Universe image TFO 24.7 Universe image TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, the new francophone point of view. A magazine that entertains, informs, and comments on French-Canadian social and cultural finds. TFO 24.7 presents artisans, artists, youths, entrepreneurs, leaders, and many others who breathe life into French-Canadian culture from coast to coast. Stories, features, interviews, humour, and opinion videos: a show that offers an authentic look on our French-Canadian identity.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Daniel Choquette, Sugar Hero

Fascinated by Windsor´s famous salt mine, Abitibi native Daniel Choquette settled down in Southwest Ontario. He then developed a passion for all that is sweet, first trying his hand at maple sugaring and then sorghum syrup production, which is based on a plant that used to be grown in Essex County. He also collects honey from beehives set up all over the urban landscape, in the backyards of people who want to do their part to save the bees. What do all his projects have in common? Respecting the environment and reaching out to the community.



Réalisateur: Andréanne Baribeau
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

DANIEL CHOQUETTE, acériculteur et apiculteur au 3 Golden Acres, parle de son entreprise. VON GENOVESE, résident de Windsor en Ontario, témoigne de la réussite du projet de DANIEL CHOQUETTE. Défilent des images venant illustrer leurs propos.


DANIEL CHOQUETTE

Je suis originaire

de l'Abitibi, alentour

de Rouyn-Noranda.

Moi, j'ai démarré ici en 76

dans la région de Windsor.

J'ai décidé de me lancer dans la

production de sirop de sorgho,

vu que j'étais déjà dans le

sirop d'érable. C'est un genre

de canne à sucre. Ça pousse

semblable au blé d'Inde.

Le sirop ressemble entre

le sirop d'érable et la mélasse.

Dans les années 40 et 50,

c'était très populaire,

la production de sorgho dans le

canton d'Essex par rapport à la

dépression. Et le monde pouvait

pas trouver de sucre blanc, fait

qu'ils se sont lancés dans la

production du sirop de sorgho.

J'ai entendu dire qu'il y avait

encore des presses qui restaient

dans les alentours. Donc, je me

suis informé dans la vieille

génération de personnes qui ont

fait ça dans les années 40 ou 50

pour localiser une presse,

puis j'en ai trouvé une.

Probablement la seule

qui restait peut-être

dans le canton d'Essex, oui.


On présente un extrait vidéo montrant la presse en action.


DANIEL CHOQUETTE

J'ai été élevé sur une ferme

familiale. Mes parents

utilisaient aucun

produit chimique.

(Aux cochons)

Tenez! Venez manger.

Je crois que ça a été transféré

en moi même. Ici, on fait

aussi toute la production bio.

J'aime à découvrir, j'aime

apprendre des techniques

différentes, puis introduire

des produits locaux.

D'où je viens, il y a pas

d'érable. Ça fait que j'étais

pas intéressé à apprendre

comment faire le sirop d'érable.

Je me suis éduqué un peu

là-dessus, et puis j'ai commencé

la production sur le poêle,

puis au fur et à mesure,

j'ai développé une production

plus grosse, quoi.

J'ai impliqué la communauté,

des voisins, puis les amis.

Je fais l'entaille des érables.

Eux autres, ils collectent

la sève, ils me l'emmènent,

puis moi, je la bous. Puis, on

partage la production du sirop.

Ça fait alentour de six ans

que j'ai commencé à élever

des ruchers d'abeilles...

pour les aider.

(Ricanant)

Vu qu'ils sont en déclin.

Dans la campagne, les fermes

deviennent de plus en plus

grosses. En plus, la chimie

qu'ils utilisent, c'est très,

très dur pour les abeilles, oui.

J'ai décidé de "mover" des

ruchers en ville, par rapport

qu'ils sont moins infectés

avec les produits chimiques,

et il y a plus de nourriture

pour eux autres, de nectar,

puis de pollen.


VON GENOVESE

(Propos traduits de l'anglais)

Daniel a pris les abeilles

et les a distribuées dans

la communauté ici, dans cette

rue. Quatre ou cinq voisins ont

maintenant une ruche dans leur cour.

J'en ai une également et elle se

porte bien. Daniel vient nous

visiter et s'en occupe. Il m'a

donné une partie du miel récolté.

Mon jardin semble être en

meilleure santé aussi. C'est

une situation gagnante, autant

pour les abeilles que pour les

propriétaires.


DANIEL CHOQUETTE

Ce qui serait bien, c'est

de prendre soin de notre propre

nourriture. D'avoir plus

de fermes familiales, redevenir

un peu... peut-être pas

sur l'ancien temps; être plus

dépendant de notre culture

que dans des grosses fermes

qui cultivent 3000, 4000 acres.


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Documentary
  • Category Education
  • Category Entertainment
  • Category Fiction
  • Category Music
  • Category Report

Résultats filtrés par