Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog

The mysteries of Alfred Hedgehog

Alfred is a young detective who carries a Smartphone device called a "Detectaberry". With the help of his friends and family, he uses these clues in order to solve the mysteries, most of which have something to do with the natural world or science. His primary catchphrase in most episodes is, "This is serious mysterious!" He is really athletic and gets into fights a lot.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Headless Statue

Ricardo is very sad when he discovers that his new statue was vandalised and that its head is gone.



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

TITRE

(Les mystères d’Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l’affaire♪


ALFRED

Quelque chose s’approche


MILO

Je l’entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
La statue sans tête


Des élèves et des professeurs sont réunis devant l’entrée de l’école à l'occasion de l’inauguration d’une statue à l'effigie du chanteur RICARDO qui est présent.


FILLE 1

Oh regardez c’est

Ricardo!


FILLE 2

Oh! Il est génial!


M. RUSARD

Je comprends

que vous soyez excités,

mais calmez-vous,

les enfants.


RICARDO

Il a raison,

les amis.


On s’occupera des

autographes plus tard.


Écartez-vous pour faire

un peu de place à la superstar.

Et admirez

sa nouvelle statue!


FILLES

Ricardo, on t’aime!

On t’aime!


M. RUSARD

Maintenant, Helmut,

voulez-vous nous

présenter votre œuvre?


HELMUT

Hum, hum!


Juste quelques mots.


Cette sculpture

est la plus belle

de toutes

mes œuvres.


J’ai beaucoup travaillé

pour qu’elle te

ressemble, Ricardo.


Je suis sûr que

tu vas l’adorer.


HELMUT découvre la statue. Un voile la recouvrait. La foule est enthousiaste.


ÉLÈVES

Wow! Génial!

Elle est magnifique!

Vive Ricardo!


RICARDO

(Mécontent)

Mais...

qui est cet animal,

cette étrange créature

aux longues oreilles?


Ce n’est pas du tout moi.


HELMUT

Bien sûr que

c’est toi, Ricardo.


Je trouve qu’il est

très ressemblant.


Regarde comme j’ai bien

rendu tes yeux et...


RICARDO

Non, ce n’est

pas moi, pas du tout.


Ce n’est pas moi.


Je ne ressemble

pas à ça.


HELMUT

Mais si, c’est

toi, Ricardo.


RICARDO

Mais non!


M. RUSARD

Messieurs, s’il vous

plaît, du calme, voyons.


On a le droit de ne

pas être du même avis.


RICARDO

C’est vrai, mais

comme cette statue

est censée me

représenter moi,

mon avis est plus

important que le sien.


HELMUT enrage et bouillonne.


RICARDO

Et cette statue,

ce n’est pas moi.

Ha!

HELMUT

(Dédaigneux et énervé)

Pfft! C’est la

première fois que quelqu’un

ose critiquer

une de mes...

œuvres si raffinées!

(S’éloignant vexé)

Oh!


M. RUSARD

J’espère que d’ici demain,

tout va s’arranger.


Le lendemain, ALFRED, CAMILLE et MILO se déplacent en tyrolienne.


MILO

Dites, vous avez

entendu l’orage

(Bâillant)

hier soir?


CAMILLE

Oui. Tout le monde

a dû l’entendre.

(Bâillant)

(Descendant de la tyrolienne)

Et hop!


MILO

(Descendant de la tyrolienne)

Hum!


Ils s’apprêtent à descendre de la plate-forme d’arrivée de la tyrolienne quand ils entendent quelqu’un parler.


RICARDO

On a voulu m’humilier!

Devant un tel affront,

je m’en vais!


ALFRED

On dirait que ça vient

de l’école. Venez!

(Se rapprochant de RICARDO et de M. RUSARD)

Que se passe-t-il?


M. RUSARD

(Montrant la statue détériorée au sol)

Hum...


RICARDO

C’est un

véritable scandale!


Hier, on a fait

insulte à mon visage,


et aujourd’hui, c’est mon corps

tout entier qu’on vandalise!


Alors, je m’en vais!


La statue est sans tête.


M. RUSARD

Hein? Attends,

Ricardo.


Il doit y avoir une

explication, j’en suis sûr!


RICARDO

(S’éloignant)

Trop, c’est trop!

Ricardo vous dit adieu!


M. RUSARD

Qui a bien pu

faire ça, Alfred?


Qui a bien pu renverser la

statue et voler sa tête?


ALFRED

Bonne question.

C’est très

mystérieux, tout ça.


MILO

Le coupable a dû

faire ça hier soir.


M. RUSARD

Mais je suis resté ici

à l’école, hier soir,

à corriger les devoirs.


J’aurais remarqué

quelque chose.


À moins que...

Attendez un peu.


J’ai effectivement entendu

un claquement étrange.


CAMILLE

Comme un ballon

qui éclate?


M. RUSARD

Non. J’ai d’abord

entendu beaucoup d’eau

couler du toit

pendant l’orage,

puis un claquement.


Je n’y ai pas prêté

attention, sur le coup.


ALFRED

Hum! Un claquement?


CAMILLE

Il faut faire quelque

chose, Alfred, et vite!


On ne pas laisser Ricardo

quitter Bois Touffu.


C’est notre star, notre

habitant le plus célèbre.


Notre...


MILO

Camille, on a compris.


CAMILLE

(Rougissant)

(Gênée)

Ha, ha, ha!


ALFRED

La bonne nouvelle,

c’est qu’on a déjà notre premier

indice, le claquement étrange.


Cherchons

d’autres indices.


CAMILLE regarde les traces de pas autour du socle de la statue.


CAMILLE

Il y a des milliers

d’empreintes de pieds.


Je n’en ai

jamais vu autant.


ALFRED

(Inspectant le sol à la loupe)

C’est pareil de mon côté.


CAMILLE

Avec toute cette boue,

autant chercher une aiguille

dans une botte de foin.


ALFRED

Tous les habitants de Bois

Touffu ont dû toucher la statue.


MILO

Il n’y a rien

ici non plus...

(Entendant un bruit)

Hum?

(Plongeant dans le buisson bruissant)

Hé! Aah!

J’ai trouvé quelque chose!


MILO tient la tête de CYNTHIA.


CYNTHIA

Aïe!


MILO

J’ai... Cynthia?


CYNTHIA

Enfin, qu’est-ce

qui t’a pris?


Regarde, je suis toute

décoiffée maintenant!


CAMILLE

Mais qu’est-ce

que tu fais là?


CYNTHIA

(Gênée)

Euh, rien, rien.


Je... profitais

du beau temps.


CAMILLE

Ah oui? En te cachant derrière

un buisson pour nous espionner?


CYNTHIA

Je ne vous

espionnais pas.


J’essayais de trouver

la tête de la statue,

si vous tenez

à le savoir.


MILO

Et tu comptais probablement

la garder pour toi toute seule.


CYNTHIA

De toute façon,

elle n’est pas là.


La seule chose que j’ai

trouvée, c’est ce machin.

(Se raclant la gorge)

Hum, hum!


Une main lui tend un outil de sculpteur que CYNTHIA jette aussitôt par-dessus son épaule.


ALFRED

Attends!

(Rapportant l’outil)

Ça pourrait

être important.


CYNTHIA

Bon. Gardez-le, et amusez-

vous bien dans la boue.

(S’adressant à TINA et à LOUISE)

Les filles, on s’en va.


MILO

Alors, qu’est-ce

que c’est?


ALFRED

Une gouge: un

outil de sculpteur.


C’est donc notre

indice numéro 2.


CAMILLE

(Réfléchissant)

Hum... Helmut?


ALFRED

Oui, peut-être bien.

Il faut qu’on vérifie.


Ils arrivent à l’emplacement de l’atelier de sculpture d'HELMUT en plein air.


HELMUT

Alors?

Pourquoi est-ce que tu

voulais me voir, Alfred?


ALFRED

Je ne sais pas si

vous êtes au courant,


mais la statue de

Ricardo a été renversée


et sa tête

s’est détachée.


Si on ne trouve

pas qui a fait ça,


Ricardo dit qu’il quittera

Bois Touffu pour de bon.


On a trouvé ça

à côté de la statue.


HELMUT

Ma... gouge!


Oh! Je me demandais

où elle était passée.


MILO

Pouvez-vous nous dire comment

et où vous l’avez égarée.


Et faites attention

à ce que vous dites.


HELMUT

(Réfléchissant)

Hum...


Bon, je vais vous le dire.


J’étais très vexé que Ricardo

n’aime pas mon œuvre.


Alors, hier soir,

je suis retourné à l’école

pour revoir la statue.


ALFRED, CAMILLE et MILO sont sidérés.


HELMUT

J’ai dû laisser tomber la

gouge quand j’étais là-bas.


MILO

Ah, ha!

Et c’est là que vous

avez renversé la statue.


HELMUT

Non! Elle était déjà renversée

quand je suis arrivé à l’école.

D’ailleurs, je

n’aurais jamais pu


faire tomber cette

statue tout seul.


Il aurait fallu au

moins 3 ou 4 personnes.


ALFRED

Merci, Helmut. Ça

nous éclaire un peu.


Ils retournent devant l’école où se situe le socle de la statue de RICARDO.


MILO

Comment est-ce

qu’on peut être sûrs

que ce n’est pas

Helmut, le coupable?


ALFRED

Comme il l’a dit, il aurait

fallu plusieurs personnes

pour renverser

la statue.


CAMILLE

Donc, il n’a pas

pu le faire tout seul.


ALFRED

On a peut-être raté

un élément important.


Grand-père disait toujours:


«Il faut inspecter

le lieu du crime,


“2 ou 3 fois,

s’il le faut.”


MILO

Je suis d’accord.

(Voyant ses chaussures embourbées)

Hé! Qu’est-ce que

c’est que ce...

Bon sang!

Ma chaussure!

(Perdant l’équilibre et sa chaussure gauche)

Aah!


ALFRED ET CAMILLE

Tiens bon!

Oh... hisse!


MILO

Merci,

mes amis.

(Voyant son soulier plein de boue)

Ma chaussure!


CAMILLE

Mais d’où

vient cette boue?


ALFRED

Très bonne

question, Camille.

(Réfléchissant)

Hum...

Hé!

Regardez!


Le socle de la statue est

à moitié dans la boue

et à moitié sur un sol

sec et sablonneux.


CAMILLE

(Piétinant le sol pour vérifier)

C’est vrai,

tu as raison.


Par ici, c’est sec.


MILO

Oui, et c’est

sec là-bas aussi.


ALFRED

Donc, quelque chose à rendu

cet endroit très humide.


Il doit y avoir

une explication.


Cette boue est

notre 3e indice.


MILO

Ma chaussure!


ALFRED place la chaussure gauche de MILO dans un sac plastique refermable.


ALFRED

Désolé, on en a

besoin comme preuve.


MILO

Mais...


ALFRED

Tu la récupéreras plus tard.


On va passer les

indices en revue.


MILO

(Sautant à cloche-pied)

Attendez-moi!


ALFRED, CAMILLE et MILO sont à leur quartier général.


MILO rechausse son soulier désormais tout propre.


ALFRED

Commençons par le début.

Indice numéro 1...


CAMILLE

Le bruit étrange

que M. Rusard a entendu.


MILO

Peut-être causé par ceux qui

ont fait tomber la statue.


ALFRED

Sauf que... il a dit que

c’était un claquement,


vous vous souvenez?


CAMILLE

Notre 2e indice:

la gouge.


ALFRED

Qui nous a appris

qu’Helmut était présent

le soir de l’incident,

mais qu’il n’était

pas coupable.


CAMILLE

Ce qui nous amène

à notre 3e indice:

la boue prélevée sur

la chaussure de Milo.


ALFRED

(Plaçant la boue dans une éprouvette)

Analysons-la.

(Réfléchissant)

Hum...


MILO

OK. Moi...


Moi, je trouve que ça

ressemble toujours à de la boue.


ALFRED

Eh bien, ce n’est

pas vraiment de la boue.


L’analyse montre que cette

substance est composée

de particules

de limon et d’argile.


CAMILLE

Tu peux être plus clair?


ALFRED

C’est de l’argile. C’est

différent de la boue ordinaire.


Normalement, la

boue est composée


de terre et

de poussière.


CAMILLE

Et aux endroits qui étaient

secs autour de la statue,

il n’y a

pas d’argile?


ALFRED

Exactement. Il y a

de la terre et du sable.


Ce qui me fait penser...

(Cherchant sur son ordinateur)

Mais bien sûr!

C’est ça!

On aurait dû y

penser plus tôt!


MILO

Quoi? On n’a

encore pensé à rien.


ALFRED

(Se précipitant vers l’extérieur)

Venez vite!


Il faut vérifier

quelque chose.

Je vous expliquerai

en chemin.


Ils sont devant l’école en compagnie de M. RUSARD, RUDY et RICARDO.


RUDY est sur le toit de l’école.


M. RUSARD

Tout va bien

là-haut, Rudy?


RUDY

Je fais très attention.


RICARDO

Moi, je ne vois

pas pourquoi

on aurait besoin

d’une reconstitution.


ALFRED

Parfois, lors d’une

enquête approfondie,

il faut faire

une reconstitution

pour voir exactement

ce qui s’est passé.


Et je compte prouver

qu’il n’y a pas de coupable.


RICARDO

Pas de coupable! Ha!

Je ne te crois pas.


ALFRED

Oh, ce ne sera pas long.

Milo, tu fais la statue?


MILO

(Se trouvant sur le socle)

Compris!

(Prenant la pose)

Ha!


RICARDO

Non. Arrête! Ha!


Tout le monde rit.


ALFRED

C’est bon, Rudy.

Tu peux y aller.


RUDY tient un tuyau d’arrosage et arrose MILO.


MILO

Aaah!

Oh! C’est glacé!


ALFRED

Est-ce que vous

reconnaissez le bruit?


Le jet d’eau provoque des gargouillis dans le sol soutenant le socle de la statue. Le socle commence par vaciller sous l’effet de la terre devenue boue.


M. RUSARD

C’est le bruit

que j’ai entendu!


MILO

Aah! Wo! Wo!

(Vacillant, glissant et chutant)

Aaah!


ALFRED

Arrête l’eau,

s’il te plaît, Rudy.


RUDY

D’accord.


ALFRED

Une partie du terrain

autour de la statue

est constituée

de sable.


Alors que du côté où

le socle est incliné,

le sol est

constitué d’argile.


Pendant l’orage,

de l’eau de pluie


provenant du panneau solaire

s’est écoulée dans le sable,


mais elle s’est

accumulée sur l’argile.


M. RUSARD

Mais bien sûr!


CAMILLE

Avec toute cette eau, l’argile

n’a pas pu supporter le poids

et la statue

s’est renversée.


MILO

Donc, il n’y a

pas de coupable.


M. RUSARD

Eh bien, bravo, les enfants.

Le mystère est résolu.


RICARDO

Résolu? Quoi?


Vous plaisantez?


Et ma tête, alors?


Qui a pris ma tête?


HELMUT

(Arrivant et poussant une brouette)

Euh, c’est moi.


Ça m’a vexé que tu

ne sois pas content.


Donc, je suis revenu

la nuit de l’orage

pour revoir

ma sculpture.


Et là, j’ai découvert

la statue par terre

avec la tête détachée.


C’est là que j’ai décidé

de refaire la tête.

Je ne voulais rien dire avant

d’avoir parfaitement réussi.


RICARDO

Qu’est-ce que

je suis beau!

(Enlaçant sa tête statufiée)

Hum!


CAMILLE

Ça veut dire que tu

restes à Bois Touffu?


RICARDO

Oui. C’est chez moi, ici.


Je ne partirais

pour rien au monde.


Tout le monde rit.


Début générique de fermeture


VOIX MASCULINE

L’étude du sol est très importante

lorsqu’on veut construire des routes

et des bâtiments. Sa composition est

très complexe, et peut contenir des

composants différents, comme le sable,

le limon, l’argile et la vase, pour n’en

citer que quelques-uns.


Fin générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par