Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog Universe image The mysteries of Alfred Hedgehog

The mysteries of Alfred Hedgehog

Alfred is a young detective who carries a Smartphone device called a "Detectaberry". With the help of his friends and family, he uses these clues in order to solve the mysteries, most of which have something to do with the natural world or science. His primary catchphrase in most episodes is, "This is serious mysterious!" He is really athletic and gets into fights a lot.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Wrong Keys

Mr. Rusard is sad, because someone sabotaged the flutes for the school concert. Something made holes in the flutes!



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Production year: 2009

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

TITRE

(Les mystères d’Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l’affaire♪


ALFRED

Quelque chose s’approche


MILO

Je l’entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Fausses notes


Tout le monde est à l’école dans la classe de M. RUSARD en cours de musique.


M. RUSARD

D’accord, les enfants.

On va commencer

la répétition.

Et 3, 4...

Oh, là, là! Arrêtez!

S’il vous plaît!

CAMILLE

(Touchant l’épaule de MILO qui continue à jouer)

Psst! Milo!


MILO

Hum? Hein?

Ha, ha. Ah oui.


CAMILLE

C’est assez.


M. RUSARD

Un peu de sérieux,

les enfants.


Maintenant, essayez

de vous concentrer

pour bien jouer les

notes de la mélodie.


Les élèves rejouent de manière dissonante.


M. RUSARD

Grrr! Arrêtez!


Si c’est une blague,

elle n’est pas drôle du tout.


MILO

(S’excusant)

Non, monsieur...


ALFRED

Attendez.

Regardez. M. Rusard.


Les flûtes ont

beaucoup trop de trous.


M. RUSARD

Quoi?


ÉLÈVE

C’est vrai.

La mienne en a 9.


ÉLÈVE 2

Ma flûte en a 10.


MILO

La mienne en a 12!


GABY

La mienne aussi!


ALFRED

On dirait que quelqu’un a

délibérément saboté nos flûtes.


M. RUSARD

C’est impossible.

Je les range sous clé dans

le placard tous les soirs.


ALFRED

Ça, c’est vraiment

très mystérieux.


M. THOMAS

Oh! Vous êtes en

pleine répétition.


Parfait, parfait!

Tout se passe

bien, M. Rusard?


M. THOMAS est le directeur de l’école.


M. RUSARD

Euh, à vrai dire...


M. THOMAS

Bien content

de l’apprendre.


Au fait, les enfants, quelle

cravate devrais-je porter?


La bleue ou la verte?


C’est pour le

concert de l’école.


ÉLÈVES

(Cacophoniques)

La bleue!

La verte!


M. THOMAS

Oh! Merci

de votre aide.


Enfin, si on veut.


M. RUSARD

Je ne comprends

pas ce qui se passe.


Il va falloir

annuler le concert.


ALFRED

Si on lui explique ce qui

s’est passé, il comprendra.


M. RUSARD

Ça vaut le

coup d’essayer.


Crois-tu pouvoir

élucider ce mystère?


MILO

Pas d’inquiétude,

M. Rusard.


Aucun mystère

ne nous résiste.


MILO rejoue. La flûte est dissonante.


M. RUSARD

(Se bouchant les oreilles)

Oh...


Un instant s’écoule.


M. RUSARD

C’est ici que

je range les flûtes.

Je te laisse

la clé, Alfred.


ALFRED

Merci, M. Rusard.


M. RUSARD

Je vais m’occuper

du directeur

pendant que tu

mènes l’enquête.


ALFRED

(Examinant à la loupe)

Voyons ça de plus près.


Pas d’empreinte.


MILO

La serrure

est intacte.


CAMILLE

Regardons à l’intérieur.

C’est fermé à clé.


ALFRED

(Lui tendant la clé)

Tu peux essayer

avec ceci.


CAMILLE

Hein? Hi, hi, hi!


ALFRED

Je ne vois rien

d’inhabituel...


Qu’est-ce que

c’est que ça?


Il y a un trou, et il est plus

gros qu’un pamplemousse!


CAMILLE ET MILO

(Se télescopant)

Aïe!


ALFRED

Regardez. On dirait

que le bois a été rongé.


CAMILLE

(Examinant le trou)

Hum...


Celui qui a fait ça

doit avoir les

dents solides.


MILO

Le bois a été rongé?

J’ai peur, Alfred!


CAMILLE

Pas de panique, Milo.

Quiconque a

fait ce trou

doit être assez petit

pour s’y faufiler.


ALFRED

Attendez. Ces trous ne sont

pas de simples trous.


Mais on dirait plutôt

des traces de dents.


Et puis, ce n’est pas tout,

ce sont les mêmes dents qui ont

fait le trou dans le placard.

(Prenant une photo)

C’est notre premier indice.


MILO

Quoi? Il a aussi

mangé les flûtes?


ALFRED

On dirait bien.


Allez chercher

des indices dehors.


Moi, je continue

à inspecter les lieux.


CAMILLE

Alors, il faut trouver un

animal qui aime ronger le bois.


MILO

J’espère qu’il

n’aime que le bois.


CAMILLE pousse MILO réticent, au-dehors.


MILO

On perd notre temps.


Je veux dire,

il y a des milliers de

petits animaux dans la forêt

qui auraient pu

entrer dans l’école.


Comment trouver

le coupable?

Ça pourrait très

bien être un oiseau

qui vit dans ce

gros nid, là-haut.


CAMILLE

Tu sais très bien, Milo,

qu’on ne cherche pas un oiseau.


On cherche un animal

qui a des dents solides.


ALFRED

J’ai une idée!


Laissons cet

animal ronger

toutes les

flûtes qu’il désire,

comme ça, on n’aura plus

de cours de musique.


CAMILLE

Milo, tu veux bien me

donner un coup de main?


Des branches craquent, quelques feuilles tombent au sol.


MILO

(Apeuré)

Aaah!!!

Sauve qui peut!


ALFRED

Milo!

Ça... Ça va?


CAMILLE

On a entendu

l’animal.


MILO

Oui! J’ai l’impression

qu’il était énorme.


ALFRED

Je n’y comprends rien.


MILO

Je ne veux

pas rester ici!


CAMILLE

(Regardant le sol)

Qu’est-ce

que c’est?


ALFRED

Hum!

(En prenant dans sa main)

(Prenant une photo)

Du gros sel!


CAMILLE ET MILO

(Se télescopant en voulant regarder de plus près)

Aïe!


MILO

Qu’est-ce que

ce sel fait ici?


ALFRED

Bonne question, Milo.


Ce sel est donc

notre 2e indice.

Allons voir M. Rusard.


Peut-être qu’il aura

une explication.


Ils sont avec M. RUSARD dans sa salle de classe.


ALFRED

Est-ce que vous savez

d’où peut venir ce sel?


M. RUSARD

Bien, en fait, je garde

un pot de sel dans le placard.


Ça absorbe l’humidité.


Regardez. Hé! Mais ce pot

était plein hier soir!


MILO

Donc, cette drôle

de créature bizarre

aime le bois salé.


CAMILLE

Mais si c’est le cas,

pourquoi est-ce qu’elle

n’a pas mangé la baguette?


Elle est en bois,

elle aussi.


MILO

Peut-être qu’elle

n’a pas aussi bon goût.


ALFRED

Ta théorie est

intéressante, Milo.


MILO

Hé! J’ai dit quelque

chose d’intéressant!


ALFRED

M. Rusard, vous savez

de quel bois il s’agit?


M. RUSARD

En fait, cette baguette

n’est pas en bois.

Cette baguette est faite

en fibre de verre.


Mais je ne sais pas avec quoi

les flûtes sont fabriquées.

C’est le secret d’Helmut.


ALFRED, CAMILLE ET MILO

Helmut?


M. RUSARD

C’est lui qui

fabrique les flûtes.

Il dit qu’il utilise un matériau

spécial pour obtenir le bon son.


ALFRED

Allons lui

rendre visite.


M. THOMAS

(Rentrant dans la salle de classe)

C’est au sujet

de ma cravate.


J’aime bien la cravate orange.

Qu’est-ce que vous en dites?


ALFRED, CAMILLE, MILO ET M. RUSARD

Orange.

Verte.


M. THOMAS

Merci...

Enfin, si on veut.


ALFRED, CAMILLE ET MILO

De rien.


ALFRED, CAMILLE et MILO rendent visite à HELMUT, le fabricant de flûtes. HELMUT est en train de sculpter du bois.


ALFRED

C’est

très important, Helmut.


Il faut qu’on sache quel

bois vous avez utilisé

pour fabriquer

les flûtes.


HELMUT

Si vous croyez que je vais

vous révéler mon secret,

eh bien, vous vous

trompez, les enfants.


CAMILLE

On ne révélera

votre secret à personne.


Ce n’est pas ce

que vous croyez.


MILO

Il faut trouver une

explication à ce mystère,

ou sinon, on ne

pourra plus jamais

donner de concerts

de musique.


HELMUT

(Tapant sur sa main avec le marteau)

Aïe! Aïe!

(Trempant sa main dans un seau d’eau froide)

Ah...

(Soulagé)

Ça va beaucoup mieux.


ALFRED

Vous comprenez,

il faut qu’on sache comment

vous fabriquez vos flûtes.


HELMUT

Hum... Venez ici.


ALFRED ET MILO

(Étonnés et intrigués)

(S’avançant)

Hein?


HELMUT

Vous voulez

vraiment le savoir?


ALFRED

Bien sûr. On vous écoute.


HELMUT

Les flûtes ne sont pas

faites de bois ordinaire.


En fait, je les fabrique

avec des bois de cervidés.


ALFRED

Des bois de cervidés?


HELMUT

C’est ça,

dis-le plus fort!


CAMILLE

Wow! à vrai dire,

j’ai du mal à le croire.


HELMUT

Mais c’est une

très vieille tradition,

d’utiliser les

bois de cervidés.

Ils donnent à la flûte

un son riche, un son unique.


ALFRED

Merci. Vous nous avez

donné notre 3e indice.


Les buissons bruissent.


HELMUT

Chut! Quelqu’un

nous épie, Alfred.

(Lançant de l’eau sur les buissons)

Je t’ai eu!


CAMILLE

Qui était-ce?


HELMUT

Ah ça, je n’en

ai aucune idée.


Mais il ne reviendra

pas de si tôt.


MILO

Pourquoi doivent-ils toujours

être gros et effrayants!


Oh... Je pense

qu’il est temps

de faire le point

sur les indices.


Tu ne crois

pas, Alfred?


ALFRED, CAMILLE et MILO sont à leur quartier général.


ALFRED

Vérifions

notre premier indice.


CAMILLE

C’est le trou qui a

été creusé dans le placard.


MILO

Ce qui prouve

qu’il aime bien

ronger le bois.


CAMILLE

Grâce à la taille du

trou dans le placard,

nous pouvons dire avec certitude

que ce n’est pas un gros animal.


ALFRED

On sait aussi

qu’il a pris

tout le sel qui

était dans le pot.


Souvenez-vous. M. Rusard

a dit qu’il était plein.


CAMILLE

C’est vrai. Le sel,

c’était notre 2e indice.


MILO

Mais il y a probablement

plein d’animaux

qui aiment le sel et

qui rongent des choses.


On ne connaît toujours rien

de précis sur cette créature.


ALFRED

Tu as raison, Milo.


C’est justement pour ça que le

3e indice est si intéressant.


CAMILLE

Helmut nous a dit qu’il

fabriquait les flûtes

avec des bois

de cervidés.


ALFRED

Et les bois de

cervidés sont des os.


MILO

Donc, les bois

de cervidés et le sel

constituent un

repas savoureux.


ALFRED

(Effectuant une recherche)

Je me demande...


CAMILLE

(Intéressée)

Hein?


ALFRED

Très intéressant.

Je dirais même fascinant.


MILO

Euh, tu vas nous dire

ce que tu as trouvé, ou non?


ALFRED

Ça alors! On en

apprend tous les jours!


CAMILLE

Hé, ho! Hé, ho! La

Terre appelle Alfred!


ALFRED

Je vous expliquerai plus

tard, allons voir M. Rusard.


MILO

(Frustré de ne pas avoir l’explication immédiatement)

Hum?


CAMILLE

(Désarmée)

(Haussant les épaules)

Hum.


ALFRED, CAMILLE et MILO sont à l’école.


M. THOMAS

Vous avez

raison, M. Rusard.


Je vais mettre

la cravate rouge.


Ce sera mieux

pour le concert.


M. RUSARD

Alors, Alfred?

Tu as élucidé le mystère?


ALFRED

Oui. On a peut-être

une explication.


MILO

(Épouvanté)

Le... Le... Le...

Le nid!

Il... Il... Il bouge!


Ce n’est pas un nid, mais le dos d’un porc-épic qui se retourne et crie, dérangé dans sa sieste.


ALFRED

C’est parfait.

C’est justement ce dont

je voulais vous parler.


CAMILLE, MILO ET M. RUSARD

Quoi?


ALFRED

C’est le coupable,

qu’on voit là-haut.


M. RUSARD

Le coupable,

ce petit animal?


MILO

Hé! J’avais raison!


Tu te rappelles, Camille?


J’ai dit que...


J’ai dit que ce nid

pouvait appartenir au coupable


et tu as dit non!


Mais j’avais raison.


Ha! Ha! Je le savais!


Mais au fait, euh...


Qu’est-ce que

c’est, exactement?


ALFRED

Un porc-épic.

Parfois, ils dorment dans

les arbres roulés en boule.


M. RUSARD

C’est lui qui

a rongé mes flûtes?


ALFRED

Oui. Parce que les flûtes

sont faites en bois de cervidés.


Il aime le goût

des bois et du sel.


CAMILLE

Le mystère est résolu.



M. RUSARD

Merci, Alfred.


Maintenant, on peut

expliquer au directeur


pourquoi le concert ne

peut pas avoir lieu.

(Tendant l’oreille)

Hum?


MILO joue de la flûte en regardant le porc-épic.


MILO

Va-t’en! On ne veut plus

que tu ronges nos affaires.

Compris?

Allez! Ouste!


CAMILLE

Il est trop mignon!


OCTAVE

Hé! Regarde où tu vas!


ALFRED

Octave? Est-ce

que c’est toi?


OCTAVE est un orignal. Il tient dans sa gueule, ses cornes.


OCTAVE

(Penaud)

Tournez-vous.


Je suis mal à l’aise.

J’ai perdu mes bois.


ALFRED

Ne t’inquiète

pas, Octave.


On sait que tu

les perds chaque année.


OCTAVE

(Triste)

Je sais qu’ils vont repousser,

mais je me sens tellement...

tellement nu

quand je les perds.


CAMILLE

Oui, mais ils n’auraient pas

pu tomber à un meilleur moment.

Octave, ça t’embêterait

si on te prenait tes bois?


OCTAVE

Non. Non, pourquoi?


CAMILLE

Si on fait vite,


Helmut pourra fabriquer

de nouvelles flûtes avec.


M. RUSARD

Excellente

idée, Camille.


On va peut-être pouvoir

donner notre concert.


ALFRED

Allons-y.


CAMILLE

Merci, Octave.


OCTAVE

Oh... Euh...

Oui...

Content de vous

avoir aidés.


M. THOMAS

(S’impatientant)

Oh!


M. RUSARD

(Arrivant à l’amphithéâtre)

Désolé pour

le retard, monsieur.


M. THOMAS

Hein?


M. RUSARD

On a eu un petit souci.

Voici les flûtes

qui manquaient.


M. THOMAS

Formidable!


Venez par ici.

Mais, dites-moi, qu’est-ce que

vous pensez de cette cravate?


ENSEMBLE

On l’adore!


M. THOMAS

Merci.


Le concert commence avec des flûtes parfaitement justes et harmonieuses.


Début générique de fermeture


VOIX MASCULINE

Il existe plus de 20 espèces

de porc-épic au monde, et elles ont

toutes des épines pointues qui les protègent

contre les prédateurs. Il est très difficile de retirer

une épine enfoncée dans la peau.

Si on rencontre un porc-épic, il ne faut pas s’en approcher.


Fin générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par