Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Canned Food Stages A Comeback

Making canned food isn`t uncool anymore! In fact, more and more people in their twenties and thirties are into preserving food. Chef Andrew Eade, from Pusateri´s Fine Foods, is one of them. He especially likes opening a Mason jar and being pulled back to the moment the food was prepared. Andrew Eade and some other chefs have gathered at the Drake Hotel in Toronto to face off during the annual Pickle Battle. Which pickle will the judges love the most?



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Il s’agit d’un reportage sur les conserves. Durant le reportage des images d’ANDREW EADE préparant des conserves à base de citrouille dans sa cuisine, puis d’un événement organisé où les conserves sont en vedette défilent.


Texte informatif :
ANDREW EADE, chef Pusateri's Fine Foods


ANDREW EADE

Les jeunes

veulent faire la nourriture

que leurs grands-parents

cuisinaient.

Et c’est tellement important

de conserver l’héritage.

J’ai commencé à faire

les conserves quand j’étais

jeune et j’ai décidé

d’être un chef cuisinier.

Et j’ai commencé à ma maison,

j’ai essayé les autres

différentes recettes

pour juste... amusement.

La chose qui est intéressante

avec les conserves,

c’est le moment que

tu peux préserver quand

la nourriture est parfaite.

Et tu peux l’utiliser

d’une autre façon dans

un mois, deux mois,

une année... et ouvrir

une Mason jar et manger.

Tu peux utiliser

le sel, le vinaigre.

Tu peux aussi faire les

"préserves" avec fermentation.

De faire les conserves,

c’est une chose sociale,

que tu peux faire avec

tes amis. C’est trendy.

Et tu peux utiliser

pour beaucoup de façons:

beaucoup de cocktails et aussi,

pour les hors-d’œuvre.

Les jeunes font des conserves

parce que c’est cool.


IVY KNIGHT, organisatrice du 86'd Mondays Pickle Battle, raconte un peu cette soirée qui en est à sa 6e édition. Pendant qu’elle en parle, des images de l’événement défilent.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Nous sommes au Drake Hotel, où j’anime

un événement hebdomadaire nommé 86'd

Mondays, et ce soir, c’est la 6e édition de

la compétition de conserves Pickle Battle.

Tous les chefs que je connais font des

conserves et des marinades. J’ai pensé que

ce serait une bonne façon pour eux de

présenter leurs recettes.


ANDREW EADE

Ce soir, j’ai présenté

la "préserve" de citrouille

avec le croquant de citrouille,

cacahuètes et cacao.

C’est tellement excitant.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Il y a définitivement de plus en plus de

jeunes qui font des conserves. Ce n’est

plus perçu comme une activité démodée.

Les jeunes voient plutôt ça comme une

pratique ancienne mais géniale,

que tous peuvent facilement faire à

la maison. Langues de bœuf et choux-

fleurs marinés, cornichons bien sûr,

mais aussi noix de Grenoble, œufs

et radis marinés... Tout ce que vous

pouvez imaginer!


LAURA CALDER, juge au Pickle Battle et auteure culinaire parle des conserves.


LAURA CALDER

Bien, je pense

que l’idée des conserves

a été très démodée pendant

très longtemps. Moi, j’ai grandi

avec ça. Tout ce qu’il y avait

dans le jardin allait

soit dans le congélateur, soit

dans les... soit en conserve.

Et on mangeait ça l’hiver.

Ça, c’était les légumes.

Ma génération était plus

intéressée au monde, à découvrir

d’autres cuisines, je pense.

Et comme ça, on a perdu

un peu ce qui était à nous,

parce qu’on a mangé pendant

très longtemps tout ce

qui était de la Méditerranée.

C’était que des aubergines, et

du basilic, et des sauces tomate

et les pâtes. Mais en vérité,

ce n’est pas notre cuisine ici.

Je pense que maintenant,

on commence à revenir vers

ce qui est un peu plus...

du terroir, ici, oui.


LAURE CALDER s’adresse ensuite à la foule pour annoncer le vainqueur du Pickle Battle.


LAURE CALDER

On a choisi un classique.

(Propos traduits de l’anglais)

C’est bien d’avoir pleins de saveurs

ce soir, mais en fin de compte, tu veux

un cornichon qui goûte le cornichon.


LAURE CALDER

Il y a une énorme différence

entre les légumes qu’on

récolte du jardin et qu’on

met directement en conserve

et les produits qu’on trouve

en grande surface, donc je pense

que pour ceux qui veulent

bien manger, ça restera

toujours important.


IVY KNIGHT

(Propos traduits de l’anglais)

Ça fait partie de la culture

du bricolage et de

l’autosuffisance dans laquelle

nous nous trouvons.

Les gens veulent savoir

d’où vient leur nourriture,

plutôt que de

consommer aveuglément.

Je crois que

le fait que des gens

de 20 et 30 ans

s’intéressent maintenant aux

conserves contribuera à préserver

cette tradition pour les prochaines

générations.

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par