez"...

Ouais, j’ai de la misère.


KARINE CHARBONNEAU reprend sa question en empruntant un accent anglais.


KARINE CHARBONNEAU

Je vais prendre un accent en anglais.

Peut-être que vous

allez me comprendre.

Comment vous

vous définissez comme...


HOMME1

Canadien, québécois. Moi, le

monde reste surpris quand je dis

que je suis québécois, mais

oui, je suis québécois.

Ça fait des centaines d’années

que ma famille habite ici.


HOMME4

Je crois que je suis

francophone quand même, non?

Vous me comprenez?


KARINE CHARBONNEAU

Je vous comprends très bien.


HOMME4

Vous voyez,

je suis francophone.


KARINE CHARBONNEAU

Vous êtes plus francophone

que moi, je suis anglophone, ça,

c’est certain! Ça serait quoi

votre expression

francophone préférée?


FEMME2

(Propos traduits de l’anglais)

Oh! C’est une question difficile.


FEMME4

Je dirais, c’est "Revenons

à nos moutons." J’adore parce

que ça rime, c’est super cute.


FEMME3

J’aime bien quand on dit

que quelqu’un a la broue

dans le toupet.


HOMME1

C’est pas vraiment poli, mais

moi, les jurons en français,

ça, ça fait du bien.


HOMME4

"J’ai mon voyage." J’ai mon

voyage que vous me posiez cette

question-là. J’ai mon voyage.


KARINE CHARBONNEAU

Bon, bien, on va arrêter

ça là, je pense... Merci!


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par