Universe image The Berenstain Bears Universe image The Berenstain Bears

The Berenstain Bears

The Berenstain Bears is a celebration of furry family values and good old-fashioned Bear Country living for your family to enjoy.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Trouble With Money - Double Dare

The cubs choose friends over stuff they can buy. Brother deals with peer pressure.


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

[Chanson thème]
[CHOEUR:]
♪ Dans un pays loin d'ici ♪
♪ Vivent des oursons
et leurs amis ♪
♪ La seule différence
entre eux et nous ♪
♪ C'est qu'ils sont un peu
plus coquins, c'est tout ♪
♪ Être des ours, c'est
s'amuser tous ensemble ♪
♪ Et c'est bien vrai si on me
dit qu'ils nous ressemblent ♪
♪ La famille Berenstain ♪
♪ Même si parfois
les choses tournent mal ♪
♪ Quelqu'un trouvera bien
une idée géniale ♪
♪ Papa, Maman, Léa et Léon ♪
♪ S'aimeront toujours
d'un amour profond ♪
♪ Être des ours, c'est
être doux comme le miel ♪
♪ Et c'est bien vrai
qu'ils rient d'une bagatelle ♪
♪ La faille Berenstain ♪
♪ Berenstain ♪ [Fin chanson thème] [Début information à l’écran] [Petit problème avec l'argent] [Fin information à l’écran]
[LÉA:] [Narrateur]
Quand les oursons
se préoccupent de ce que
l'argent apporte...
[LÉON:] [Narrateur]
...Ils peuvent oublier
des choses plus importantes. [LÉON et LÉA font la course
au village pendant que
MAMAN et PAPA marchent
derrière eux.]
[LÉON:]
Ha! Ha! Ha! Le dernier
est une poule mouillée!
[LÉA:]
Le premier, le plus nul,
et la deuxième, la meilleure!
[PAPA:]
Le marchand de crème glacée
n'est pas par-là! [LÉON et LÉA
s'arrêtent devant une vitrine.]
[LÉON ET LÉA:]
Oh! Les beaux blousons Grizzly!
[LÉA:]
Les vêtements de sport
Grizzly sont les plus
géniaux qu'on trouve, maman!
[MAMAN:]
Ce sont exactement les mêmes
qu'au marché des ours, pour moi.
[LÉON:]
Mais non, pas du tout!
Ils sont nettement mieux!
[PAPA:]
Et le prix est
nettement plus élevé.
[MAMAN:]
Oh! Je ne le crois pas,
papa a raison! Ces blousons
valent extrêmement cher.
[LÉA:]
Mais maman, hier,
tu as dit qu'on avait
besoin d'une nouvelle veste.
[MAMAN:]
Oui, mais ça ne signifie pas--
[LÉON:]
Et toi, papa, tu as dit
que la perceuse que tu viens
d'acheter coûtait un prix fou.
Tu l'as prise quand même.
[PAPA:]
Oui, mais... c'est
totalement différent!
C'est exact, n'est-ce pas, maman?
[MAMAN:]
En fait, papa veut dire
que nous travaillons dur
pour gagner de l'argent et
que nous entendons décider
comment le dépenser.
[LÉON:]
Hé! Si on gagnait notre argent
à nous? On pourrait décider
comment le dépenser, non?
[MAMAN:]
Je suppose.
[LÉA:]
Et même en achetant
des vestes Grizzly?
[PAPA:]
Je suppose.
[LÉON ET LÉA:]
Ouais!
[PAPA:]
Mais comment allez-vous
gagner une somme pareille?
[LÉON:]
Bien... je sais qu'ils
cherchent un nouveau livreur de
journaux près de chez nous.
[LÉA:]
On peut installer un
stand de limonade.
[LÉON:]
Et ramasser les
feuilles pour les voisins.
[LÉA:]
Et retirer les mauvaises
herbes de leur jardin. [On voit LÉON et LÉA
travailler à faire tout
ce qu'ils viennent de dire.
Plus tard, dans le salon,
LÉON et LÉA calculent
leurs économies.]
[PAPA:]
Regardez toutes ces pièces!
Si vous continuez comme ça,
vous en aurez assez pour acheter
ces vestes dans peu de temps.
[LÉON:]
Encore plus vite que
tu t'imagines, papa. On a
beaucoup d'autres idées pour
gagner des sous. Hein, Léa?
[LÉA:]
Oh oui! Ça, c'est sûr!
Beaucoup, beaucoup, beaucoup!
[MAMAN:] [Riant]
Mes enfants,
je ne peux même pas
envisager ce que ce sera!
[PAPA:]
Quelle que soit l'opportunité
qui frappe à votre porte,
les oursons, je suis sûr que
vous y répondrez sans hésiter. [LÉON s'est ouvert un kiosque
pour vendre et livrer des fleurs.
Il discute avec un client.]
[LÉON:]
Et pour un prix très modeste,
je peux livrer ce bouquet de
fleurs sauvages fraîchement
cueillies aussi loin que j'ai
la permission d'aller avec mon
vélo et du moment que je rentre
à la maison avant le dîner.
[CLIENT:]
Ça ne sera pas nécessaire,
jeune homme. Merci quand même!
[LÉA:]
Alors, comment
vont les affaires? [LÉON fait résonner
sa petite boîte remplie
de pièces de monnaie.]
[PAPA:]
Le travail a l'air de
bien marcher! Bien assez
pour vous offrir une petite
pause. Les poissons et le
soleil sont au rendez-vous
et ça mord, comme on dit.
[LÉON:]
Non, merci, papa! On est
trop occupés à récolter
des sous pour nos vestes.
[PAPA:]
Tu ne voudrais pas m'aider
à trouver des vers pour pêcher?
[LÉON:]
On a pensé à tout!
Qu'est-ce que tu crois, papa?
[PAPA:]
Quelle belle
attention, Léon! Merci!
[LÉON:]
Deux euros, s'il te plaît.
[PAPA:]
Deux euros!? Voyons, je suis
ton papa! Tu m'aides toujours
gratuitement, d'habitude.
[LÉA:]
Toc! Toc!
[PAPA:]
Ouais, d'accord,
l'opportunité a frappé...
[LÉA:]
Léon, n'oublie pas
notre super idée.
[LÉON:]
Oh! Oui! Si tu veux,
on peut aller pêcher à ta place.
[LÉA:]
Pour un prix raisonnable, bien entendu.
[PAPA:]
Non, merci! J'aime ce
moment paisible et calme. [MAMAN est réunie avec ses amies
et elles font du patchwork.]
[DAME:]
Vous savez, j'attends
avec impatience cette
réunion au club de couture.
[LÉON:]
Limonade! Qui veut
de la limonade? De la
limonade bien glacée!
[LÉA:]
Pour seulement
10 centimes le verre!
[DAME:]
Merci beaucoup, mon petit!
Tu sais, ma vue n'est plus aussi
bonne qu'avant. Pourrais-tu
enfiler le fil dans mon aiguille?
Tiens! Voilà un centime pour ta peine.
[LÉON:]
Passez un fil, passez un fil,
passez un fil dans le chas d'une
aiguille pour un centime! [Le soir, à la maison des ours.]
[PAPA:]
Ah-ha! Voilà justement
la pièce que je cherchais.
[MAMAN:]
Oh! Je suis désolé, papa.
Mais pardonne-moi,
je suis un petit peu distraite.
La vie a changé dans cette maison.
Il n'y a pas que l'argent
qui compte, quand même.
[PAPA:]
Allons, allons! Ma chérie,
ne t'inquiète pas! Dès qu'ils
auront assez d'argent pour
s'acheter ces magnifiques
blousons, je suis pratiquement
sûr qu'ils recommenceront... !
[LÉA:]
On a réussi!
[LÉON:]
On a ce qu'il faut pour
payer nos blousons Grizzly!
[LÉA:]
Youpi! Youpi!
[MAMAN:]
Eh bien! J'espère que tout
va redevenir comme avant. [Au centre commercial.]
[PAPA:]
Où sont vos nouveaux blousons?
[MAMAN:]
Restés dans la boutique.
[PAPA:]
Quoi?
[LÉA:]
Si on attend de gagner assez
d'argent pour les blousons et
les sweat-shirts Grizzly...
[LÉON:]
...Alors, on aura
des chapeaux Grizzly...
[LÉON ET LÉA:]
...Gratuits!
[PAPA:]
Ce qui veut dire gagner
encore plus d'argent.
[LÉON:]
Pas de problème, papa!
On a beaucoup d'idées
qu'on n'a pas essayées.
[LÉA:]
Beaucoup, beaucoup, beaucoup!
[PAPA:] [À MAMAN]
La vie va reprendre son
cours normal très bientôt. [LÉA a ouvert un kiosque
de petits fruits qu'elle a cueillis.]
[CLIENTE:]
Quel magnifique panier
de framboises sauvages!
Où les as-tu trouvées?
[LÉA:]
Je ne peux pas vous le dire,
c'est un secret de famille bien
gardé. Un euro la barquette!
[LIZZIE:]
On n'est pas venus
acheter des baies, Léa.
[LÉA:]
Oh! Bonjour, Lizzie et Millie.
[MILLIE:]
On est venus te demander
si tu voulais jouer à la
poupée avec nous chez Lizzie.
[LÉA:]
Non, merci, je n'ai pas le temps.
J'ai toutes ces barquettes
de framboises à vendre.
[LIZZIE:]
Tu passes ta vie
à être occupée à vendre
tout plein de choses!
[MILLIE:]
Oh! Tant pis! Viens, Lizzie!
[LÉA:]
Attendez! Tenez! Je vous fais
une réduction de 10 centimes
parce que vous êtes mes amies. [LIZZIE et MILLIE déçues, quittent.
LÉON a ouvert un autre kiosque.]
[LÉON:]
Procurez-vous le plan
des framboisiers de la
famille Ourson! Seulement
pour un euro! Cousin Fred,
tu veux m'acheter un plan?
[FRED:]
Non, je suis venu voir
si tu voulais jouer aux
pirates ou regarder un film
dans ma salle de jeux.
[LÉON:]
Désolé, mais je suis vraiment
très occupé, tu vois.
Merci, monsieur! Et bonne journée!
[FRED:]
Tu es toujours très occupé, Léon.
[LÉON:]
Exactement. Occupé à gagner
des sous pour acheter des
vêtements Grizzly. Attends!
Si tu n'utilises pas ta salle
de jeux, on pourrait la louer
à un groupe d'oursons et on
se partage le prix de la
location 50-50. Je suis la
tête pensante et toi, eh bien,
le... le propriétaire des lieux.
D'accord? Réfléchis bien! [FRED quitte.
MAMAN est dans la cuisine.
PAPA mange des gâteaux.]
[MAMAN:]
Je sais que mes enfants aiment
mes gâteaux, mais je n'en ai
encore jamais fait autant.
Je me demande où ils disparaissent.
[PAPA:]
Je n'en ai pas la moindre idée.
Où sont passés les oursons?
[MAMAN:]
Probablement dans leur
chambre, en train de compter
la recette, comme d'habitude.
Mais... oui: ils sont allés
vendre mes biscuits! Encore
une ingénieuse idée de Léon
et Léa pour gagner des sous.
[PAPA:]
Allons! Il n'y a rien
de mal à être récompensé
pour un travail difficile.
[MAMAN:]
Mais c'est un problème, quand
c'est trop, et c'est exactement
ce que font les oursons.
Léon et Léa sont obsédés
par l'appât du gain. Et le plus désolant...
[PAPA:]
Je sais! Ils ont perdu leur
générosité, ils ne font plus
rien de gentil pour les autres.
[MAMAN:]
Oui, et ils ratent les plus
beaux moments que passent
tous les enfants en jouant.
[PAPA:]
Ne t'inquiète pas, ma chérie!
Je suis pratiquement sûr--
[MAMAN:]
Qu'ils reprendront la vie
normale bientôt.
J'espère que tu as raison. [LÉA promène
un chien à l'extérieur.]
[LÉA:]
Spot! C'est moi qui dois
te promener! Mais enfin!
Je suis payée pour ça!
Tu es fatigué? Eh bien!
Pense un peu à moi.
Allez, viens! Ohhh! Spot! [Derrière la clôture, LÉA
entend ses amies discuter
en jouant à la marelle.]
[LIZZIE:]
Qui d'autre vient
dormir ce soir, Millie?
[MILLIE:]
Je peux te dire qui ne vient pas: Léa...
[LIZZIE:]
Pourquoi?
[MILLIE:]
Parce qu'elle est bien
trop occupée pour se libérer.
Il n'y a plus que l'argent qui
compte pour elle, maintenant.
[LIZZIE:]
C'est vrai. Elle essaierait
de nous vendre du pop-corn
ou de nous louer des oreillers. [LÉA devient triste.
LÉON est en train
de laver une voiture.
FRED et FÉLIX passent tout près.]
[LÉON:]
Salut! Qu'est-ce que vous faites?
[FRED:]
Léon! C'est la première
du film "Ours des étoiles"
et ils distribuent des
figurines d'Ours des étoiles
aux 20 premiers oursons.
[LÉON:]
Oh! J'avais complètement
oublié! C'est sûrement
parce que je suis occupé.
[FRED:]
Très surprenant!
[LÉON:]
Je veux venir avec vous!
Attendez, je finis juste
cette voiture! D'accord?
[FRED:]
Non, on peut pas. On va
arriver en retard. Au revoir!
[LÉON:]
Les gars...! [À la maison, LÉON et LÉA
sont assis devant la télévision.]
[MAMAN:]
Voilà une surprise!
[PAPA:]
Ça fait des semaines
que vous ne vous êtes pas
détendus devant la télé.
[MAMAN:]
On a tellement pris l'habitude
de vous voir compter vos sous.
[LÉA:]
On n'a plus besoin de le faire...
[LÉON:]
On en a assez.
[PAPA:]
Alors pourquoi
ces visages tristes?
[LÉA:]
Millie ne m'a pas invitée
à sa pyjama-party.
[LÉON:]
Le cousin Fred et Félix
ne veulent pas que
j'aille avec eux au cinéma.
[MAMAN:]
Pourquoi réagissent-ils ainsi?
[LÉA:]
Parce qu'on veut s'offrir
les vêtements Grizzly.
[LÉON:]
Et qu'ils sont jaloux.
[PAPA:]
Non, je ne crois pas qu'ils
soient jaloux, Léon. Écoutez,
vous savez que maman et moi,
nous sommes très, très fiers de
vous: vous avez eu la volonté de
gagner l'argent nécessaire pour
acheter ce que vous vouliez.
[MAMAN:]
Mais parfois, les personnes
sont tellement prises par
un dur travail qu'elles
oublient les autres choses
importantes dans leur vie.
[PAPA:]
Même les mamans et les papas,
parfois, oublient eux aussi
des choses très importantes.
[LÉA:]
Comme quoi, papa?
[MAMAN:]
Eh bien, peut-être que Lizzie,
Millie et le cousin Fred pensent
qu'ils sont des clients,
pour vous, plus que des
amis, maintenant. [Au centre commercial,
LÉON et LÉA partagent
un regard complice devant
la vitrine des vestes Grizzly.] [À la maison, il y a une fête d'amis.]
[FRED:]
Quelle super fête, Léon!
Tu sais, on commençait à croire
que Léa et toi, vous ne
vouliez plus être nos amis.
[MILLIE:]
Cousin Fred a raison.
On pensait qu'il n'y avait plus
que l'argent qui vous intéressait.
[LÉON:]
Je sais. Et... on est désolés.
[LÉA:]
Vraiment désolés. D'ailleurs,
à la place de dépenser notre
argent en vêtements Grizzly,
on a ouvert un compte en banque.
[LÉON:]
On en a donné à un
refuge pour animaux.
[LÉA:]
On s'est acheté nos
blousons chez Multi-Affaires.
[LÉON:]
Mieux encore, on en a eu assez
pour organiser une petite fête.
[LÉA:]
Une fête pour nos amis,
parce que les amis comptent
bien plus que l'argent.
[LÉON:]
Oh oui! Ils sont beaucoup
plus importants! [Fin épisode] [Début information à l’écran] [Le double défi] [Fin information à l’écran]
[PAPY:] [Narrateur]
Quand une menace montre
son plus vilain visage,
il est facile pour de gentils
oursons de s'égarer. [LÉON joue au basketball
tout seul dehors.]
[LÉON:]
Attention! Prêt... Han!
Super! En plein dans le mille!
[LÉA:]
Léon! Léon!
[LÉON:]
Qu'est-ce qu'il y a, Léa?
[LÉA:]
Théo et ses copains ont
pris ma corde à sauter.
J'ai essayé de la reprendre,
mais ils n'ont pas voulu la rendre.
[LÉON:]
Trois contre un! Et tu es
deux fois plus petite! Je ne
comprendrai jamais les garçons.
[LÉA:]
Tu crois que tu vas
pouvoir la récupérer?
[LÉON:]
Je ne crois pas,
j'en suis sûr. [LÉON s'en va voir
THÉO et ses copains
qui jouent près de la rivière.]
[MINUS:]
Tu l'as dit, ouais!
[LÉON:]
Hé! Théo! Minus! Médiocre!
[THÉO:]
Hé! Léo l'ourson!
Qu'est-ce que tu fais ici?
Tu n'es pas dans ta maison
à jouer à la poupée?
[LÉON:]
Ha! Ha! Ha! Ça t'embêterait
de me rendre la corde
à sauter, s'il te plaît?
[THÉO:]
Eh bien, puisque tu as dit
"s'il te plaît", oublie-la!
Tu sais quoi, Léon?
Tu la veux, hein? Eh bien,
viens la chercher!
[LÉON:]
D'accord! J'arrive tout de suite! [LÉON vient pour traverser
la rivière mais fige devant
le tronçon d'arbre qui sert de pont.]
[MINUS:]
Un faux pas et
tu tombes à l'eau!
[THÉO:]
Regardez-le!
Une vraie poule mouillée! [THÉO et ses copains
caquettent comme des poules.]
[LÉON:]
Je ne suis pas
une poule mouillée!
[THÉO:]
Alors je te défie de traverser!
[LÉON:]
On parie?
Je peux le faire, je peux...
Oooh! Oh! Ouh là!
[THÉO:]
Il n'arrivera pas au bout!
Ha! Ha! Ha!
[LÉON:]
Oh! J'ai réussi!
[THÉO:]
Bien joué, Léon! On ne pensait
pas que tu en étais capable.
[LÉON:]
Oh! C'était super facile!
[THÉO:]
Tiens! Tu m'as drôlement
épaté. Je te la rends.
[LÉON:]
Vraiment? Merci, Théo!
[THÉO:]
Tu sais, tu as un sacré courage!
[MINUS:]
Et de l'audace!
[MÉDIOCRE:]
Et du cran!
[LÉON:]
Vraiment?
[THÉO:]
Vraiment! Hé! Léon, pourquoi
tu ne viens pas jouer avec nous?
On s'amuse bien, tu sais.
[LÉON:]
Hé! Pourquoi pas?
J'aime jouer.
[THÉO:]
C'est bon! Nous voilà devant
le tunnel de la terreur.
[LÉON:]
Euh! Pou-pou-pourquoi ce nom?-
[THÉO:]
Eh bien, parce que le tunnel
des rats, des chauves-souris,
des araignées et des petites
bêtes gluantes, c'est
pas vraiment génial.
[MÉDIOCRE:]
Tu l'as dit, Théo!
[THÉO:]
Allez, viens!
On va le traverser.
[LÉON:]
Mais je ne vois même pas la
lumière à l'autre extrémité!
[THÉO:]
Écoutez ce peureux! Tu es
quoi? Une poule mouillée?
[LÉON:]
Je ne suis pas
une poule mouillée!
[THÉO:]
Alors montre-nous que
tu oses venir avec nous.
[LÉON:]
Je peux le faire! [LÉON entre dans le tunnel,
mais n'arrive pas à rejoindre
THÉO est ses copains.]
[LÉON:]
Oh! C'est drôlement effrayant!
Ah! Théo! Minus! Médiocre!
Aaah! C'est quoi, ce bruit?
Oh! Des chauves-souris!,
Aaaah!
[MÉDIOCRE:]
Bien joué, Léon!
[MINUS:]
Oui, t'as osé!
[THÉO:]
Oui, jolie traversée, Léon!
[LÉON:]
Ha! Ha! Ha! Ce n'était
pas si dur. Oui, je n'ai
même pas eu un peu peur!
[THÉO:]
C'est bien, parce qu'on
commence à peine à jouer!
[LÉON:]
Oh...! [Devant un enclos de moutons.]
[THÉO:]
Tiens-toi prêt! On va
prendre un raccourci
en traversant ce pré.
[LÉON:]
Qu'est-ce qu'il y a
d'amusant à ça?
[THÉO:]
Il y a un bélier
dans le troupeau,
qui a mauvais caractère.
[MINUS:]
Il court ultravite!
[MÉDIOCRE:]
Et a de grosses cornes.
On ne l'appelle pas
"le méchant" pour rien.
[LÉON:]
Oh! On peut peut-être
faire le tour du pré.
[THÉO:]
C'est le chemin des
poules mouillées!
[LÉON:]
Je vous ai dit que je
n'étais pas une poule mouillée!
[THÉO:]
Alors montre-nous que tu
oses traverser le pré!
[LÉON:]
D'accord, j'y vais.
[THÉO:]
Voilà ce que j'aime entendre.
[LÉON:]
Ça va, le bélier est endormi. [THÉO réveille
volontairement le bélier.]
[THÉO:]
Hé! Bélier, réveille-toi!
[LÉON:]
Qu'est-ce que tu fais!?
[THÉO:]
Je mets un peu plus...
d'ambiance. Cours!
[THÉO:]
Allez! Vite, Léon!
Dépêche-toi!
[LÉON:]
J'ai réussi.
[MÉDIOCRE:]
Ouais, pas mal, Léon!
[MINUS:]
Le bélier t'a presque attrapé.
[THÉO:]
Alors? C'était amusant, non?
[LÉON:]
Oui, si on veut.
Enfin...
Enfin, si on aime les
jeux qui font peur.
[THÉO:]
Tu vois, Léon, quand on fait
partie de la bande de Théo,
les jeux ne s'arrêtent jamais.
Hum! Ces plaisanteries m'ont
donné faim, moi! Une bonne
petite pastèque, ça te dit?
[LÉON:]
Hé! C'est une excellente idée. [Chez BEN le fermier.]
[LÉON:]
Mais... Mais c'est le champ de
pastèques de Ben le fermier!
[THÉO:]
Chut! Tu veux gâcher notre
jeu? Baisse d'un ton.
On va voler ses pastèques.
[LÉON:]
Mais c'est très malhonnête!
En plus, Ben le fermier
est un de mes amis.
[THÉO:]
"Mais c'est très malhonnête!
En plus, Ben le fermier
est un de mes amis."
On s'est sûrement trompés
en t'acceptant dans notre bande.
[MÉDIOCRE:]
On croyait que tu aimais
bien t'amuser, Léon.
[LÉON:]
Je ne vois pas ce qu'il y a
de drôle à voler des pastèques.
[THÉO:]
Il faut d'abord essayer.
Après, tu peux décider
si c'est drôle ou pas.
[MINUS:]
Han-han!
[MÉDIOCRE:]
Oui, exactement.
[LÉON:]
Je ne partage pas votre avis.
[THÉO:]
Hé, vous deux! Léon est une
petite poule mouillée.
[LÉON:]
Je ne suis pas une poule mouillée.
[THÉO:]
Alors montre que tu
oses venir avec nous.
[LÉON:]
Pas cette fois!
[THÉO:]
Très bien! Je double le défi!
[MINUS ET MÉDIOCRE:]
Oooh!
[LÉON:]
Peu importe!
Salut!
À plus tard!
[THÉO:]
Hé, Léon! Je double
mon double défi.
[MINUS:]
Wow! T'as entendu ça?
[MÉDIOCRE:]
Il double son double défi!
[THÉO:]
Regardez l'horizon: pas
de Ben le fermier en vue!
[MINUS:]
Ce n'est pas quelques
pastèques qui vont lui manquer.
Tu as vu combien il y en a ?
[MÉDIOCRE:]
En aucun cas tu ne
peux te faire prendre.
[THÉO:]
Alors, qu'est-ce
que tu en dis, Léon?
[LÉON:]
D'accord, je vais le faire.
[THÉO:]
Alors, à toi de jouer,
super Léon! [Les garçons entrent dans le champ.
Au moment où LÉON vient pour
voler une pastèque, BEN le fermier
déguisé en épouvantail l'attrape.]
[BEN:]
Je te tiens!
[LÉON:]
À l'aide! Lâchez-moi!
[THÉO:]
Sauve qui peut!
[BEN:]
Mais c'est Léon!
Nom d'un abricotier!
Qu'est-ce que tu fabriques
avec ce vaurien de Théo et sa
bande à voler mes pastèques?
[LÉON:]
D'abord, ils m'ont lancé un
défi; ensuite, un double défi.
[BEN:]
Oh...!
[LÉON:]
Et puis, ils ont
doublé le double défi.
[BEN:]
C'est sûr qu'il
doit être difficile de résister
à un double défi doublé.
[LÉON:]
Je voulais partir, mais
ils m'ont traité de poule
mouillée. Je suis désolé, Ben.
[BEN:]
Bien. Ne t'inquiète pas,
Léon. Je n'en parlerai pas
à tes parents. D'ailleurs,
j'ai déjà oublié cette
petite erreur de parcours.
[LÉON:]
Vraiment? Oh! Merci!
[BEN:]
C'est une aventure qui peut
arriver à n'importe qui.
Après une journée aussi éprouvante
que la tienne, il n'y a rien
de meilleur pour se détendre
qu'un morceau de pastèque.
Tiens, mon grand! [BEN coupe un melon
et donne une tranche à LÉON.]
[LÉON:]
Merci!
[BEN:]
Les poules ne sont pas très
éveillées, mais suffisamment
malignes pour ne pas faire de
choses stupides parce qu'on
les traite de poules mouillées.
[LÉON:]
Je crois que vous avez raison.
[BEN:]
Et les moutons, eux,
ne pensent pas par eux-mêmes
et ils suivent toujours leur chef.
[LÉON:]
Ben, votre troupeau
se dirige vers la route.
[BEN:]
Ha! Ha! Ne t'en fais pas!
Shep, mon chien de berger,
va s'en occuper.
Les moutons sont ainsi:
ils suivent leur chef n'importe où.
Et certaines personnes sont
également ainsi: elles suivent
leur chef partout où il va,
traversent une autoroute,
grimpent une falaise, piétinent
un champ plein de pastèques...
[LÉON:]
Je vois ce que vous voulez
dire. J'ai essayé de ne pas
agir comme une poule mouillée,
mais finalement, je me suis
comporté comme un mouton.
[BEN:]
Oui, et ce n'est pas la
mêêilleure chose à faire! [Sur le chemin du retour.]
[THÉO:]
Hé! Léon, tu t'es échappé?
Et tu as même pris une pastèque!
[MÉDIOCRE:]
Alors là, chapeau!
[MINUS:]
Tu es le meilleur!
[THÉO:]
Allez, viens! On va s'amuser
du côté de la maison de Weeder Jones.
[LÉON:]
Pas question.
[THÉO:]
Hein? Vraiment? Eh bien,
je te défie de venir avec nous!
[LÉON:]
Pas cette fois.
[THÉO:]
D'accord!
Alors, je double ce défi!
[LÉON:]
Non, ça ne m'intéresse pas.
[THÉO:]
Qu'est-ce qui t'arrive,
poule mouillée?
[LÉON:]
Je ne suis pas une
poule mouillée. Et je ne
suis pas un mouton non plus.
[THÉO:]
Oh! Super Léon, je double mon
double défi: tu n'es pas capable
de venir avec nous chez
Weeder Jones.
[LÉON:]
Ça a peut-être marché avant,
mais plus maintenant.
À plus tard! Je rentre chez moi.
[MINUS:]
Oh! Quel petit prétentieux!
[MÉDIOCRE:]
Oh! On n'a pas besoin
de lui pour s'amuser!
[THÉO:]
Je ne peux pas croire qu'il a
ignoré un double défi double!
[MINUS:]
Quelle poule mouillée!
[BEN:]
Théo!
Si jamais je t'attrape,
toi et ta petite bande
de moins que rien,
encore une fois dans mon
champ de pastèques,
vos parents vont avoir de mes nouvelles!
Maintenant, rentrez chez vous!
[MINUS:]
Excusez-nous, fermier Ben!
[MÉDIOCRE:]
Merci, Ben le fermier!
Ça ne se reproduira plus, promis!
[THÉO:]
S'il vous plaît!
Ne le dites pas à nos parents [THÉO et ses copains
se sauvent en courant.]
[BEN:]
Hum! Ces oursons semblent
encore plus peureux que
mes poules! Ha! Ha! Ha! [LÉON est de retour à la maison.]
[LÉON:]
Tu cherchais ça?
[LÉA:]
Ma corde à sauter! Oh!
Merci beaucoup! Comment tu
as fait pour la reprendre
à Théo et à sa bande?
[LÉON:]
J'ai demandé à Théo de
me la donner et il l'a fait.
[MAMAN:]
Ça ne ressemble pas
tellement à Théo.
C'était vraiment aussi facile?
[LÉON:]
Bien... facile n'est
peut-être pas le mot exact. [Chanson thème] [Générique fin émission]

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par