Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog

The mysteries of Alfred Hedgehog

Alfred is a young detective who carries a Smartphone device called a "Detectaberry". With the help of his friends and family, he uses these clues in order to solve the mysteries, most of which have something to do with the natural world or science. His primary catchphrase in most episodes is, "This is serious mysterious!" He is really athletic and gets into fights a lot.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Eye of the Thief

A series of thefts is endangering the school`s fundraiser. Who stole the shiny things?



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

TITRE

(Les mystères d’Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l’affaire♪


ALFRED

Quelque chose s’approche


MILO

Je l’entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Les yeux du voleur


CAMILLE, ALFRED et sa petite sœur LILI sont dans la cour de récréation de leur école.


CAMILLE

T’as vu? Les

équipements se dégradent.


ALFRED

(Parlant du panier de basket-ball)

Ouais, les paniers

sont très abîmés.


GÉGÉ

(Passant discrètement)

Ben moi, je dirais

qu’ils sont hors service, ouais.


GÉGÉ est un raton laveur.


CAMILLE

J’espère que

la kermesse de

l’école

rapportera suffisamment

d’argent pour tout réparer.


LILI

J’ai des choses à vendre,

moi aussi. Tu veux voir, Alfred?

(Allant les chercher et les lui montrant)

Je vais vendre mes dessins.


CAMILLE

Bravo, Lili!


Si tout le monde

participe comme toi,

on ramassera assez

d’argent, pas de souci.


MILO

Parle pour toi, parce

que moi, j’ai un problème.

Je sais pas quoi

vendre à la kermesse.


ALFRED

Je ne comprends pas.

Tu n’avais pas prévu

de faire des biscuits à

l’avoine et aux raisins?


MILO

Euh, si. Mais je

les ai tous mangés.


LILI éclate de rire.


CYNTHIA

(Arrivant en courant)

(Paniquée)

Au secours! À moi!


Il... il a...

Le... le... voleur!

(CYNTHIA tombe dans les pommes. Son corps retombe sur MILO.)


MILO

(Encaissant le choc)

Woh!

Allez, sortez-moi de là.


Quelques instants plus tard, MILO va chercher un verre d’eau pour CYNTHIA.


CAMILLE

(Éventant CYNTHIA pour qu’elle reprenne connaissance)

Milo, dépêche-toi!


MILO

Tiens, bois.


CYNTHIA

Euh... je peux

avoir un glaçon?


MILO

(Sidéré)

Hein?

(Agacé et croisant les bras)

Hum!


ALFRED

Cynthia, qu’est-ce

qui s’est passé?


CYNTHIA

Écoutez. J’étais en train

de polir mon carillon quand...


L’on revoit les images de l’histoire que raconte CYNTHIA.


CYNTHIA

♪ Comme je suis jolie,

gentille et intelligente ♪


Mon chiffon s’est déchiré et je suis

allée en chercher un autre.


Quand je suis

ressortie de la maison... Ah!

... mon carillon avait disparu.


Alfred, il faut que

tu retrouves mon carillon.

Je veux le vendre

à la kermesse.


L’équipe de

basket-ball compte sur moi.

(Prenant un air solennel et grandiloquent)

Le directeur, l’école,

la ville entière...


MILO

Il ne manque plus que

l’univers à sa liste.


CAMILLE ET MILO rient.


CYNTHIA

(Énervée)

Hé, je t’ai entendu. Hum!

(Émue)

Alfred, trouve le voleur.

Trouve celui qui a osé

me faire une chose pareille.


ALFRED

Les amis,

faites-moi confiance:

ce mystère,

j’en fais mon affaire.


ALFRED, CAMILLE et MILO sont devant la demeure cossue de CYNTHIA.


CYNTHIA

Milo et Camille, allez par

là chercher des indices.


Alfred, toi et moi,

on peut chercher par ici.


ALFRED

Euh... Cynthia,

je m’en charge.


CYNTHIA

Bon, si c’est comme ça...


Ils fouillent les moindres recoins.


CAMILLE

(Ayant un indice)

Hum...

Hé! Venez voir!

J’ai trouvé quelque chose!



MILO

(Les scrutant à la loupe)

Des marques de griffes.


CYNTHIA

Ça veut dire quoi, ça?


ALFRED

Ce sont des

griffes de quadrupède.


LILI

(Paniquant)

Alfred! Qu’est-ce

que c’est? Un monstre?


MILO

(Reculant)

Euh... je vais pas participer

à l’enquête, cette fois.


Juste au cas où ce

quadru-je-sais-pas-quoi

mange les mouffettes.

(Tombant à la renverse)

Aaah!


Tout le monde rit.


ALFRED

T’inquiète pas, Milo.

Un quadrupède est

un animal à 4 pattes.


Mais regarde: les marques

de griffes sont petites.


Donc, il faut

chercher un petit animal.


MILO

Ben alors, comptez

sur moi pour l’enquête.


ALFRED

Bravo, Camille. Tu as

trouvé le premier indice.


TONY

(Arrivant en courant)

(Affolé)

Alfred!


ALFRED

(Surpris)

Oh?


TONY

Enfin, te voilà!

On m’a cambriolé, Alfred.


ALFRED

Cambriolé? Toi aussi?


TONY

Oui. Le voleur a mis mon

terrier sens dessus dessous.


Il ne perd rien

(Brandissant un poing rageur)

pour attendre, celui-là.


CAMILLE

C’est le même voleur

qui était chez Cynthia?


ALFRED

J’en sais rien. Il faut

vite aller chez Tony!


TONY

Pas si vite, les amis!

Attendez-moi!


ALFRED

Oh-oh! Ma batterie

est déchargée.


LILI

Il y a une batterie

rechargée au quartier général.


Je vais

la chercher.


ALFRED

Non, Lili,

je vais y aller.


C’est de ma faute,

j’aurais dû vérifier.


Toi, tu restes

avec Milo et Camille.


LILI

Tu crois que je suis trop

petite pour y aller toute seule.


C’est ça, hein?


ALFRED

(Embarrassé)

Non...


LILI

(Vexée)

Hum?


ALFRED

(Gêné et hésitant)

Ben... oui...


LILI

(Le suppliant en lui prenant le bras)

Laisse-moi y

aller, s’il te plaît.


CAMILLE

Euh... il faut

attraper le voleur.


MILO

Et on n’a plus

beaucoup de temps.


ALFRED

Bon, d’accord.


Vas-y et viens

nous rejoindre chez Tony

tout de

suite après, Lili.


LILI

(Se réjouissant de sa mission)

(Courant)

Oh oui! Je vais

faire très vite!


ALFRED

Camille, est-ce

que tu pourrais...


ALFRED demande implicitement à CAMILLE de suivre LILI sa petite sœur afin de la protéger et de l’aider, le cas échéant.


CAMILLE

Je m’en occupe.


CYNTHIA

(Agacée)

On peut

y aller, là?


J’aimerais qu’on attrape

le voleur... cette année.


TONY

Milo, elle est toujours comme ça?


MILO

(Acquiesçant)

Hum, hum.


CYNTHIA

Je t’ai entendu.


TONY et MILO rient.


LILI pénètre le quartier général, mais oublie la clé sur la porte, à l’extérieur.


Une silhouette singulière s’avance et enferme LILI.


LILI

(Entendant un bruit suspect)

Hé ho! Il y a

quelqu’un, ici?

(Inquiète)

Il y a quelqu’un?

(Voyant une paire d’yeux dans le hublot qui sert de fenêtre)

(Terrifiée)

Aaah! Ah!


CAMILLE arrive en courant.


CAMILLE

(Forçant sur la poignée de la porte)

Lili! Tu es là, Lili? Ouvre

la porte! Je prends la clé!


La clé est en général dissimulée sous un gros caillou.


LILI

(Apparaissant à la fenêtre)

Euh... il y a un

petit problème, Camille:

(Timidement)

on m’a

enfermée à clé.


CAMILLE

Quoi? Mince!

On a pris la clé!


Ah! Pas de panique.

Pas de panique.


Surtout, pas

de panique.

(Enrageant)

Ah!


LILI

Moi, je ne panique pas.


CAMILLE

Allez, il ne

faut pas paniquer.


Je sais!

Je vais chercher Alfred.


Reste là, surtout.

Ne sors pas de là.


LILI

Mais je ne

peux pas sortir!


ALFRED et MILO sont dans la tanière de TONY.


ALFRED

Commençons par faire

une liste de ce qu’il manque.


Tony?


TONY

Attends, je réfléchis.


Ma montre!

Il a pris ma montre!


C’est un objet rare!


CYNTHIA

Tu parles de celle

que tu as au... poignet?


TONY

Oh, c’est elle.

J’ai eu peur.


Ah! Le portrait de mon

grand-père. Il n’est plus là!


Pas possible.


MILO

(Indiquant un tableau que l’on distingue dans une pièce attenante)

Tu veux dire,

ce portrait?


TONY

Ouf! J’ai eu peur. Mon

grand-père est toujours là.


ALFRED

Est-ce que tu peux nous dire

si quelque chose a été volé?


TONY

Euh... eh bien...


Euh... à première vue,

seulement du papier d’aluminium.


MILO

Pourquoi voler

du papier d’aluminium?


ALFRED

Bonne question, Milo.


Le voleur ne s’intéresse

peut-être pas aux objets

précieux.


CYNTHIA

Quoi? Mon carillon

n’est pas un objet précieux?


ALFRED

Euh... oui.


Bon, on a trouvé

un 2e indice:

le papier d’aluminium.


CAMILLE

(Arrivant en courant)

Alfred! Viens vite!

On a un problème avec Lili.


ALFRED

(Inquiet)

Ah! Allons-y!


Ils gravissent les escaliers pour sortir de la tanière souterraine de TONY.


CYNTHIA

(Trébuchant dans les escaliers et heurtant le portait du grand-père de TONY)

Ah! Pardon, monsieur.


Ils sont arrivés au quartier général.


ALFRED

(Forçant sur la poignée de la porte)

Lili? Est-ce que ça va?


Lili?


LILI

Alfred!


ALFRED

Lili, éloigne-toi de

la porte, je vais l’enfoncer.


ALFRED s’élance et donne un coup d’épaule dans la porte.


ALFRED

(Regardant les autres, gêné)

Aïe!


CYNTHIA

Tu commences

à m’inquiéter.


CAMILLE

Attends! J’ai lu qu’on

peut crocheter une serrure

avec une

pince à cheveux.


Euh... choses à

ne pas oublier:

toujours avoir une

pince à cheveux sur soi.


LILI

(Réfléchissant et grimpant sur une échelle à l’intérieur du quartier général)

Hum... Ah!


Après l’échelle, LILI grimpe à la corde et sort par le toit du quartier général.


LILI

Alfred!


ALFRED

(Ravi)

Lili! Est-ce

que ça va?


LILI

Je vais

tout à fait bien.


J’avais oublié

la sortie par le toit.


ALFRED

Raconte depuis le début.

Qu’est-ce qui s’est passé?


LILI

Je suis entrée,

j’ai pris la batterie

et le voleur a fermé

la porte à clé.


ALFRED

Tu as vu le voleur?

Tu peux me le décrire?


LILI

(Lui montrant un portrait des yeux du voleur)

J’ai fait mieux que ça.

Je l’ai dessiné pour toi.


ALFRED

Bravo, Lili! Ça, c’est super.

Grâce à toi, on a un 3e indice.


Ils sont toujours au quartier général. Ils procèdent aux analyses des indices pour déterminer qui est le voleur.


LILI

Il a l’air

méchant. Et rusé.


On dirait qu’il

porte un masque.


MILO

Ouais, on ne

trouvera jamais qui c’est.


ALFRED

Écoutez, il ne

faut pas se décourager.


Passons en

revue les indices.


Le premier nous

met sur la piste

d’un petit animal à

4 pattes qui a des griffes.


CAMILLE

Ça ne nous dit

pas grand-chose.


Il y a des centaines d’animaux

comme ça dans notre forêt.


ALFRED

C’est pour ça

qu’il faut examiner

le 2e indice

avec attention.


MILO

Le papier d’aluminium,

c’est bizarre de voler ça.


LILI

Et il a

volé la clé, aussi.


ALFRED

C’est vrai, ça.

Qu’est-ce que le carillon,

le papier d’aluminium

et la clé ont en commun?


LILI

Je le sais! Ils

sont faits en métal.


MILO

Lili a raison,

il vole du métal.

Oh-oh! Il va voler

mon appareil dentaire.


CAMILLE

Milo, tu n’as

plus d’appareil.


MILO

(S’arrêtant sur le seuil de la porte tandis qu’il s’apprêtait à partir)

Oh, c’est vrai.

J’ai encore oublié. Hi! Hi!


ALFRED

Non les amis, je ne crois

pas que ce soit une question

de métal, parce que, chez Tony,

il y a d’autres

objets de métal

qui n’ont pas été volés.


TONY

Comme ma poêle

à crêpe préférée.


ALFRED

Réfléchissons

encore un peu.


CYNTHIA

Réfléchir, c’est

pas bon pour mon cerveau.


Arrêtons quelqu’un,

n’importe qui.


Les rayons du soleil rentrent soudainement par le hublot et sont réfléchis par le porte-crayon.


MILO

(Ébloui)

Tu peux déplacer

ce porte-crayon?


Ça brille et ça

me fait mal aux yeux.


ALFRED

Attendez!

Ça y est, Milo!


CAMILLE ET MILO

(Déconcertés)

Hein?


MILO

Ça y

est quoi?


ALFRED

Ces objets brillent:

le carillon, la clé

et le papier d’aluminium.


Tous ces

objets brillent.


Notre voleur aime

les objets brillants.


CYNTHIA

Et puis après?

Ça ne me dit pas

qui a volé mon carillon.

D’ailleurs, il porte

un masque, tu te rappelles?


CAMILLE

Oui. Et c’est notre 3e indice.


ALFRED

Grand-père disait:


"Ne présume de rien, remets

toujours tout en question."


CYNTHIA

Et tu veux en venir où?


ALFRED

Et si ce n’était pas un

masque, mais son pelage, plutôt?


MILO feuillette quelques livres sur les étagères.


MILO

(Pensant avoir trouvé l’animal qui colle au portrait-robot)

Oh!


ALFRED passe en revue plusieurs fiches d’animaux pouvant être associées aux trois indices.


ALFRED

(Regardant sur son écran le résultat de ses analyses)

Très intéressant.


Mais bien sûr!

Je sais qui est le voleur!


Ils retournent dans le sous-bois.


TONY

Alors, dis-nous, Alfred.


Qui est-ce qui porte un masque

de voleur dans notre forêt?


ALFRED

(Désignant GÉGÉ)

Voilà la réponse.


GÉGÉ le raton laveur décore un arbre d’où pendent plusieurs objets brillants. On y retrouve le carillon de CYNTHIA entre autres choses.


GÉGÉ

(Décorant son arbre dont l’écorce est recouverte d’aluminium)

Ah! Ouh! Ah!


CYNTHIA

Ah, mon carillon!


TONY

Mon papier d’aluminium.


GÉGÉ

(Se retournant)

Oh!


LILI

Les yeux du voleur!


GÉGÉ

Alfred, il y a quelque

chose qui va pas?


CYNTHIA

(Marchant vers GÉGÉ, l’air furieux)

Je vais te dire, moi, ce qui

ne va pas, espèce de voleur!


C’est criminel...

(Marchant sur un râteau)

Ça fait mal.

(Tombant à la renverse)

Aargh!


Ils se penchent tous sur CYNTHIA qui a perdu connaissance.


MILO

Cynthia devrait

faire attention

où elle

pose les pieds.


Quelques instants plus tard, GÉGÉ le raton laveur s’explique.


GÉGÉ

J’adore ce qui scintille.


Et quand j’ai vu

ce carillon qui brillait,


tout seul sur le fauteuil,

j’ai pas pu résister.


Et le papier d’aluminium,

puis la clé...


J’en fais la collection.

J’adore tout ce qui brille.


ALFRED

Mais Gégé, c’est pas

bien de voler comme ça.


GÉGÉ

Je sais. Je sais. Je m’excuse.

Comment me faire pardonner?


ALFRED

Je sais ce

que tu peux faire.


Ils se retrouvent tous à la kermesse de l’école.


CAMILLE

(Racontant une histoire aux enfants, en arrière-plan)

"... mais la méchante

fée leur a jeté un sort."


M. THOMAS

(S’adressant à tout le monde)

S’il vous plaît!

S’il vous plaît!


J’ai le plaisir

de vous annoncer

que la kermesse a permis

de récolter assez d’argent

pour réparer le terrain

de basket.


CYNTHIA

(Agacée)

Tu as fini, oui?


GÉGÉ est en train d’astiquer le carillon de CYNTHIA.


GÉGÉ

Presque.


CYNTHIA

Tu as oublié une tache, là.


GÉGÉ

(Étonné)

Ah?


ALFRED

Salut, Gégé. Est-ce

que tout se passe bien?


GÉGÉ

Tout a été

vendu, sauf

(Montrant le carillon de CYNTHIA)

ça.


ALFRED rit.


Début générique de fermeture


VOIX MASCULINE

Les ratons laveurs

sont des mammifères

qui sortent la nuit

pour trouver de la nourriture.

Ils sont aussi attirés

par les objets brillants,

tout comme l’a été notre ami Gégé.


Fin générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par