Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le Divan: Libertarian Philosophy

The mission of the Libertarian Party of Canada is to reduce government size and expenses in order to curb governmental interference in the life of citizens. The party wants Canadians to live a free life, with a reduced number of laws and greater free exchange between individuals. Jean-Serge Brisson joined the party in 1986 and ran in federal elections for the first time in 1988. Known as a man who is not afraid to speak his mind, Brisson talks about the philosophy he espouses.



Réalisateur: Caroline Leal
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Titre :
TFO 24.7


JEAN-SERGE BRISSON, représentant du parti libertarien ajuste le petit téléviseur et va s'asseoir sur le Divan.


JEAN-SERGE BRISSON

La philosophie libertarienne,

c'est avoir le moins de

gouvernements possible qui

interfèrent dans nos actions

de tous les jours. À chaque fois

que le gouvernement passe des lois,

on perd des libertés. Et puis

comparé à ce qu'on avait

il y a 30, 40 ans, on a moins

de liberté aujourd'hui,

parce qu'on a plus de lois.

Un gouvernement n'a pas de

droits. Un gouvernement a

des pouvoirs que nous autres,

on leur donne. Les seuls qui

ont des droits, c'est les

hommes et les femmes vivants.

Un gouvernement devrait juste

s'occuper de trois choses:

la justice, la police et

protéger nos frontières.

Le restant, c'est des individus

qui contractent entre eux autres,

sans trop d'interférence

de la part des gouvernements,

excepté quand il y a une chicane

qui peut pas être résolue à

l'amiable, c'est là qu'un

gouvernement devient l'arbitre

et va trancher la question.

J'ai toujours voulu mener ma vie

comme bon me semble. Comme bien

d'autres gens. Mais j'ai jamais

vu le gouvernement prendre une

grosse place dans la manière

que je veux diriger ma vie.

Comme mon père, j'ai été élevé

sur une ferme agricole et

mon père m'a demandé si j'en

voulais, une terre, j'ai dit:

Non, il y a trop de gouvernements

qui interfèrent dans l'agriculture

et j'ai ouvert... J'ai appris un

métier en ville et j'ai ouvert

mon commerce. Ça fait depuis

1980 que j'ai vu le parti. Ça

fait depuis 1988 que j'ai fait

ma première campagne électorale.

Et j'ai presque fait toutes

les campagnes provinciales

et fédérales depuis ce temps-là.

Je suis un politicien parce que

je me suis fait élire au niveau

municipal, je me suis fait élire

à la municipalité de Russell

pendant trois ans, de 2003 à

2006, mais j'ai contesté les

élections provinciales et

fédérales. La politique est dans

mon sang. Je me vois pas ne pas

faire de politique, parce que ça

voudrait dire que j'arrête de

pousser l'idée de rendre... le

contexte politique autour de moi

avec le moins de bureaucratie

possible et le moins de lois.

La meilleure manière de vaincre

la bête, c'est de la joindre et

de travailler par l'intérieur.

Et en même temps, t'apprends. Je

sais que le temps que j'ai fait

comme conseiller municipal, ça a

été une grosse éducation, une

très bonne éducation. Et de

là, j'ai appris comment une

municipalité fonctionne, ses

limites. Parce qu'on croit qu'un

gouvernement a pas de limites,

mais ils ont tous une limite

dans la juridiction qu'ils

travaillent dedans. Et les

municipalités, c'est celles

qui ont le plus de limitations

et c'est là que les gens pensent

qu'ils peuvent en faire le plus.

Dans le mouvement provincial,

on était tout de bien rien

qu'une dizaine ou une quinzaine

de candidats d'élection en

élection, mais dans les

deux dernières élections

provinciales, on a passé à 50 en

2011-2012 et puis en 2014,

on a eu 72 candidats.

La prochaine élection

provinciale, on s'attend à avoir

les 122 candidats, parce qu'on a

déjà les gens qui se mettent

en ligne pour pouvoir

être candidat. Quelle sorte

de gens vont se présenter

comme candidat?

C'est-tu des millionnaires?

Au contraire. C'est des gens qui

travaillent dans un emploi à

tous les jours, à Tim Hortons,

McDonald's, Wal-Mart, dans un

garage, dans un atelier ouvrier.

Ils viennent de tous les

chemins, de tous les métiers.

Et c'est la même chose comme

j'ai dit avant. Ils sont tannés

d'avoir un gouvernement qui

prend leurs gains durement

travaillés pour et puis, ils le

dépensent sur des sottises, sur

des projets qui donnent juste

de l'ouvrage à des bureaucrates.


JEAN-SERGE BRISSON se lève, ferme le petit téléviseur et quitte le studio.



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par