Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

In the Footsteps of Champlain

A novel written in 24 hours by 24 authors! This is surely a world first. 24 Francophone authors from Acadia, Quebec, France and Ontario, two First Nations authors, men and women… 24 different personalities and 24 different styles… In the end, the result is an eclectic, heterogeneous novel full of colour, an extraordinary novel to let its reader discover Champlain anew.



Réalisateur: Carine Ouellet
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

DENIS SAUVÉ, auteur, Les 24 heures du roman et JEAN-CLAUDE LAROCQUE, auteur, Les 24 heures du roman, sont assis côte à côte sur le Divan. À tour de rôle, les deux hommes s'adressent à un interlocuteur invisible.


DENIS SAUVÉ

Les 24 heures du roman,

c'était vraiment

une première mondiale.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

C'était écrire un roman

en 24 heures à 24 auteurs.


DENIS SAUVÉ

Donc, un collectif qui va

s'intituler Sur les traces de

Champlain. Alors, c'est une

aventure unique extraordinaire

et j'étais vraiment heureux.

Je crois que tous les auteurs

étaient vraiment très heureux

de faire partie

de cette expérience-là

et de ce beau voyage.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Alors, ma première réaction,

ça a été: "Ah oui? Moi?"


DENIS SAUVÉ

Nous.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Mais... Nous?


Pendant que DENIS SAUVÉ raconte la réunion des auteurs, des photos sont présentées pour illustrer son propos.


DENIS SAUVÉ

Alors, tout d'abord, les 24

auteurs se sont réunis à Moncton

au Nouveau-Brunswick. De façon

symbolique, puisque Champlain,

en 1603, va tenter d'établir

une colonie française en Acadie.

Et de là l'idée de partir de

Moncton. On est allés à Halifax.

Et à bord du train, évidemment,

on était pour écrire.


Des photos du train et des photos prises à l'intérieur du train défilent. L'inscription : Images : Philippe Davisseau apparaît.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Tout le monde avait cette

fébrilité en entrant dans le

train que c'était le moment.

C'était comme des joueurs de

hockey dans une salle d'échange

qui attendaient de voir

l'adversaire et de monter

sur la patinoire.


DENIS SAUVÉ

Au départ, chacun aurait

un tableau ou un chapitre

À écrire à bord du train.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Le lien qu'il y avait,

c'est la trame historique. Donc,

chacun ayant un thème et une

période à couvrir, il va y avoir

des liens qui vont pouvoir

se suivre de façon chronologique

entre le début et la fin.


DENIS SAUVÉ

Ça s'est passé de midi à

minuit environ. Et ensuite, il y

avait toute une équipe d'édition

pour éditer les textes.


Des photos de l'équipe d'édition au travail : contribution de Philippe Davisseau.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Alors, la maison d'édition

qui était présente,

qui avait une espèce de bureau

ambulant, portatif, sur

le train, c'est la maison Prise

de parole de Sudbury. Nous,

on a quand même dormi pendant

quelques heures. D'autres moins

que plus, ça dépendait si

t'avais fini d'écrire ou non.

Et à ce moment-là, on recevait

nos textes avec des amendements,

des corrections, des choses à revoir.


DENIS SAUVÉ

Et une fois rendus à Toronto,

eh bien, à la gare, on aurait

une copie de ce roman-là.

Une aventure extraordinaire.


DENIS SAUVÉ

C'est assez insécurisant de

faire un travail semblable.

On doit écrire sous pression,

numéro 1. Deuxièmement, écrire

en mouvement, dans le train.

Moi, j'avais une cabine où

j'étais assis à l'envers dans le

train. Donc, le paysage reculait

tout le temps. Assez fatigant.

Et la concentration sur l'écran

de mon portable avec

le mouvement, je trouvais ça

très, très difficile.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Il y avait des gens comme moi,

d'ailleurs, qui ont des nausées

lorsqu'on est soit en voiture.

Mais là, en train, on peut

multiplier par dix. Et passer

24 heures à bord d'un train,

pour moi, c'était... C'est

presque un exploit incroyable.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Premièrement, réunir 24

auteurs, c'est un défi. Il y a

24 différentes personnalités et

24 différents styles d'écriture.


DENIS SAUVÉ

On avait des gens qui venaient

de France. Il y en a aussi qui

venaient de l'Acadie. Il y en

avait du Québec. Il y en avait

de l'Ontario. Des hommes, des

femmes. Il y avait aussi deux

Autochtones. Alors, 24 styles

différents aussi, parce qu'il

y en a qui n'écrivent pas

des romans historiques. Alors,

c'était assez varié, ce qui va

donner beaucoup de couleurs

au roman qui a été écrit.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Il faut quand même comprendre

que chacun des auteurs était

laissé libre d'être créatif

À l'intérieur de son segment.

Et ceci dans le style qu'il

désirait. Donc, ça va donner un

roman qui va être passablement

éclectique, hétérogène.


DENIS SAUVÉ

Je pense que ça va être un

roman extraordinaire, parce que

ça va permettre au lecteur

de voir Champlain sous un nouvel

angle. Un Champlain

qu'on connaît pas,

ou qu'on connaît peu.


JEAN-CLAUDE LAROCQUE

Cette aventure-là,

c'est un peu aussi à l'image

de l'aventure que Champlain

a vécue. Toujours aller

vers des contrées inconnues,

toujours aller dans des défis

qu'il n'avait jamais

relevés auparavant.


DENIS SAUVÉ

Les gens ont pris le temps

d'écrire pour présenter

un Champlain plus humain.

On a sorti un peu du contexte

historique comme tel, officiel,

de ce qu'on connaissait de

Champlain. Alors, je pense que

la grande majorité des auteurs

vont présenter un texte fort

intéressant tout à fait novateur,

aussi, sur la vie de Champlain,

et qui était l'homme.

Alors, je pense que c'est

vraiment un roman qu'on devrait

se procurer pour tous ceux qui

aiment l'histoire et qui veulent

célébrer avec nous le 400e

de Champlain et de la présence

francophone en Ontario.


La pochette du livre : « Sur les traces de Champlain » apparaît entre les visages des deux hommes.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par