Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Street Photography: Emotions on Instagram

A worldwide Instagram phenomenon, street photography has been around since the advent of the camera. The visibility provided by social media has brought about a community of street photographers who capture images of the places, people and unusual moments that shape the identity of their communities. Fabienne L´Abbé meets with Simon Tessier, an avid street photographer from Ottawa whose images can be found at @igersottawa on Instagram.



Réalisateur: Fabienne L'Abbé
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT


FABIENNE L'ABBÉ

Selon moi, la photographie de

rue est la plus authentique et

la plus poétique de toutes

les branches de la photographie.

Paris, c'est le berceau de cette

forme d'art, mais aujourd'hui,

grâce à des applications comme

Instagram, la photographie de

rue est devenue un véritable

phénomène mondial. La Ville

d'Ottawa a justement son

propre compte Instagram et le

photographe Simon Tessier fait

partie de ceux qui documentent

en images l'évolution et

l'énergie de notre capitale

nationale qui est pas mal plus

photogénique qu'on le pense.


On montre plusieurs photographies de Simon Tessier.


FABIENNE L'ABBÉ est maintenant en compagnie de SIMON TESSIER.


FABIENNE L'ABBÉ

Salut, Simon. Alors toi, tu

es un photographe, mais un

photographe de rue. Peux-tu

m'expliquer ce que c'est

la photographie de rue?


SIMON TESSIER

Bien, la photographie de rue,

comme ça le dit, c'est en milieu

urbain. Mais même en fait, déjà

en milieu urbain, c'est un

milieu où il y a des gens

d'impliqués. Donc, dès qu'il

y a des activités humaines

d'impliquées, à partir de là,

on peut prendre plusieurs

styles de street également.

Il va y avoir plus le côté

plus géométrie urbaine.


FABIENNE L'ABBÉ

Comme l'architecture,

des choses comme ça?


SIMON TESSIER

L'architecture, un petit peu

plus. Il y a aussi tout le côté

un petit peu plus fashion.

Moi, ce sur quoi j'essaie de me

concentrer, c'est plus un aspect

documentaire du

street. Donc,

vraiment d'être capable de

documenter l'activité humaine,

la nature humaine au sein d'une

ville, au sein d'une culture.

Le quotidien, souvent, on

va passer tout droit. On prendra

pas le temps de s'arrêter.


FABIENNE L'ABBÉ

Oui.


On montre des images de SIMON TESSIER se promenant dans la ville avec son appareil-photo.


SIMON TESSIER

Bien c'est un peu ça

que j'essaie de faire, moi,

d'arrêter ce moment-là.

Dans le street, il y a

réellement une notion d'émotion

puis il y a une notion d'imprévu

aussi. Ça change constamment. Ça

fait que pour moi, c'était comme

un beau mix entre dire, je vais

faire des paysages, mais avec

quelque chose que je connais

qui va être de l'urbain, mais

je vais intégrer une émotion,

je vais intégrer

des gens là-dedans.


FABIENNE L'ABBÉ

Puis comment tu t'y prends?

C'est quoi ta démarche

justement? Est-ce que lorsque tu

pars prendre des photos, as-tu

un plan d'attaque, quelque chose

que tu recherches comme image

ou est-ce que tu improvises, tu

captes le beau quand tu le vois?


SIMON TESSIER

C'est un mix des deux parce

que souvent, je travaille sur

des séries long terme. Ce qui

fait que je vais partir souvent

avec des idées, des choses que

je vais rechercher. Si je vois

ça, je sais que je vais le

prendre en photo parce que ça a

le potentiel de rentrer dans une

série que je fais. Mais, bien

souvent, comme on vient de voir,

la lumière, par exemple, va

changer dans une journée.

Ça fait que ça, ça peut changer

tous mes réglages. Ça va changer

aussi ce que je peux rechercher.

L'émotion que je vais

rechercher. Puis les gens

étant... Si je prends un arbre

en photo, l'arbre bouge pas sauf

peut-être les feuilles au vent.

Quand c'est un humain, ça prend

90 degrés, et la personne va

tourner sa tête. Là, la lumière

n'est plus placée au bon

endroit. La personne a pas

fait le mouvement

auquel je m'attendais.

Bien, la photo, je pourrai pas

la prendre. Donc, il y a un côté

où je peux prévoir jusqu'à

une certaine limite. Je peux

rechercher quelque chose,

mais c'est pas garanti.

C'est motivant. Ça fait

partie du challenge.


FABIENNE L'ABBÉ

Oui.

Prendre une photo, c'est capter

un moment, capter une image.

Comment tu fais pour ne pas que

ce soit superficiel, pour aller

vraiment chercher l'énergie

d'une ville, l'énergie

d'une situation.


SIMON TESSIER

C'est d'être patient. C'est de

connaître son sujet, connaître

son environnement, mais être

capable de s'y adapter pour pas

bouger cet environnement-là pour

pas faire peur au sujet et puis

que ça devienne posé, que

les gens se crispent.


FABIENNE L'ABBÉ

Oui.


SIMON TESSIER

Donc, là, tu perds l'émotion.


FABIENNE L'ABBÉ

OK.


SIMON TESSIER

C'est un petit peu ça le truc.

Même si je vais être très

visible sur la rue, les gens

me voient, mais à la longue

d'être tellement visible, c'est

plus une menace. Je saute

pas dans le visage des gens

pour prendre une photo. Là, ça

devient comme un flot naturel.

Les gens passent et puis tu

peux prendre des photos.


FABIENNE L'ABBÉ est maintenant en compagnie de ROLAND BASTARACHE.


FABIENNE L'ABBÉ

Alors, toi, tu es un

des administrateurs du

compte @igersottawa.


ROLAND BASTARACHE

C'est ça.


FABIENNE L'ABBÉ

Parle-moi un peu de la

photographie de rue. Est-ce que

ça aide à créer des liens dans

la communauté? Qu'est-ce que ça

rapporte de plus à votre compte?


ROLAND BASTARACHE

Bien, ça démontre nos coins de

la ville, tous nos petits coins

de la ville. Les petits secrets

qui sont cachés, que les gens,

comme tous les jours,

que moi je vois pas.

Mon collègue

poste une photo

d'une madame, cigarette,

chapeau. C'est l'histoire que

lui nous rapporte. Ça fait un

lien parce que ça nous rappelle

toutes les choses qui se

passent dans notre communauté.

L'histoire de la photo est

incroyable des fois. Des

fois, c'est juste simple.

C'est le moment zen de la

journée. C'est quelque chose

qu'il a capté qui a fait dire:

"Ah, j'aurai aimé être là. J'ai

manqué un moment aujourd'hui."


Défilent des photographies, on y peut lire l'inscription suivante: «@andrew.kaikai».


FABIENNE L'ABBÉ est de nouveau en compagnie de SIMON TESSIER.



FABIENNE L'ABBÉ

Il y a tout un débat autour

d'Instagram du fait que il y

en a qui pensent que ça dilue

un peu cette belle forme de

photographie-là. Tandis qu'il

y en a d'autres qui pensent

que c'est une façon de mettre

en lumière le travail de

photographe qui autrement se

ferait jamais connaître. Toi, tu

te situes où dans ce débat-là?


SIMON TESSIER

Ça permet de démocratiser la

photographie de rue puis la

photographie en général. Il y a

plus de photos que jamais qui

se prennent juste avec les

téléphones cellulaires et tout

ça. Par contre, c'est sûr

qu'Instagram ou d'autres

plateformes de médias sociaux,

je ne crois pas que c'est

nécessairement un baromètre ou

une façon de mesurer ce qui est

fait dans le street. On peut

voir l'éventail quand on fait

un hashtag street photography,

mais c'est pas nécessairement

une façon de calculer la

réussite d'un projet

par exemple.


FABIENNE L'ABBÉ

Mais je trouve ça super

intéressant. Moi, c'est mon type

de photographie préféré. Ça fait

que ça m'a vraiment fait plaisir

t'avoir rencontré aujourd'hui.


SIMON TESSIER

Moi aussi.


FABIENNE L'ABBÉ

Merci beaucoup.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par