Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

IVF For All?

When Steven met Josée, he told her they’d probably never be able to have children. Anxious to have a family despite it all, the Bourget, Eastern Ontario, couple still decided to try its luck. One tiny chance existed: the in-vitro fertilization program. Except the program was really expensive.

In 2011, they signed up for the Win a Baby contest of a local radio station in Ottawa and won a chance to afford in vitro fertilization.

In September 2012, Josée gave birth to identical twins and the couple was eager to tell people about their story during the Ontarian electoral campaign in 2014 to make the in vitro fertilization program more accessible.



Réalisateur: Carine Ouellet
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début de l'émission]

(En entrevue, JOSÉE ET STEVEN NICHOLSON nous parlent de leur expérience avec le concours « Win a baby ».)


JOSÉE

On sait qu'on n'est pas

capables d'avoir un enfant et on

voit tous les autres autour de

nous qui ont des enfants et

qui sont heureux et on se dit:

Pourquoi nous autres? Pourquoi

nous c'est pas facile comme

ça? Quand on a commencé à se

fréquenter, Steven m'a raconté

un peu son histoire et il m'a

dit que depuis la naissance, les

médecins ont dit à ses parents

qu'en raison d'une malformation

dans son système reproductif, il

serait jamais capable de

concevoir un enfant biologique.

Je voulais être certaine à 100%

qu'il n'y avait pas de chance

maintenant. Donc je lui ai

demandé d'aller voir son médecin

et de demander pour un

test. Donc il y est allé.


STEVEN

Mon médecin m'a appelé

personnellement à la maison.

J'en reviens pas encore de cet

appel-là. Il m'a appelé et il

m'a dit que j'étais capable

d'avoir des enfants biologiques

de moi-même, mais il fallait que

j'aie recours à de la

médecine et avec de l'aide.


JOSÉE

On est allés voir les médecins

à la clinique de fertilité.

Ils nous ont expliqué ce qu'il

fallait faire et on essayait

juste de ramasser l'argent. Ils

nous ont dit que ça coûterait

environ 10 000$ par essai et ça,

c'était pour la chance de

concevoir un enfant. Dans les

traitements de fertilité, il n'y

a rien de garanti, et on a

réalisé que ce ne serait pas

possible dans le court terme. Ça

allait être un projet qui allait

nous prendre plusieurs années à

sauver les sous et

à aller de l'avant.


STEVEN

Josée, elle m'est arrivée une

journée à la maison et elle

a dit: "On devrait rentrer, on a

un concours Win a Baby." Je suis

comme: Win a Baby? Je comprends

pas. Mais là, elle m'a dit qu'on

pouvait gagner trois traitements

de fertilité. On a eu la chance

de gagner le concours et d'avoir

les traitements de fertilité

payés aux frais de la station.


JOSÉE

Ça a été une grosse

conversation qu'on a eue

d'ailleurs juste avant de

soumettre notre demande de

participation: est-ce qu'on

était confortables à l'idée de

partager cette histoire-là avec

beaucoup de gens? Le concours

Win a Baby choquait. Juste le

nom choquait beaucoup les gens.

Ça a écouté difficile d'écouter

certains commentaires, surtout

les commentaires qui disaient

que si vous n'étiez pas capables

de concevoir un enfant

naturellement, vous ne devriez

pas être parents et c'est la

volonté de Dieu, etc. Il y a des

gens qui disaient: "Eh bien,

vous devriez vous acheter

un chien." C'est...


STEVEN

Mais c'est ça, il faut que

je dise qu'il y a eu plus

de positif que de négatif.


JOSÉE

Oui, c'est certain. Il y a eu

beaucoup plus de négatif que de

positif, mais oui, oui, les

commentaires négatifs,

c'était vraiment...


STEVEN

C'était choquant.


JOSÉE

C'était choquant, c'était cruel même.

Je vais toujours me rappeler de

cette journée-là. On est restés

à la maison. Bien, on est allés

faire notre prise de sang

et on est restés à la maison par

après, trop nerveux de retourner

travailler chacun de notre côté.

Et on avait décidé qu'on voulait

être ensemble quand on allait

apprendre la nouvelle, que ça

soit positif ou négatif.

La journée semblait être la plus

longue journée de notre vie.

On attendait avec le téléphone à

nos côtés. Et quand le téléphone

a sonné et l'infirmière nous

a dit: "Félicitations, c'est

positif", les larmes ont coulé

très, très, très long. Ça avait

été la plus belle journée

de notre vie, je pense,

de pouvoir enfin partager cette

nouvelle-là qu'on allait

avoir un enfant.

(STEVEN ET JOSÉE tiennent une série de photographies tirées d'une échographie prénatale. Ensuite, plusieurs images montrent les parents et leurs bébés.)


JOSÉE

Bien, neuf mois plus tard,

l'arrivée de Zachary et Simon,

le 28 septembre 2012. Être

parents, pour nous, c'est le

plus gros cadeau au monde. Sans

le concours, je ne sais pas si

on aurait été capables de... de

se permettre de dépenser sur les

traitements de fertilité.


STEVEN

En 2014, l'Ontario a annoncé

qu'il était pour couvrir les

traitements... peut-être couvrir

les traitements de fertilité, et

être la deuxième province avec

le Québec à fonder les fonds.

Mais d'ici aujourd'hui, on

n'avait rien entendu, aucune

réponse encore de qui est-ce qui

allait couvrir, qui était admissible,

et on attend encore

des nouvelles sur ce sujet.


JOSÉE

Ça donne un espoir à nous, non

seulement à nous, mais à

tous les autres couples dans

l'Ontario qui souffrent, qui ont

de la peine, qui ne veulent rien

de plus que d'avoir un enfant

eux aussi. Tu sais, c'est un espoir

qu'on n'avait pas avant.


STEVEN

L'infertilité, c'est...

Nous autres, moi et Josée, on en

parle ouvertement, j'aimerais

juste dire que... Parlez-en

ouvertement. Il y a assez de

support pour supporter de tout,

partout, et j'aimerais ça dire

aussi: Lâchez pas espoir. Votre

voeu va se réaliser

un jour ou l'autre.

(JOSÉE ET STEVEN s'embrassent.)

(Fin de l'émission.)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par