Universe image The Berenstain Bears Universe image The Berenstain Bears

The Berenstain Bears

The Berenstain Bears is a celebration of furry family values and good old-fashioned Bear Country living for your family to enjoy.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Family Get Together - Stinky Milk Mystery

The Bears host a family reunion. Brother and Sister accidentally let Farmer Ben’s cows out of their pen and try to cover it up.


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

[Chanson thème]
[CHOEUR:]
♪ Dans un pays loin d'ici ♪
♪ Vivent des oursons
et leurs amis ♪
♪ La seule différence
entre eux et nous ♪
♪ C'est qu'ils sont un peu
plus coquins, c'est tout ♪
♪ Être des ours, c'est
s'amuser tous ensemble ♪
♪ Et c'est bien vrai si on me
dit qu'ils nous ressemblent ♪
♪ La famille Berenstain ♪
♪ Même si parfois
les choses tournent mal ♪
♪ Quelqu'un trouvera bien
une idée géniale ♪
♪ Papa, Maman, Léa et Léon ♪
♪ S'aimeront toujours
d'un amour profond ♪
♪ Être des ours, c'est
être doux comme le miel ♪
♪ Et c'est bien vrai
qu'ils rient d'une bagatelle ♪
♪ La faille Berenstain ♪
♪ Berenstain ♪ [Fin chanson thème] [Début information à l’écran] [Réunion de famille] [Fin information à l’écran]
[LÉA:] [Narrateur]
Quand une famille se réunit...
[LÉON:] [Narrateur]
...La diversité de ses membres nous ébahit. [Les oursons décorent l'extérieur de la maison.]
[MAMAN:]
Où en êtes-vous avec la décoration, les oursons?
[LÉON:]
On a presque tout fini, n'est-ce pas, Léa?
[LÉA:]
Oui.
[MAMAN:]
Parfait!
Nos invités ne devraient pas tarder à arriver, maintenant.
[LÉA:]
Oh, c'est bizarre d'organiser
ce déjeuner avec plein d'étrangers.
[MAMAN:]
Ce ne sont pas des étrangers, c'est la famille.
[LÉA:]
Pourquoi mamie et papi Grizzly ne viennent pas?
[LÉON:]
Ni le cousin Fred.
[MAMAN:]
Ils font partie de la famille de Papa.
Cette réunion est réservée à ma famille à moi.
[LÉON:]
Oui, mais j'aimerais quand même que Freddy vienne.
On s'amuserait bien.
[MAMAN:]
Tu vas faire la connaissance de nouveaux cousins.
Je pense que tu vas passer une excellente journée,
une magnifique journée qui restera gravée dans les mémoires. [Une voiture arrive.]
[MAMAN:]
Oh! J'ai l'impression que nous avons terminé à temps. [LÉON échappe un ballon qu'il était en train de gonfler.
Et PAPA a envie de se servir dans le buffet.]
[LÉON:]
Oh!
[MAMAN:]
Oh, Papa! Le pique-nique n'a pas encore commencé!
[PAPA:]
Bonjour, Henri!
[HENRI:]
Bonjour! Quelle joie depuis tout ce temps!
Alors, comment vas-tu, ma chère cousine?
[MAMAN:]
Très, très bien, Henri. Merci, beaucoup.
[HENRI:]
Oh! Mais je crois apercevoir une cruche
de sirop de miel à la framboise fait maison
et j'en boirais bien une petite lampée immédiatement! Mmmh!
[PAPA:]
Hum... On pourrait le surnommer Henri le boulimique.
[MAMAN:]
En fait, il a toujours eu un appétit débordant,
mais il paraît que c'est une personne vraiment très bien
pourvue de bonnes et nombreuses qualités.
[PAPA:]
Je suppose que de ne pas boire le sirop de miel directement
à la cruche s'inscrit dans les bonnes qualités! [D'autres voitures arrivent.]
[LÉON:]
Bonjour! Bienvenue à la maison!
[LÉA:]
Bonjour! Bienvenue à la maison!
[LÉON:]
Hé, ravi de vous voir chez nous!
[LÉON:]
Wow! Impressionnant!
[LÉA:]
Je me demande qui c'est, celui-là.
[LÉON:]
Je ne sais pas, mais je ne vais pas tarder à le savoir.
Hé, content de vous voir ici!
Bienvenue au rendez-vous familial, je suis Léon. [Une personne portant un casque de moto
descend d'un gros camion. C'est tante BETTY.]
[BETTY:]
Tiens donc! Mais est-ce que ce n'est pas mon petit-neveu?
Viens par là me faire un grand bisou!
[LÉON:]
Oh!
[MAMAN:]
Tante Betty! Tu as pu venir?
[BETTY:]
Oh, ha! Ha! Ha! Bien sûr que j'ai pu, ma chérie!
Très peu de choses me retiennent depuis que
j'ai de nouveaux pneus sur mon quatre-quatre.
Même pas le pont des fondrières marécageuses! [Une voiture se gare derrière celle de tante BETTY.]
[BETTY:]
Oh! Aucun respect!
Tout le monde se gare n'importe comment!
Hé! Range ton bus un peu plus bas, au bout!
Willie, avance encore un peu, tu prends 3 places à toi tout seul!
[LÉA:]
Qui dirige la circulation?
[LÉON:]
Oh, notre grand-tante Betty.
On a intérêt à bien s'entendre avec elle.
[MAMAN:]
Tu sais, mon chéri, grand-tante Betty
est une personne adorable, très gentille et qui a un grand coeur.
[BETTY:] [Au loin]
Ah non, on va s'asseoir à l'ombre de cet arbre.
On ne se gare pas, allez, ouste!
[MAMAN:]
Et également un certain don pour commander.
Souvenez-vous, mes enfants, c'est composé d'une diversité
de personnalités, une famille. Oh, regardez qui arrive!
Pauline, Paul et les oursons!
Voilà l'opportunité de faire connaissance avec vos cousins.
Venez avec moi, nous allons les accueillir.
[LÉON:]
Ça m'étonnerait qu'on rencontre des cousins comme Freddy, aujourd'hui.
[SYLVESTRE:]
Attrapez!
[LÉON:]
Oh...
[SYLVESTRE:]
Hé, bon blocage, cousin.
[LÉON:]
Euh, merci.
[SYLVESTRE:]
Je m'appelle Sylvestre.
[LÉON:]
Moi, Léon.
[LÉA:]
Et moi, Léa.
[PÉNÉLOPE:]
Je suis... une jolie coccinelle!
[LÉA:]
Bonjour, jolie coccinelle. [LÉA a une coccinelle sur son épaule.]
[PÉNÉLOPE:]
Ha! Ha! Ha! Non, moi, c'est Pénélope!
Elle, c'est la jolie coccinelle!
Hum... Elle a 7 ans. Je me demande où elle va aller.
[BETTY:]
Bonjour à tous!
Allez, n'hésitez pas, approchez-vous du buffet!
[SYLVESTRE:]
Venez les cousins, il faut absolument goûter
la choucroute en salade de maman!
[LÉA:]
Bark! Qui aime la salade de choucroute!
[LÉON:]
Nos cousins. [LÉON vient s'asseoir à côté de LÉA.]
[LÉA:]
... Pénélope va s'asseoir là.
[LÉON:]
Non, je ne crois pas.
Elle court après un petit oiseau qu'elle a entendu chanter.
[LÉA:]
Non, pas du tout. Elle est sous la table.
[PÉNÉLOPE:]
J'ai trouvé une magnifique chenille ours laineuse!
[LÉA:]
Elle a trouvé une magnifique chenille ours laineuse... [LÉON veut mettre de la moutarde dans son sandwich
mais la bouteille semble bloquée.
SYLVESTRE donne un grand coup sur la table
avec la bouteille qui éclabousse LÉON.]
[SYLVESTRE:]
Bloqué, hein? Attends, je vais t'aider. Ah!
[LÉON:]
Oh!
[SYLVESTRE:]
Oups, désolé. Je ne sens pas ma force. [SYLVESTRE prend un linge pour essuyer
le visage de LÉON.]
[LÉON:]
Ça va, merci. Je peux le faire.
[MAMAN:]
Quand vous aurez fini de manger,
vous pouvez aller sur le terrain de jeux
et commencer la course à la brouette, si vous voulez.
[SYLVESTRE:]
Entendu. Toi et moi, on peut se mettre ensemble.
Qu'est-ce que t'en dis, cousin?
[LÉON:]
Euh... Bien sûr, d'accord.
[SYLVESTRE:]
Tape-la, partenaire! [SYLVESTRE tape si fort qu'il fait tomber LÉON.]
[LÉON:]
Oh!
[SYLVESTRE:]
Oups, désolé! [À la course de brouette. LÉON fait la brouette
et SYLVESTRE le tient par les jambes.]
[LÉON:]
Euh, Sylvestre, t'est-il possible de desserrer un peu tes mains?
[SYLVESTRE:]
Un peu, oui, je crois.
Je ne voudrais pas lâcher ma brouette
en plein milieu de la course.
[MAMAN:]
À vos marques, attention, prêts? [MAMAN siffle le départ de la course.]
[SYLVESTRE:]
Plus vite, Léon! Allez!
[PÉNÉLOPE:]
Oh! Une grenouille léopard! [Au lieu de compléter la course, PÉNÉLOPE suit
la grenouille jusque dans la forêt et LÉA qui lui tient
les jambes n'a d'autres choix que de la suivre aussi.]
[LÉA:]
Pénélope!
[SYLVESTRE:]
Ça y est, on est presque arrivés, vite!
[LÉON:]
Oh!
[TOUS:]
Ouais!
[SYLVESTRE:]
Hourra! On a battu tous les autres à plate couture!
[LÉON:]
Oh! C'est... c'est génial. Oh, c'est douloureux.
[SYLVESTRE:]
Allez vite, dépêche-toi. La chasse au trésor va commencer.
[LÉON:]
Ça ne t'ennuie pas si je ne participe pas, cette fois?
[SYLVESTRE:]
Oh, non, pas de problème. Ouais, euh... bon.
Alors euh... Qu'est-ce que tu aimes en général?
[LÉON:]
Eh bien, me balader à bicyclette, faire de la natation,
jouer au base-ball, construire des maquettes d'avion...
[SYLVESTRE:]
Des maquettes d'avion? Je le crois pas, vraiment?
[LÉON:]
Oui.
[SYLVESTRE:]
Oh... tu me montres tout ce que tu as?
[LÉON:]
Eh bien, elles sont fabriquées en bois de balsa, tu sais.
Elles sont super fragiles et se cassent facilement
quand on les manipule.
[SYLVESTRE:]
Génial! J'ai vraiment hâte de les voir.
[LÉON:]
Oh, finalement, je crois que je vais participer
à cette course au trésor.
[SYLVESTRE:]
Ah, pour une fois, on peut laisser quelqu'un d'autre gagner.
Allez, viens, montre-moi ces maquettes. [Dans la forêt]
[LÉA:]
Tu es une partenaire idéale pour la chasse au trésor, Pénélope.
On a trouvé presque tout ce qui est inscrit sur la liste.
[PÉNÉLOPE:]
C'est un de mes jeux préférés. Je suis très bonne.
[LÉA:]
D'accord, alors on a... [Il y a un cri d'écureuil.
Pendant que LÉA lit la feuille, PÉNÉLOPE va voir plus loin.]
[LÉA:]
...un gland, une coquille d'escargot, une feuille d'érable,
une jolie plume d'oiseau et une myrtille.
Voyons, où est-ce qu'on va aller chercher une pomme de pin?
Pénélope? Qu'est-ce que tu fais?
[PÉNÉLOPE:]
Chut! Tu vas voir... [PÉNÉLOPE donne un gland à un écureuil.]
[LÉA:]
Wow! Je peux essayer?
[PÉNÉLOPE:]
Bien sûr, mais c'était notre seul gland.
[LÉA:]
On peut essayer avec la myrtille.
[PÉNÉLOPE:]
On est en train de distribuer une partie du trésor.
Ça ne te dérange pas?
[LÉA:]
Non, vraiment pas. Ça n'a aucune importance. Ça, c'est plus amusant.
[PÉNÉLOPE:]
Au moins 10 fois plus!
[LÉA:]
Il est revenu. Il est trop mignon! [À la fin de la journée.]
[MAMAN:]
Je suis ravie de voir
que tout ce monde passe une bonne journée.
[PAPA:]
Et toi, ma chérie, tu passes aussi un bon moment?
[MAMAN:]
Oh moi, je vis une merveilleuse journée.
J'adore me tenir au courant des dernières nouvelles de la famille
et me remémorer nos plus beaux souvenirs d'enfance.
[PAPA:]
Bon, eh bien, que fais-tu?
Va vite les retrouver pour bavarder!
Laisse, je vais débarrasser les tables.
[BETTY:]
Nos hôtes ne doivent ni nettoyer ni ranger!
Allez, la famille, venez par ici!
Remettons tout en ordre! Cousin Joseph, tu ramasses les assiettes!
Pauline et Paul, vous commencez à laver la vaisselle.
Oncle Ernest, viens. Toi, tu vas nettoyer le jardin.
[PAPA:]
Sa voix de vendeur à la criée est bien utile à la fin d'une fête!
[MAMAN:]
Tu as raison.
[BETTY:]
On peut quand même vous alléger le travail!
Ha! Ha! Ha!
[PAPA:]
Merci!
[MAMAN:]
Oui, merci!
[PAPA:]
Euh, qu'est-ce que c'est?
[HENRI:]
Je voulais, pour vous remercier de votre accueil,
vous offrir ce présent particulier.
[MAMAN:]
Oh, comme c'est gentil!
[PAPA:]
Du miel de bois de rose? Wow! Une caisse entière!
[MAMAN:]
Oh, Henri, il ne fallait pas!
[HENRI:]
Eh bien, c'est la moindre des choses!
Voyons, je ferais mieux de courir aider à nettoyer
avant que tante Betty ne me tire les oreilles.
[PAPA:]
Tu sais, ton cousin Henri est un type super.
[MAMAN:]
Je te l'avais dit!
[LÉON:]
Le bois de balsa est très, très, très fragile.
[SYLVESTRE:]
Mais il est drôlement beau.
[LÉA:]
Salut, les garçons.
[LÉON:]
Hé, Léa, devine quoi!
Sylvestre construit des maquettes d'avion aussi
et regarde comme il les manipule avec délicatesse.
Je crois que la passion de l'aviation circule dans la famille.
[SYLVESTRE:]
On va appeler cet avion spécial cousin!
[LÉA:]
Oh, c'est génial.
Pénélope et moi, on s'est drôlement bien amusées.
[LÉON:]
Maman avait raison.
Ce repas de famille va s'inscrire dans toutes nos mémoires.
[LÉA:]
Oh ça, c'est sûr!
[SYLVESTRE:]
Je parie que vous avez gagné la chasse au trésor!
[LÉA:]
Han-han!
[PÉNÉLOPE:]
On a passé notre temps à apprivoiser Chipounet.
[LÉON:]
Chipounet?
[LÉA:]
Tu le verrais! Il est à peine haut comme une pomme.
[PÉNÉLOPE:]
Les dents en avant, il adore manger les glands.
[LÉON:]
Ils aiment manger des glands?
[SYLVESTRE:]
On a des cousins bizarres, tu ne trouves pas, Léon?
[LÉON:]
Ha! Ha! Très bizarres, mais comme maman dit,
dans une famille, il y a toutes sortes de personnalités.
[SYLVESTRE:]
Oui, elle a raison. [Fin épisode] [Début information à l’écran] [La mauvaise odeur de lait] [Fin information à l’écran]
[LÉON:] [Narrateur]
L'ourson qui commet une erreur, si petite soit-elle...
[LÉA:] [Narrateur]
...et qui ne la reconnaît pas peut semer la querelle. [LÉON et LÉA arrivent dans la cuisine
en riant et en faisant des bruits de petits cochons.]
[LÉA:]
Léon!
[LÉON:]
J'ai hâte de les voir.
[PAPA:]
Qu'est-ce qui vous énerve autant?
[LÉON:]
C'est aujourd'hui qu'on va chez Ben le fermier.
[LÉA:]
Voir ses bébés cochons. [Cris de cochon]
[MAMAN:]
Pourriez-vous remettre cette boîte à Mme Ben pour moi?
[LÉA:]
Pourquoi tu lui donnes une boîte vide, maman?
[MAMAN:]
Vide? [PAPA se cache la tête derrière son journal.]
[MAMAN:]
Elle était pleine de biscuits au miel et aux noix de pécan, hier...
[PAPA:]
Peut-être que le couvercle fermait mal et qu'ils se sont envolés.
[MAMAN:]
Je vous rappelle, les oursons, qu'on doit toujours reconnaître
la bêtise ou l'erreur qu'on a commise quelle que soit son importance.
[PAPA:]
D'accord, d'accord!
Je ne voulais en manger qu'un seul, mais ils étaient si bons!
Mme Ben adore mon miel. Alors voilà un gros pot de miel
à la framboise pour elle, d'accord? D'accord?
[LÉON:]
Viens, Léa.
[PAPA:]
En fait, si tu as l'intention de préparer
d'autres biscuits, je peux t'aider.
[MAMAN:]
Franchement, je n'en doute pas,
comme tu as aidé à vider cette boîte! [Chez BEN le fermier. LÉON et LÉA arrivent en vélo.]
[BEN:]
Bonjour, Léon; bonjour, Léa.
[LÉON ET LÉA:]
Besoin d'aide, fermier Ben?
[BEN:]
Bien, si ça ne vous dérange pas, vous pouvez m'aider à fixer
cette clôture pour que les vaches ne sortent pas. [Le chien va embrasser LÉA.]
[LÉA:]
Ah, ça suffit! Voyons, Chips!
Mais si elles ont envie de se promener, fermier Ben?
[BEN:]
Ha! Ha! Ha! Ce n'est pas une bonne idée, Léa.
Elles ont mille occasions de rencontrer des problèmes aux alentours.
[LÉON:]
Ah oui?
[BEN:]
Bien sûr!
Certaines grosses machines peuvent être dangereuses.
Elles peuvent se tordre une jambe dans un trou
ou manger quelque chose qui les rende malades.
Donc, il vaut mieux une bonne clôture solide
et le vieux Chips pour les surveiller.
C'est un expert comme berger.
[LÉON:]
Berger?
[BEN:]
Le berger mène le troupeau de vaches au bon endroit.
Chips les garde loin des problèmes. C'est un pro.
Voilà, nous avons fini, grâce à ce bon travail d'équipe.
[LÉA:]
Alors, maintenant, les vaches sont en sécurité. [Cri de cochon]
[BEN:]
Il est temps d'aller voir les petits cochons!
Ce n'est pas la peine de réparer la clôture
si je ne ferme pas la porte! [BEN s'assure de bien fermer la porte.]
[BEN:]
Ah, vous ne serez pas déçus, je vous le promets!
Les cochons du miel sont les plus mignons que j'aie jamais vus.
[LÉON:]
Oh, le miel!
[LÉA:]
Il est resté dans l'enclos des vaches.
[LÉON:]
On revient tout de suite, Ben. [En arrivant dans le champ,
une vache est en train de licher le pot de miel.]
[LÉON:]
Hé, hé! Tu n'as pas le droit de manger ça!
[LÉA:]
Oh! Oh! Bark! De la bave de vache! [En quittant l'enclos, LÉON et LÉA ne referment pas bien la porte.]
[LÉON:]
Allez, viens!
[LÉA:]
Hé, attends-moi! [Devant l'enclos des cochons,
LÉON rit beaucoup en jouant avec
la queue frisée d'un cochon.]
[LÉA:]
J'aimerais bien vivre dans une ferme!
[BEN:]
Oh moi, je ne voudrais pas habiter ailleurs.
Malgré toutes les tâches qu'il faut accomplir
[LÉON:]
On peut aider?
[LÉA:]
Oui, on peut?
[BEN:]
Bien entendu! [LÉA nourrit les poulets
pendant que LÉON ramasse les œufs.]
[LÉA:]
Petits, petits petits, petits! Oh, c'est bon?
[LÉON:]
Je les ai! Oh! Oh!
Je ne voudrais pas décevoir ni déranger fermier Ben.
Il refuserait qu'on l'aide une autre fois.
[BEN:]
Allons dire bonjour à Mme Ben.
Elle est dans le potager.
[LÉA:]
Oh!
[MME BEN:]
Qu'est-ce qui se passe, ma puce?
Tu n'as pas l'air bien.
[LÉA:]
Le miel, il faut aller chercher le miel.
[LÉON:]
Pas nous deux, il n'y a qu'un seul pot.
[LÉA:]
Oh, mais je pourrais le laisser tomber, viens!
[LÉON:]
Qu'est-ce qu'il y a, Léa? [LÉON et LÉA arrivent à l'enclos des vaches.
Elles ont toutes quitté l'enclos.]
[LÉA:]
On a oublié de refermer la porte de l'enclos des vaches.
[LÉA:]
Oh non!
[LÉON:]
Là-bas! Mais comment les remettre dans leur pré?
[LÉA:]
Siffle.
[LÉON:]
Quoi?
[LÉA:]
Siffle comme au match de base-ball. [LÉON siffle et Chips le chien fait tout le travail.]
[LÉON:]
Va chercher, Chips! [Aboiements et meuglements]
[LÉA:]
Comment on a pu oublier de fermer la porte?
Les vaches auraient pu se blesser
et tomber malades ou je ne sais quoi.
[LÉON:]
On ne peut pas le dire à Ben le fermier.
Il ne nous permettrait plus de revenir.
[LÉA:]
Tu as raison.
En plus, ces vaches sont en sécurité, maintenant. [BEN arrive.]
[BEN:]
Ha! Ha! Ha! Vous saviez qu'il était l'heure de la traite?
Chips vous l'a dit! Si ce chien pouvait parler,
il en connaît des histoires! Conduis-les dans l'étable.
[LÉON:]
C'est très difficile de traire les vaches, fermier Ben?
[BEN:]
Non, pas quand tu as de la pratique comme moi. [BEN est en train de traire une vache
et envoie du lait dans la bouche du chat
qui ne semble pas apprécier.]
[LÉON:]
Wow!
[LÉA:]
Hé regardez! Qu'est-ce qu'il a, le chat?
[BEN:]
Eh bien, c'est étonnant. Il n'a jamais eu cette réaction.
Les chats d'étable aiment le lait frais. [BEN goûte au lait.]
[BEN:]
Ce lait a vraiment mauvais goût!
Les vaches sont peut-être malades.
Je ne comprends pas pourquoi.
Oh, vous avez l'air contrarié, est-ce que ça va?
[LÉON:]
Euh, oui, oui. Très bien, mais on doit partir.
[LÉA:]
À la maison... déjeuner. Au revoir!
[LÉON:]
À plus tard. [Sur le chemin du retour]
[LÉON:]
Les vaches sont malades.
Tu crois qu'il s'est passé quelque chose quand elles sont sorties?
[LÉA:]
Peut-être qu'on devrait dire au fermier Ben
qu'on avait un petit peu oublié de fermer la porte.
[LÉON:]
Il ne nous invitera plus jamais et il sera fâché parce qu'on ne l'a pas
prévenu tout de suite. Elles vont peut-être guérir.
[LÉA:]
Ou peut-être que la maladie va s'aggraver.
[LÉON:]
Et ensuite, elles vont guérir. [À la table de la cuisine avec PAPA et MAMAN.]
[MAMAN:]
Alors, ils étaient mignons, ces cochons?
[LÉA:]
Oui, je crois...
[MAMAN:]
Il y a de bonnes pêches fraîchement cueillies après la soupe.
[LÉA:]
Non, merci, maman.
[LÉON:]
Non, merci.
[MAMAN:]
Il y a quelque chose qui ne va pas?
[PAPA:]
Bon, si tu veux bien m'excuser, je monte réparer le robinet qui fuit
dans la salle de bain et j'ai besoin de petites mains, 4 au moins! [LÉON et LÉA aident PAPA à réparer
le robinet en lui tendant les outils nécessaires.]
[PAPA:]
Je vais régler ce problème en un clin d'oeil.
[LÉON:]
J'aimerais que tous les problèmes se règlent aussi vite.
[PAPA:]
La plupart se résolvent vite.
C'est justement lorsqu'on ne les règle pas
qu'ils deviennent de plus en plus gros,
comme pour ce lavabo, par exemple.
Longtemps avant que je ne m'y connaisse
en plomberie, comme aujourd'hui, il fuyait.
J'ai commis une erreur en essayant de le
mettre en état, mais plutôt que d'admettre mon erreur,
je l'ai cachée. Ça s'est aggravé, aggravé...
La maison d'arbre a failli être totalement inondée
avant que je ne le dise à Maman, que j'admette ma faute
et qu'elle appelle un plombier.
[LÉON:]
Vraiment?
[LÉA:]
Maman était fâchée?
[PAPA:]
Oui! Elle l'aurait été 10 fois plus
si j'avais transformé le sous-sol en piscine intérieure.
Cette erreur m'a appris 2 leçons:
tu ne peux pas échapper aux problèmes
et il n'est jamais trop tard pour avouer qu'on s'est trompé.
[LÉA:]
Merci, papa.
[PAPA:]
Pourquoi? C'est vous qui m'avez aidé, il me semble!
Ah! Encore un super bon travail accompli par Papa ours! [En arrivant chez BEN le fermier.
LÉON et LÉA voient le camion du vétérinaire.]
[LÉON:]
Oh non!
[LÉA:]
Oh, le vétérinaire est ici!
[LÉON:]
Les vaches doivent être drôlement malades!
[LÉA:]
Il faut lui dire qu'on a oublié de fermer la porte
et que les vaches sont sorties! C'est à cause de nous, fermier Ben!
[LÉON:]
Oui, c'est notre faute si les vaches sont malades.
[LÉA:]
On a oublié de fermer la porte ce matin.
[LÉON:]
Elles se sont échappées.
[LÉA:]
Chips les a rassemblées, mais c'était trop tard!
[LÉON:]
Il a dû se passer quelque chose en dehors du pré.
[LÉA:]
Quelque chose qui les a rendues malades...
[LÉON ET LÉA:]
...et c'est à cause de nous!
[LÉON:]
Pourquoi vous souriez comme ça, fermier Ben?
[BEN:]
Parce que vous venez d'éclaircir un mystère!
[LÉON ET LÉA:]
Oh!
[BEN:]
Celui de la mauvaise odeur du lait.
[VÉTÉRINAIRE:]
Les vaches se portent bien.
[LÉA:]
Ah, elles ne sont pas malades?
[VÉTÉRINAIRE:]
Non, je vais vous montrer.
Elles ont brouté ce qu'on appelle de l'herbe oignon.
[LÉON:]
De l'herbe oignon?
[LÉON ET LÉA:]
Oh!
[LÉA:]
Ah, ça sent mauvais!
[VÉTÉRINAIRE:]
Pas très bon, en effet!
Cette herbe ne rend jamais les vaches malades,
mais elle fait tourner leur lait.
[BEN:]
Nous ne comprenions pas
comment elles avaient pu en trouver dans leur enclos.
Maintenant, on le sait.
[LÉA:]
Est-ce qu'on peut aider à quelque chose
pour que les vaches retrouvent leur bon lait
[VÉTÉRINAIRE:]
À rien du tout. Nous allons juste les laisser manger
de la bonne herbe et elles se rétabliront en peu de temps.
[BEN:]
Dommage que vous ne m'ayez pas dit plus tôt ce qui s'est passé.
[LÉA:]
Oui, on sait.
[LÉON:]
On est vraiment désolés.
[BEN:]
Bon, mieux vaut tard que jamais parce que...
vous savez, les choses peuvent empirer.
[LÉON:]
Alors, si vous ne voulez plus nous inviter...
[BEN:]
Tiens, justement, à propos d'invitation...
[MME BEN:] [Au loin]
Le déjeuner est prêt!
[BEN:]
Je serais ravi de partager ce repas avec vous.
Oh, mais vous avez déjà mangé, non?
[LÉA:]
En vérité, non! Pas du tout!
[BEN:]
Ha! Ha! Ha! Eh bien, venez, alors!
Mme Ben a improvisé une recette avec ce lait spécial:
de la soupe à la crème d'oignon.
Je vous emmènerai voir un nouveau petit cochon après le déjeuner.
J'ai remarqué que Léon essayait de faire tenir la queue du cochon bien droite...
[VÉTÉRINAIRE:]
...Et il n'y arrivait pas! [Chanson thème] [Générique fin émission]

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par