Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Why Should Ottawa Be Bilingual?

The États généraux de la francophonie d`Ottawa, in 2012, brought Ottawa`s status as an official bilingual city back on centre stage. Now, the Movement for an Officially Bilingual Capital of Canada is pushing to have Ottawa declared an officially bilingual city for the celebration of Canada`s 150th anniversary in 2017.
The proposal has garnered support, but Ottawa mayor Jim Watson has voiced his opposition to the idea and his preference for a municipal policy, which he deems effective even if it has its flaws.
Professor at the University of Ottawa`s School of Political Studies and member of the Movement for an Officially Bilingual Capital of Canada, Linda Cardinal presents her arguments to rectify what she believes to be an incoherent position.
To learn more: http://www.capbilcap.ca/home.php



Réalisateur: Chantal Villemaire
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
TFO 24.7


LINDA CARDINAL, du Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue, entre dans le studio, joue avec les boutons de la télé à cadrans et va s'asseoir sur le Divan.


LINDA CARDINAL

Le mouvement pour une capitale

officiellement bilingue, c'est

un mouvement qui a été lancé

au mois de juin 2014, après

les élections de Mme Wynne.

On considérait que l'arrivée

au pouvoir de Mme Wynne

était un moment important

pour reparler des enjeux de

la francophonie ontarienne.

Officiellement bilingue,

ça veut dire que le français

et l'anglais sont traités

à égalité, qu'ils ont les mêmes

statuts, le même privilège,

les mêmes droits. Et ce qui est

différent de la situation

actuelle, c'est que...

Disons qu'on prend la politique

de bilinguisme de la ville

d'Ottawa, c'est que ça élèverait

son statut. L'idée, c'est pas de

transformer la politique et d'en

faire une nouvelle politique

et un nouveau règlement

complètement différent de

ce qui existe déjà.

Le maire l'a dit, la politique

fonctionne bien. Bon, je pense

que, évidemment, la politique ne

fonctionne pas si bien que ça,

parce que nous, on voudrait

élever son statut pour que la

politique corresponde à une

véritable police d'assurance.

Une raison très importante,

c'est le fait que c'est la

capitale du Canada. On profite

de cette fenêtre qui est le 150e

pour dire: Écoutez, vous pensez

pas que c'est un peu le temps,

dans notre pays, que notre

capitale soit à l'image même des

valeurs auxquelles on adhère,

c'est-à-dire des valeurs

fondamentales du Canada.

Et parmi ces valeurs

fondamentales, le français

et l'anglais sont à égalité.

Il y a personne qui veut

créer une guerre des langues.

C'est-à-dire que ce qu'on veut,

c'est juste élever le statut

d'une politique, lui donner

son plein dynamisme en

la rendant officielle.

Il y a personne qui veut mettre

quelqu'un contre l'autre. C'est

de garantir que le français

et l'anglais sont les langues

officielles de la ville

d'Ottawa, c'est de garantir

qu'elles sont à égalité. Donc,

il y a pas une crise ici qui dit

que les anglophones sont

à couteaux tirés avec les

francophones ou vice versa.

Il y a personne qui en veut à

personne. C'est un cadeau qu'on

veut faire au Canada pour

son 150e anniversaire.

Moi, je sais pas de quoi les

gens parlent quand ils disent

que ça coûte cher. D'abord,

c'est très difficile d'avoir des

chiffres. On sait que le budget

de la ville est d'à peu près

trois milliards. Et là-dedans,

les services en français, c'est

pas beaucoup. Est-ce que c'est

un million? C'est vraiment pas

grand-chose, c'est pas un stress

sur le budget de la ville,

il y a d'autres choses qui

sont plus stressantes sur

le budget de la ville que

les services en français.

Moi, je pense pas qu'il y a un

manque d'intérêt. Je pense que,

là, il faut plus mobiliser

tout le temps les troupes.

Il faudrait qu'il y ait une

avalanche de lettres sur

le bureau du maire, ou de

courriels, ou de tweets qui

soient envoyée au maire. Nous,

on a une pétition qui a été

lancée par les jeunes du réseau

des étudiants franco-ontariens,

qui a quand même reçu 4000 noms.

C'est quand même pas rien, 4000.

Moi, j'en aimerais quatre

millions, mais on va commencer

avec 4000. Je pense qu'il y a un

appui latent qui pourra venir

quand on va continuer à le

mobiliser, mais, vous savez,

2017 c'est bientôt, mais

on a encore un an pour

mobiliser les gens.

L'action qui nous motive

depuis le début, c'est toujours

de maintenir cette question

dans l'espace public, d'en faire

un enjeu public, de s'assurer

que les gens en parlent, que les

gens aimeraient que ça devienne

réalité et que les gens écrivent

au maire pour lui dire comment

c'est important, pour eux, que

le Canada devienne une capitale

officiellement bilingue.

C'est un enjeu symbolique, très

important, mais ça peut aussi

avoir des retombées économiques

importantes. En fait, je

ne vois que des avantages

à ce qu'on fasse du français

et de l'anglais les langues

officielles de la ville d'Ottawa.


LINDA CARDINAL se lève, tourne le bouton de la petite télé et quitte le studio.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par