Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Corpus, A Dance Company Like No Other

With 15 years´ experience under its belt, dance troupe Corpus has travelled the world with performances that blend dance, street art, and theatre. Corpus is choreographer and dancer David Danzon´s creative vehicle, and it stands out not only for the quality of its creations, but also for the diversity of its audience and the spaces—often unconventional, public areas—it transforms into its stage. A great fan of 20th-century comedy, David Danzon instinctively seeks to incorporate the humorous side of humanity into his creations, using movement as his main instrument. The result is performances that are simultaneously accessible and moving, where imagination is at centre stage. Corpus shows that the most eloquent of languages is the language of the human body.



Réalisateur: Fabienne L'Abbé
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
TFO 24.7


On se trouve devant une maison nommée Dovercourt House. FABIENNE LABBÉ monte l'escalier et s'arrête devant le grand portail pour s'adresser au public de l'émission.


FABIENNE LABBÉ

Située entre le théâtre,

la danse et les arts de la rue,

la compagnie Corpus est reconnue

pour son humour surréel, mais

surtout pour sa manière loufoque

de raconter des histoires.

Corpus compte plus d'une

douzaine de spectacles

à son répertoire qui ont été

présentés dans une trentaine

de pays, et ce depuis 1997.

Misant surtout sur l'exploration

du mouvement humain,

le cofondateur et directeur

artistique David Danzon prouve

sans cesse que le plus éloquent

des langages est celui du corps.

On s'est justement donné

rendez-vous dans son studio

pour parler de tout ça

avec des mots. Hé!


DAVID DANZON, cofondateur et directeur artistique de Corpus, rejoint FABIENNE LABBÉ sur le balcon.


DAVID DANZON

Ah, salut.

Et j'arrive. Bonjour,

messieurs, dames!


FABIENNE LABBÉ

Hé! Le voici!


On présente un extrait de : Peep show.


Un personnage imite un patineur de vitesse dans une chambre rouge, tandis que deux autres le regardent par une fenêtre.


Un autre personnage entre dans la chambre rouge et une interaction entre les deux personnages commence.


FABIENNE LABBÉ (Narratrice)

Bonjour, David.


DAVID DANZON (Narrateur)

Bonjour.


FABIENNE tient une entrevue avec DAVID DANZON dans une grande pièce.


FABIENNE LABBÉ

Corpus, c'est un mélange

de plusieurs disciplines

artistiques, mais au final,

c'est vraiment le côté humain

et humoristique qui reste avec

nous, le public. Est-ce que

tu penses que le côté comique

apporte quelque chose

de plus à tes créations?


DAVID DANZON

Je le vois pas comme ça.

Je crois que ça correspond juste

à une vision du monde que j'ai.

Quand je commence un spectacle,

je me dis pas "il faut que

ça soit drôle", mais

inévitablement, je tombe là-dedans.


On présente un autre extrait de : Peep show, avec les mêmes personnages, dans le même contexte.


DAVID DANZON (Narrateur)

J'ai grandi avec des parents

qui avaient un grand

sens de l'humour et qui m'ont

fait voir le monde autour

de moi à travers leur regard.

Donc, je pense que forcément

ça a eu un...


FABIENNE LABBÉ

Un impact.


DAVID DANZON

Un impact sur moi. Et puis

j'ai aussi grandi avec Charlie

Chaplin, avec les Marx Brothers,

avec Tati, avec tous les grands

comiques du XXe siècle,

et qui ont eu une énorme

influence sur moi en tant

qu'humain, comme tu disais

et, aussi, en tant qu'artiste,

bien entendu.


DAVID est avec des membres de la troupe dans la salle de répétition où ils travaillent à un nouveau spectacle.


FABIENNE LABBÉ (Narratrice)

Chaque création de Corpus

se distingue vraiment les unes

des autres, mais je me demande:

dans ton processus de création,

est-ce qu'il y a un point de

départ qui est semblable duquel

vont découler toutes tes idées?


DAVID DANZON (Narrateur)

Disons qu'il y a des points

communs pour certains

spectacles. Ça commence avec

un costume. Des fois, c'est un

morceau de musique. Dans le cas

de Camping Royale, le point

de départ de ce spectacle-là,

c'était une tente.

Donc, c'est un objet.


DAVID DANZON

(En répétition)

Mesdames, mesdemoiselles,

messieurs, Her Majesty

Queen Sophie Charlotte

and Her Majesty Queen Louise.


Deux femmes portent des perruques et avancent en soulevant chacune une tente qui lui sert de jupe.


Un extrait de : Camping Royale est présenté à l'extérieur, dans un parc au bord de l'eau.


On revient à l'entrevue dans la grande pièce.


DAVID DANZON

Je commence rarement avec

une histoire, par exemple.


FABIENNE LABBÉ

C'est un objet, c'est quelque

chose de tangible. C'est ça.


DAVID DANZON

C'est un objet. Quelque chose

de tangible, mais qui, en même

temps... Qui peut prendre

beaucoup de formes différentes.

Donc, c'est un objet inanimé,

en fait. À partir duquel

une histoire peut se développer.


On passe à un extrait de : Machine Nuptialis. Dans cet extrait, les spectateurs sont assis tout autour de la salle et l'action se passe au centre.


De retour à l'entrevue, DAVID poursuit son propos.


DAVID DANZON

En fait, ce qui m'intéresse

souvent, c'est d'arriver à faire

passer une émotion ou la trame

d'une histoire sans la parole.

En fait, c'est un défi, au

départ. C'est comme un exercice.

Comment est-ce qu'on peut faire

passer une relation, les détails

d'une relation entre deux

personnes, sans utiliser de

texte? Et c'est une des raisons,

je pense, aussi, pour laquelle

on arrive à s'exporter

beaucoup à l'étranger,

parce que justement il y a

pas de barrière linguistique.


FABIENNE LABBÉ

C'est un langage universel.


DAVID DANZON

Voilà, oui.


FABIENNE LABBÉ

On pense souvent qu'assister

à un spectacle, c'est quelque

chose de passif, hein? Parce

qu'on est divertis. Mais avec

Corpus, c'est impossible,

mais carrément impossible,

de ne pas faire travailler

au minimum son imaginaire.


FABIENNE poursuit son entrevue pendant qu'on présente un extrait de : Les moutons qui se déroule dans un parc.


FABIENNE LABBÉ (Narratrice)

Est-ce que tu penses que

ça apporte quelque chose

de différent comme expérience

aux spectateurs?


DAVID DANZON (Narrateur)

Oui. Moi, je crois beaucoup

à ça, en fait. J'essaie, dans

mon travail, d'être très strict

envers moi-même pour ne pas

être didactique, de ne pas

être moralisateur en fait,

hein? De pas...


FABIENNE LABBÉ (Narratrice)

Sous-estimer l'intelligence

de ton public. C'est ça?


DAVID DANZON (Narrateur)

Voilà. De mon public et

surtout des enfants. Et donc

j'essaie très fort de pas

rentrer dans cet état

d'esprit là. Et de penser

toujours au public, en fait.


Un nouvel extrait de : Machine Nuptialis est présenté.


DAVID DANZON (Narrateur)

Donc, quand j'écris

mes spectacles, quand je l'ai

créé, je me mets dans la peau

du spectateur le plus souvent

possible en essayant d'imaginer

quel est son parcours en

regardant le spectacle. Et ça

me permet d'avoir un regard

différent sur mon travail.

Et puis, comme je disais,

ça me permet de continuer

à grandir, d'explorer

des choses différentes.


L'entretien entre FABIENNE LABBÉ et DAVID DANZON se termine dans la grande pièce.


FABIENNE LABBÉ

Merci beaucoup.


DAVID DANZON

Merci à vous.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par