Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Nathan Dimitroff, The Assimilated Anglophone

French can be difficult, what with its grammar rules, its exceptions, its convoluted syntax… Never let it be said it`s an easy language to learn! And when, to top it off, you`re born an Anglophone, things get tough. In New Brunswick, comedian Nathan Dimitroff let this new language and culture charm him, but the journey wasn`t easy. A François-Pierre Breau and Domenic Bro production.



Réalisateur: Nathan Dimitroff
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

NATHAN DIMITROFF est assis sur un balcon dans un quartier résidentiel.


NATHAN DIMITROFF

Hé! Moi, c'est Nathan

Dimitroff pour la chronique

d'humour à TFO 24.7.

Je sais ce que vous êtes en

train de dire, là. Aussitôt que

vous avez entendu mon dernier

nom, vous avez tous

eu la même réaction.

(En imitant une voix de femme)

"Chéri, Dimitroff, là, c'est-tu russe

ça? Je suis en train de

regarder un 'Russien' à TFO?"

En imitant une voix grave

Bien non, Ginette, ça doit être grec,

ça, cette affaire-là."

Bien non. Mesdames et messieurs,

je suis Bulgare. Je suis

un humoriste bulgaro-acadien.


Suivent différentes situations et lieux où NATHAN DIMITROFF se met en scène.


NATHAN DIMITROFF

Non seulement j'ai un nom d'un

méchant dans un film de James Bond,

mais je suis aussi

un anglophone de naissance.

En chuchottant

Je suis un anglophone de naissance.

Ya! Je suis un anglophone de

naissance qui a été à l'école en

français. À Beresford, il y

avait une école en français.

Si je veux aller à l'école en

anglais, il fallait que je

prenne 20 minutes d'autobus pour

aller à Bathurst. Beresford,

pour mieux le prononcer comme il

faut, vous enlevez les voyelles.

Vous prononcez ça "Brsfrd".


Texte informatif :
BRSFRD – BERESFORD


NATHAN DIMITROFF

Quand est venu le temps de

décider dans laquelle des deux

écoles j'allais aller, mon père

a fait: « Bêh! Il marchera.

Je vais y faire des jambes

à ce petit maigrichon-là. »

Et c'est là, à L'Abécédaire,

l'école à Beresford, que j'ai

appris à parler en français avec

la technique : « Jean Qui Rit ».

Ceux qui savent pas ce que c'est

la technique « Jean Qui Rit »,

c'est une image en arrière, avec la

lettre, une histoire et des

gestes qui vont avec l'histoire

pour vous montrer la

prononciation de la lettre.

Je vais vous faire un exemple.


NATHAN DIMITROFF est assis sous un arbre.


NATHAN DIMITROFF

Alexandre est assis en dessous

d'un arbre. Il est là pour

manger son ananas.

(Un ananas apparaît dans la main de NATHAN DIMITROFF.)

NATHAN DIMITROFF

Quand tout à coup...

C'est là, c'était l'évènement

perturbateur qui allait te

montrer la prononciation

de la lettre.

Une araignée s'est posée à

côté de lui.


Une animation d'araignée qui descend du ciel complète le tableau.


NATHAN DIMITROFF

Et Alexandre a fait: "Ah!"

Avec les voyelles, c'était

facile. Il y avait: "Euh",

la personne qui pense,

"Ih", quelqu'un de surpris,

"Oh!". "Hue", je pense que c'est

quelqu'un en cheval. Il y avait

quand même des consonnes

qui allaient super bien.

Il y avait "rrr", "mmm", "sss".

Mais il y en avait d'autres qui

étaient plus compliquées. On

pense aux lettres comme L, X, B,

P. Pour ceux qui veulent savoir

l'histoire de Q, suivez-moi

sur les réseaux sociaux.

Quelque chose qui diffère

vraiment dans les deux langues,

c'est les verbes. En anglais,

vous avez comme trois personnes

et quatre temps. En français,

vous avez des modes. Puis ils

mettent des temps dans ces

modes-là. Puis ils leur donnent

toute sorte de noms « weird ».

T'sais, il y a plus-que-parfait,

puis il y a imparfait. Il y

a pas de « freaking » parfait.

Qu'est-ce que vous voulez qu'on

fasse? Je « care » pas qui

est-ce que t'es, passé simple

aurait pas dû être appelé

passé simple. Ça aurait

été le passé "ti' facile".

Puis là, après que tu apprends

tout ça, qu'est-ce qu'ils font?

Ils te donnent des exceptions.

Hibou, genou, chou,

caillou. Caillou!

Même "caillou" serait comme:

(En prenant une voix aiguë.)

Non, "ail" au pluriel, c'est pas "ails",

c'est "aulx". Mais après,

tu apprends tes exceptions.

Qu'est-ce qu'ils font? Des

années plus tard, ils te sortent

une nouvelle orthographe ou une

nouvelle grammaire. Comme les

accents aigus sont rendus des

accents graves ou "vice-versa"

qui a perdu son trait d'union.

"Oignon" a perdu son I. Wow,

désolé. "Oignon" a

perdu son "Iiih".

C'était Nathan Dimitroff pour la

chronique d'humour à TFO 24.7.


Texte informatif :
@NathanDimitroff

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par