Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

To A Living Room Near You

Everywhere in the country, people are turning their living rooms into show venues and invite music bands for a concert. The Home Routes / Chemin Chez Nous network offers predetermined circuits for musicians willing to play in private homes, in front of small groups and in a private atmosphere. For artists, it’s an excellent way to be known, especially in rural regions. Some, though, fear the method may lead to weakening smaller theatres.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Dans cette capsule, on présente la tendance des spectacles de musique à domicile.


Texte informatif :
MICHEAL O'BRIEN, musicien Sin and Swoon


MICHEAL O'BRIEN

My name is Michael O'Brien

and this is Michelle Tompkins.

Et puis nous allons faire

quelques chansons

pour vous, ce soir.

Ce soir, on fait un

show,

ici, dans un salon au lieu

d'un club, là, tu sais.

Ou d'un bar. On est en train

de faire une tournée avec

une organisation qui s'appelle

Home Routes ou Chemin de Chez

Nous. Puis, c'est un genre

de compagnie qui a trouvé

du monde qui s'intéressait

à faire des spectacles dans leur

salon. Puis, on est accueillis

chez eux, dans leur maison.


On présente le groupe qui arrive à un domicile.


MICHEAL O'BRIEN

On s'installe

un peu, on soupe ensemble.

On apprend à connaître un peu

la famille du monde qui sont là.


Texte informatif :
FRANK LORETO, hôte Chemin chez nous


FRANK LORETO

(Propos traduits de l'anglais)

Nous devons accepter d'héberger

les musiciens, s'ils ont besoin d'un

toit, et de les nourrir. Nous devons

aussi leur garantir un auditoire.

Nous sommes allés à un concert

salon à London (Ontario) il y a

plusieurs années, et nous avions

trouvé le concept très intéressant.

Quand nous avons rénové notre

maison, nous avons décidé d'en

faire un lieu capable d'accueillir

ce genre de spectacles.


MICHEAL O'BRIEN

L'idée, c'est d'aller plutôt

dans des coins en région, puis

donner la chance aux gens qui

habitent loin de Toronto ou des

métropoles, des trucs où il y a

toujours de la musique, dans

des clubs, dans des bars, mais

ça donne la chance aux gens

comme des fermiers, du monde qui

restent en région, d'entendre

de la musique. Puis, ça donne

vraiment des soirées spéciales.


FRANK LORETO

So, bienvenue à tous.

Ce soir, c'est une soirée

spectacle. Bienvenue. Jouez.


MICHELLE TOMPKINS

Merci!


FRANK LORETO

(Propos traduits de l'anglais)

Les musiciens sont des gens

fantastiques et nous avons la

chance de les voir à l'oeuvre

durant leur tournée. C'est un

événement rassembleur et les

spectateurs sont souvent surpris.

À chaque spectacle, on voit

de nouveaux visages. Les

gens ne savent pas à quoi

s'attendre, mais ils finissent

par adorer l'expérience et

plusieurs d'entre eux reviennent.


Texte informatif :
NATALIE BERNARDIN, directrice générale pour l'association des professionnels de la chanson et de la musique.


NATALIE BERNARDIN

Puis,

avec la démocratisation de la

musique d'aujourd'hui, ça,

ce concept-là, est vraiment

important, surtout pour

les artistes, de créer

cette relation-là. Les gens ne

cherchent plus juste un concert.

Ils cherchent vraiment une

expérience. Quasi la majorité

des gens qui sont présents dans

un concert salon repartent avec

l'achat d'un CD. On voit pas ça

dans une salle de spectacle.


MICHEAL O'BRIEN

Il y a eu une

couple de situations où c'était

peut-être moins désirable.

Admettons que tu te pointes,

puis finalement la personne a

vraiment fait zéro promotion.

Dans les débuts, on est

peut-être un peu nerveux, là.

Tu sais, comme, on sait pas

avec qui tu vas faire affaire,

tu sais, souvent.

Mais jusqu'à date,

nous autres, comme expérience,

surtout avec Chemin de Chez

Nous, puis Home Routes,

tout a été très, très cool.


FRANK LORETO

(Propos traduits de l'anglais)

Je ne fais pas d'argent alors

ce n'est pas une entreprise, donc

je ne crois pas briser les lois.

Quant au stationnement, les spectateurs

ne passent pas la nuit, donc il n'y

a pas de problème. Ma femme

me demande parfois «Qu'est-ce

qui arrive si quelqu'un se blesse

dans l'escalier?» Je ne me soucie

pas vraiment de ce genre de choses.


MICHEAL O'BRIEN

Le monde paie 20$ pour entrer.

Généralement, le monde qui sont

les hôtes prennent pas d'argent,

tu sais. C'est vraiment

dans le but d'encourager

des artistes. Mais c'est sûr

qu'il y a eu des soirées...

Tu sais, comme voilà deux soirs,

on a joué pour quatre personnes.

Pour savoir si on fait beaucoup

d'argent en faisant ça,

je dirais non. Mais le monde

apprend à nous connaître, puis

à entendre notre musique.

C'est ça, le but.


Texte informatif :
FRANCINE GILMOUR, spectatrice.


FRANCINE GILMOUR

Je suis

très contente d'être venue

témoigner cette belle soirée.

Puis, tu peux

socialiser, puis...

C'est intime avec les musiciens

aussi. T'as jamais la chance,

d'habitude, dans un concert

où c'est grand, de rencontrer

les musiciens.


NATALIE BERNARDIN

Je pense que les

concerts salon peuvent tout à

fait venir fragiliser le milieu

des spectacles traditionnels.

Et on voit un recul dans l'Ouest

chez certains diffuseurs qui

ne font plus de spectacles, de

programmations régulières. Ils

font juste les spectacles salon.

On veut voir comment on peut

travailler ensemble, mettre

en place ce réseau-là, mais

nourrir, se nourrir l'un

l'autre, en fait, pour que

ça ait du sens, ici, en Ontario.


MICHEAL O'BRIEN

C'est sûr qu'on

tripe quand on joue des grandes

salles de spectacle, là. C'est

le fun, puis... Je pense que les

deux sont efficaces. Tu sais,

nous autres, on veut juste se

faire entendre, là, tu sais,

puis se faire connaître. Fait

qu'on apprécie beaucoup,

beaucoup, beaucoup.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par