Universe image The ranch Universe image The ranch

The ranch

The Ranch folow the adventures of four teenagers who love horse-riding. But one day, Lena one of the girls of the group, finds an injured stallion and decides to adopt him. The four friends decide to set-up a Ranch to rescue him and other horses.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The wound

Whilst picnicking in the mountains, Hugo is incautious and Lea has to come to his aid. She leads Mistral down a dangerous slope and he slips and he injures himself. The teens are devastated… injuries to the hooves can be fatal for horses! While Lea and Anais stay by Mistral´s side, Hugo and Angelo race off to alert Lea´s father who is a vet. But the mountain upon which Mistral is injured isn´t accessible by ambulance. Mr Steiner will arrive at the spot by foot and examines Mistral to establish the stallion´s situation and see if he can be treated. Lea refuses to wait to her father to get there pronounce his diagnosis. She also feels that Mistral is becoming rapidly weaker. Despite ricking worsening mistral´s situation Lea uses her horse whispering powers and together with her friends manages to move the horse down into the valley. After being examined at the clinic, Mistral hoof injuries turn out to be benign but there is an internal that could have been fatal: but risking everything, Lea saved Mistral´s life.



Production year: 2013

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT


Début chanson thème


♪♪♪


[CHANTEUR:] ♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang


Léna court et part au galop

Léna chante et parle aux chevaux

Et pour Léna

tout ça c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪


Fin chanson thème


Début information à l’écran

La Blessure

Fin information à l’écran


Un papillon vole en direction d’un ranch et va se déposer sur une sacoche posée sur JOSÉPHINE, la jument d'ANAÏS.


[ANAÏS:] Regardez-moi

cette gourmande.


[ANGELO:] Eh bien!

T'as prévu de quoi

nourrir une colonie de vacances?


[ANAÏS:] Non. J'ai prévu de quoi

nourrir deux ogres. D'ailleurs,

je me demande ce que fait

le deuxième.


[LÉNA:] Panne d'oreiller,

comme d'habitude!


Nous sommes dans le salon de la maison d'HUGO. HUGO est assis, l'air boudeur. Son père, nerveux, fait des allers-retours devant lui.


[PÈRE D'HUGO:] Hugo,

regarde-moi quand je te

parle! En histoire-géo,

tes notes sont en chute libre!


HUGO s'aperçoit que son cellulaire vibre. ANAÏS l'appelle.


[PÈRE D'HUGO:] En français, tu fais le

minimum. Soixante-deux fautes

dans une rédaction de quatre pages!


[HUGO:] J'ai pas eu le temps

de relire!


[PÈRE D'HUGO:] Hugo, tes notes

sont en baisse

dans toutes les matières.

Tu dois te ressaisir! Tu as la

tête ailleurs, et quand je dis

ailleurs, tu sais très bien de

quoi je parle.


Hugo, attristé, regarde son cellulaire qui continue de vibrer.


[PÈRE D'HUGO:] Tu passes tout

ton temps au ranch; tes vacances,

tous les soirs après le collège.

Ça suffit!

Désormais, tu feras d'abord tes

devoirs, impérativement, avant

de rejoindre tes amis.


[HUGO:] D'accord. C'est promis juré,

papa. Mais pour aujourd'hui, on

avait prévu une randonnée.

Mes copains m'attendent.


PÈRE D'HUGO

Comme c'était déjà prévu,

tu peux y aller. Mais attention:

je te veux de retour à 18 h.

Et demain, en plus de tes devoirs,

séance de rattrapage en

orthographe. C'est compris?

Je te fais confiance.


[HUGO:] Merci, papa. C'est promis!

Tu peux compter sur moi.


[PÈRE D'HUGO:] J'espère bien.

Parce que si tu n'es pas rentré à 18 h,

cette fois, c'est fini; je mets

Réglisse en pension au centre équestre.


ANAÏS, ANGELO et LENA sont au ranch et commencent une balade avec leurs chevaux.


[LÉNA:] Allez, viens, Anaïs, on va pas

l'attendre toute la journée.


HUGO arrive au loin sur un scooter.


[HUGO:] Oh-ho!

ANAÏS

Léna, Angelo, attendez,

il arrive. T'as vu l'heure qu'il est,

espèce de marmotte?

Un peu plus et on partait sans toi.


[HUGO:] Désolé. Je me suis fait

kidnapper par une horde de

filles qui voulaient un

autographe. J'ai fait le plus

vite que j'ai pu.


ANAÏS donne un coup de coude à HUGO.


[ANAÏS:] C'est ça. La prochaine fois,

le tombeur, essaie plutôt de

tomber de ton lit.


HUGO met un pied en selle pour monter sur RÉGLISSE, mais RÉGLISSE aperçoit une touffe d'herbes et s’y dirige pour la manger. HUGO est surpris et s'agrippe autour du cou de RÉGLISSE pendant que la jument avance.


[HUGO:] Oh, ah! Ouh... ouh.
[ANAÏS, ANGELO ET LÉNA:] Ha ha ha ha!

Les quatre amis font de l'équitation tranquillement. Ils passent devant un étang rempli de flamants roses. Puis, ils montent une pente escarpée.


ANGELO

On pourrait rester au ranch,

ce soir. J'ai besoin de ton

avis pour une figure que j'ai

répétée avec Sila.


MISTRAL s'agite soudain.


[LÉNA:] Oh! Mistral, arrête!

MISTRAL, le cheval de LÉNA, hennit nerveusement. SILA, le cheval d’ANGELO, s'agite également.


[ANGELO:] Hé!
[ANAÏS:] Les chevaux sont nerveux, aujourd'hui.
[HUGO:] Anaïs, laisse-moi passer!
[ANAÏS:] Hé!
[HUGO:] Les amis! Euh... si on

s'arrêtait là pour

pique-niquer? Il y a une super vue.


HUGO pointe vers un sommet situé près d'une falaise.


[ANGELO:] Non, l'accès est difficile

pour les chevaux. Ça pourrait

être dangereux. Même pour

un champion d'équitation

comme toi.


[HUGO:] Arrête, c'est facile. C'est

juste à côté. On y sera dans un

rien... oh!


RÉGLISSE penche soudain la tête pour brouter de l'herbe. HUGO, qui tenait les rênes, est emporté vers l'avant.


[ANGELO:] Non, mais vraiment, ces

deux-là, ils seraient prêts à

pique-niquer n'importe où.


[HUGO:] Réglisse, grosse goinfre.

T'arrêtes de mettre la honte?


HUGO, songeur, regarde le sommet. Il fausse compagnie à ses amis qui s'éloignent et emprunte le chemin difficile menant au sommet, sur le dos de RÉGLISSE.


[HUGO:] Allez, ma belle, on va leur

montrer de quoi on est

capables.


HUGO dirige RÉGLISSE vers le chemin difficile. ANAÏS s'aperçoit qu'HUGO a préféré faire cavalier seul.


[ANAÏS:] C'est pas vrai! Quelle tête

de mule! Léna, Angelo,

regardez.


ANAÏS pointe vers HUGO et RÉGLISSE qui avancent sur le chemin difficile.


[ANAÏS:] Hugo, ça peut être

vraiment dangereux.


RÉGLISSE glisse légèrement sur le chemin rocailleux. HUGO est déstabilisé et lâche un petit cri.


[HUGO:] Oh!
[ANGELO:] Il est inconscient. Hugo!

Stop! Arrête-toi tout de suite!


[HUGO:] Oh, là, là! Vous en faites,

une tête!


RÉGLISSE pose sa patte arrière sur une roche instable. RÉGLISSE se met à glisser vers la falaise.


[HUGO:] Oh, oh!
[ANAÏS:] Oh, non! Regardez, ils vont

tomber!


[LÉNA:] Allez, Mistral!

LÉNA et MISTRAL galopent pour sauver HUGO et RÉGLISSE.


HUGO (nerveux)

Ah! Ah... ah...

LÉNA parvient à saisir la bride de RÉGLISSE et à immobiliser sa glissade.


[LÉNA:] Oui, c'est bien.

RÉGLISSE hennit et se cambre sur deux pattes. HUGO tombe par terre.


[HUGO:] Ah! Oh! Ah.

MISTRAL hennit soudain à son tour et se cambre sur deux pattes. LÉNA tombe par terre.


[LÉNA:] Ah!
[ANGELO:] Léna!
[ANAÏS:] Ah, non!

MISTRAL glisse vers le bas de la pente, culbute et tombe à la renverse. Il gît par terre, immobile.


[LÉNA:] Mistral!

Pourvu qu'il se relève.


MISTRAL tente de se relever péniblement, mais s'effondre.


[LÉNA:] Mistral! Non, non, non!
[ANAÏS:] Ça va aller.

J'appelle la clinique.

Ah, c'est pas vrai.

Y a pas de réseau!


[ANGELO:] Léna, Léna, je fonce à la

clinique vétérinaire, chercher

ton père. Toi, tu restes près

de Mistral. Tu lui parles,

tu le calmes. Il ne doit surtout

pas bouger. Tu le sais.


[LÉNA:] Oui.
[ANGELO:] Ça va aller?

ANGELO caresse tendrement la joue de LÉNA. HUGO est effrayé en regardant MISTRAL.


[HUGO:] Angelo... il a quoi, Mistral?
[ANGELO:] Il est blessé à une jambe.

Je vais chercher le père de Léna.

J'espère pour toi qu'il n'a pas

une mauvaise fracture.


ANGELO monte sur SILA et part au galop.


[LÉNA:] Chut...

LÉNA porte sa main sous les naseaux de MISTRAL.


[LÉNA:] Il est gelé. Il est en

hypothermie à cause du choc.

Il faut le couvrir.


HUGO regarde MISTRAL avec inquiétude. ANAÏS cherche une couverture dans la sacoche de JOSÉPHINE.


[LÉNA:] Prends du sucre aussi!
[HUGO:] Léna... je suis désolé.

Vraiment désolé.


HUGO et ANAÏS déposent une couverture sur MISTRAL et lui donnent des cubes de sucre. ANGELO et SILA font le chemin inverse à toute vitesse.


[LÉNA:] Laisse tomber, Hugo, j'ai pas

besoin de toi.


[ANAÏS:] Va plutôt chercher Réglisse,

OK?


HUGO s'approche de RÉGLISSE.


[HUGO:] Bien, toi, au moins, ça t'a

pas coupé l'appétit.


HUGO marche avec RÉGLISSE en bride. HUGO regarde une Jeep rouler au bas de la montagne sur la route asphaltée.


[HUGO:] Hé! Mais c'est la voiture du

père de Léna! Angelo risque pas

de le trouver à la clinique

vétérinaire.

Oui, t'as tout compris, Réglisse!

On va le chercher!


LÉNA et ANAÏS prennent soin de MISTRAL. MISTRAL semble avoir une patte fracturée. MISTRAL est inquiet et s'agite.


[LÉNA:] Chut...

Doucement. Il faut ramener

Mistral sur le chemin.


[ANAÏS:] Mais il doit pas bouger!

S'il s'appuie sur sa jambe, ça

peut aggraver sa blessure.


[LÉNA:] On pourra pas le garder

couché longtemps. Il faut qu'on

l'éloigne du précipice tant

qu'on peut encore le maîtriser.

Je sais bien qu'en faisant ça,

on prend un grand risque, mais

s'il tombe...


[ANAÏS:] Comment on va faire?
[LÉNA:] On va lui fabriquer

une attelle.


Pendant ce temps, ANGELO est sur le point d’arriver dans une clinique vétérinaire.


[ANGELO:] Woh! Bravo, Sila.

On est arrivés.


Dans la clinique vétérinaire, une secrétaire travaille.


[ANGELO:] Bonjour, Fanny.

M. Steiner est là?

C'est urgent. Mistral a fait

une mauvaise chute.


[FANNY:] Il est pas là. Il est parti

en consultation à la bergerie

de Pompignan.

Attends, je l'appelle.


FANNY appelle M. STEINER, inquiète.


RÉPONDEUR DE M. STEINER

Bonjour. Je ne suis

pas disponible pour le moment.

Veuillez laisser un message. Je

vous rappellerai au plus vite.


[FANNY:] C'est le répondeur.
[ANGELO:] Tant pis! Merci beaucoup.

ANGELO repart au galop. HUGO et RÉGLISSE sont arrivés au bas de la pente.


[HUGO:] Oh, oh!

RÉGLISSE veut se diriger vers une direction différente de celle d’HUGO. HUGO tire sur les rênes pour immobiliser RÉGLISSE.


[HUGO:] Tu vas où, là? Hein? Tu croyais

qu'on allait à la maison?

Oui, t'as raison, c'est l'heure

de rentrer. Mais avant, il faut

absolument prévenir le père de

Léna. Allez, hue!


HUGO et RÉGLISSE repartent rapidement. Pendant ce temps, ANAÏS termine de serrer l'attelle immobilisant la jambe fracturée de MISTRAL.


[LÉNA:] T'inquiète pas, Mistral,

on va s'en aller d'ici.


[ANAÏS:] C'est bon. J'espère que

ça va tenir.


HUGO arrive à la bergerie et se met à la recherche de M. STEINER.


[HUGO:] Y a quelqu'un? M. Steiner!

M. Steiner!


[M. STEINER:] Mais qu'est-ce que

tu fais là, Hugo?


[HUGO:] Ah, monsieur Steiner!

Mistral a eu un accident.


M. STEINER (effrayé)

Comment? Que s'est-il passé?


[HUGO:] On dirait... qu'il s'est cassé

une jambe. Et tout ça, c'est de

ma faute.


LÉNA et ANAÏS réussissent à soulever MISTRAL sur ses quatre pattes.


[ANAÏS:] Allez, Mistral, debout!

Il est où, Hugo, là?


[LÉNA:] C'est bien. Allez, avance.

MISTRAL s'agite et se met à reculer vers la falaise.


[ANAÏS:] Non! Pas par là!
[LÉNA:] Mistral, stop! Attention à

toi, Anaïs!


MISTRAL s'arrête alors qu'ANAÏS est sur le point de tomber au bas de la falaise.


[ANAÏS:] Oh! Ouf.
[LÉNA:] Allez. C'est bien.

T'es un bon cheval.


ANAÏS, apeurée, regarde le bas de la falaise.


[ANAÏS:] Oh... ah.

Le temps passe.


[ANAÏS:] Alors, Léna, est-ce que

tout va bien?


[LÉNA:] L'attelle a tenu bon. On a eu

de la chance, Anaïs. J'espère

que la blessure ne s'est pas

aggravée.


LÉNA examine la jambe cassée de MISTRAL. ANAÏS dépose une couverture sur les épaules de LÉNA.


[ANAÏS:] Ah! Tu n'en peux plus.

Repose-toi. On ne peut plus

rien faire, maintenant. Il faut

attendre ton père.


[LÉNA:] Toi aussi, tu es fatiguée.

À la bergerie, M. STEINER et HUGO marchent vers la Jeep de M. STEINER.


[M. STEINER:] Hugo,

dis-moi comment Mistral

s'est blessé. Explique-moi

comment ça s'est passé.


[HUGO:] Bien... il a glissé sur des

pierres, il est tombé et il a

une jambe enflée.


[M. STEINER:] Vous l'avez immobilisé?

Il ne doit surtout pas marcher.

Ça peut être très, très grave.


ANGELO arrive au galop.


[ANGELO:] Hugo? Mais qu'est-ce que

tu fais là?


[M. STEINER:] Il est venu m'avertir, comme

toi, j'imagine. Où est Mistral

exactement?


[ANGELO:] Il est sur le chemin de

randonnée du Mont Chauve,

au niveau du promontoire

de l'Aigle.


[M. STEINER:] Bon sang!

Tout le secteur est

interdit aux véhicules.

On ne pourra pas monter le van.


[ANGELO:] Quoi?
[HUGO:] Si Mistral ne doit pas bouger

et qu'on ne peut pas monter le

chercher... on fait comment?


M. STEINER prend une trousse de premiers soins et monte à bord de sa Jeep.


M. STEINER

Je vais déjà l'examiner.

Si la blessure est trop grave,

ça ne servira à rien de le

faire descendre jusqu'au van.


[HUGO:] Ça veut dire quoi?
[M. STEINER:] Je dois passer

à la clinique,

prendre du matériel.

On se rejoint là-haut.


[ANGELO:] D'accord.

ANGELO, fâché, regarde HUGO. HUGO, honteux, regarde par terre.


[ANGELO:] Allez. On y va.
[HUGO:] Bien, en fait, il est presque

6 h. Il faut absolument que je

rentre chez moi.


Les yeux de ANGELO brillent de colère.


[ANGELO:] C'est ça, rentre chez toi.

Moi, je retourne aider Léna.

Je me chargerai de la

réconforter si Mistral est

condamné.


ANGELO quitte HUGO. HUGO reste seul à la bergerie. ANGELO rejoint LÉNA et ANAÏS.


[LÉNA:] Angelo! Où est mon père?

Où est le van?


[ANGELO:] Le van ne pourra pas monter

jusqu'ici. Ton père a demandé

qu'on l'attende. Il passe à la

clinique chercher du matériel avant.


[ANAÏS:] Oui, mais si le van ne peut

pas monter jusqu'ici, il compte

faire quoi?


[ANGELO:] Évaluer la blessure. Et si

c'est trop grave...


LÉNA (effrayée)

Ah.
[ANGELO:] Et pourquoi vous l'avez

déplacé?


[LÉNA:] On était obligées.

Ç'était ça ou la chute.


LÉNA s'approche de MISTRAL et lui caresse la tête.


[LÉNA:] Toi, tu ne vas pas bien

du tout.


[ANGELO:] Il ne faut jamais bouger un

cheval blessé.


[LÉNA:] On se remet en route.
[ANAÏS:] Quoi? Mais ton père a dit...
[LÉNA:] Si on reste là à attendre,

Mistral ne tiendra pas le coup.

Il faut qu'on bouge.


[ANGELO:] Léna, un cheval ne peut pas

marcher sur trois jambes.


[LÉNA:] On va lui donner beaucoup plus

que trois jambes.


SILA et JOSÉPHINE se placent de chaque côté de MISTRAL.


[LÉNA:] Non, ne sois pas nerveux avec

les autres chevaux. Ils sont là

pour t'aider. Viens.


MISTRAL, SILA et JOSÉPHINE marchent doucement. Leurs cavaliers marchent à leurs côtés et les tiennent par les rênes. Soudain, MISTRAL s'agite.


[LÉNA:] Hé!

MISTRAL se calme. HUGO revient chez lui au trot. Les cloches de l'église sonnent 6 heures.


[HUGO:] Oh!

HUGO regarde au loin le village, puis sort son cellulaire et appelle son père.


RÉPONDEUR DU PÈRE D'HUGO

Bonjour, laissez-moi un message

et je vous rappellerai.


[HUGO:] Papa... c'est moi.

Ah, et puis tant pis.

Il va me tuer.

Je peux pas les abandonner.


HUGO tourne de bord et part rejoindre ses amis. LÉNA, ANAÏS et ANGELO marchent avec leurs chevaux. Ils s'arrêtent devant un chemin pavé de grosses pierres.


[ANAÏS:] Ne me dis pas qu'on doit

passer par là.


[LÉNA:] On n'a pas le choix.

On va passer par ici. Mais

d'abord, il faut déblayer

le chemin.


LÉNA se met à pousser les pierres sur les côtés. MISTRAL s'agite brusquement.


[LÉNA:] Mistral!
[SILA:] Ah! Sila, reviens contre

Mistral.


Hennissements de panique de MISTRAL et SILA


[LÉNA:] Mistral! Arrête! C'est pour

toi qu'on fait ça. On essaye de

t'aider. Mais si tu n'y mets

pas du tien, on n'y arrivera

pas.


MISTRAL se calme. LÉNA lui caresse la tête.


[ANGELO:] Ça va.

On va faire une pause.


HUGO arrive au galop.


[HUGO:] Hé! Oh!

Mistral peut marcher?


[ANAÏS:] Hugo? T'as mis tout ce temps

pour retrouver Réglisse?


[HUGO:] Non. Mais, euh... en fait,

euh... je... Ah, laisse tomber.

Qu'est-ce que vous faites?


[ANAÏS:] On utilise Sila et Joséphine

comme des béquilles pour aider

Mistral à descendre, mais

Mistral ne veut plus

supporter Sila.


[HUGO:] Eh bien, on pourrait

échanger Sila contre...


ANGELO (fâché)

Laisse tomber! T'y connais

rien et tu peux rien faire.

Je vois même pas pourquoi

t'es revenu.


[HUGO:] Laisse-moi passer!

HUGO tasse ANGELO et passe devant lui. ANGELO pousse HUGO dans le dos. Les chevaux commencent à être agités et hennissent. LÉNA s'interpose entre ANGELO et HUGO.


[LÉNA:] Mais vous faites quoi, là?

Les chevaux sont nerveux,

épuisés, et vous,

vous vous battez juste à côté?

C'est n'importe quoi!


[HUGO:] Léna, Réglisse s'entend bien

avec Mistral. Si on échange

Sila contre Réglisse, ça

marchera sûrement mieux.


[LÉNA:] Oui!

Ça pourrait marcher.


[ANGELO:] Sauf que monsieur Hugo ne

maîtrise pas assez Réglisse

pour en faire une béquille

efficace.


[HUGO:] T'as raison. Mais avec toi,

ça marchera.


HUGO tend les rênes de RÉGLISSE à ANGELO. ANGELO tend les rênes de SILA à HUGO. M. STEINER sort de sa Jeep et aperçoit les quatre amis et leurs chevaux au bas de la route.


[M. STEINER:] Quoi? Je vous avais dit de

m'attendre là-haut!


[LÉNA:] Papa!

LÉNA se colle contre son père.


[M. STEINER:] Montez Mistral dans le van.

Je l'examinerai à la clinique.


MISTRAL est installé dans le van.


[LÉNA:] Merci. Sans vous...
[ANAÏS:] T'inquiète. On vous suit.

On ne te quitte pas.


LÉNA et ANAÏS se font l'accolade. À la clinique vétérinaire, LÉNA et son père font des radiographies de la fracture de MISTRAL.


[LÉNA:] Chut...

C'est bien. Surtout, ne bouge

pas. C'est presque fini.


À l'extérieur de la clinique, HUGO parle au cellulaire avec son père.


[PÈRE D'HUGO:] Mais enfin! On t'a

cherché partout pendant

des heures!

Tu attends chez le vétérinaire?

Non, mais t'as vu l'heure?


[HUGO:] Mais oui, papa, j'ai vu

l'heure, mais... laisse-moi

t'expliquer. Non, mais, papa,

je t'ai...


PÈRE D'HUGO

Tu sais que j'étais inquiet

aussi? Alors?


[HUGO:] Je suis désolé, mais j'ai

essayé de t'appeler. On a eu

un acci...


PÈRE D'HUGO

Tes copains, c'est terminé.

J'arrive.


HUGO (inquiet)

Hum...

LÉNA, ANAÏS et ANGELO examinent MISTRAL dans son écurie.


[ANAÏS:] Alors?
[LÉNA:] Il faut attendre.
[ANGELO:] Mistral est une force de la

nature. Je suis sûr qu'il va

s'en tirer.


[HUGO:] Léna, cette fois, il faut

vraiment que je m'en aille.


[ANAÏS:] T'attends même pas de savoir

pour Mistral? Mais c'est quoi,

ton problème?


HUGO (s'adressant à LÉNA)

Je te demande pardon.


LÉNA (fermant les yeux)

Hum.

Au loin, FANNY cogne dans la vitre de la clinique et fais signe à LÉNA, ANAÏS et ANGELO de venir la rejoindre à l'intérieur. LÉNA, ANAÏS et ANGELO sont ensuite à l'intérieur avec M. STEINER.


[M. STEINER:] On a trouvé un début

d'hémorragie interne.


[ANAÏS:] Ah, non! C'est pas vrai!
[M. STEINER:] Ne vous inquiétez pas,

c'est sous contrôle. En fin de

compte, heureusement que vous

l'avez fait descendre. Sinon,

on n'aurait pas pu la prendre

à temps.


LÉNA ET ANAÏS (soulagées)

Ah!
[M. STEINER:] Ne vous inquiétez pas, j'ai

tout vérifié. Il n'y a pas de

fracture. Une entorse du

boulet, seulement. La

convalescence peut être longue,

mais ça se soigne très bien!


[ANAÏS:] Yahou! Je le savais!

Je le savais!


LÉNA et ANAÏS se font l'accolade.


HUGO apparaît à ce moment en passant la tête à travers la porte.


HUGO (honteux)

Ah.

HUGO et RÉGLISSE vont voir MISTRAL à l'écurie. MISTRAL refuse d'abord de se faire flatter par HUGO. Puis le cheval laisse HUGO s'approcher.


[HUGO:] T'es vraiment pas rancunier.

Je te demande pardon, à toi

aussi. Adieu, Mistral.

Prends soin de Léna.

Vous allez me manquer.


ANGELO s'approche alors.


[ANGELO:] Tu parles aux chevaux

maintenant? C'est quoi,

cette histoire d'adieu?


La voiture du PÈRE D'HUGO s'immobilise près de l'écurie. Le PÈRE D'HUGO sort de la voiture. Il a la bouche pincée, les poings fermés et les yeux furieux.


HUGO (s’adressant à ANGELO)

Bien... c'est ça. On se revoit

lundi, au collège.


PÈRE D'HUGO

Monte dans la voiture.


HUGO monte dans la voiture tandis que son père va mener RÉGLISSE à l'écurie. LE PÈRE D'HUGO revient ensuite à la voiture.


LE PÈRE D'HUGO

Non, mais tu te rends compte?

On ne savait même pas où

t'étais! Je t'avais dit 18 h!

Je te faisais confiance! Mais

je t'avais prévenu. J'ai appelé

le centre équestre. Ils

viennent chercher Réglisse.

Le ranch, c'est terminé!


HUGO s'assoit dans la voiture. ANGELO arrive au pas de course.


[ANGELO:] Attendez! Ce n'est pas de

sa faute.


[LE PÈRE D'HUGO:] Quoi?
[ANGELO:] Monsieur le proviseur,

Mistral, le cheval de Léna,

a eu un accident. Si Hugo

n'était pas resté pour nous

aider, il serait sûrement mort.


M. STEINER, LÉNA et ANAÏS arrivent à ce moment.


[M. STEINER:] Qu'est-ce qui se passe?

ANAÏS ET LÉNA (au PÈRE D'HUGO)

Euh... bonjour, monsieur.


LE PÈRE D'HUGO

Il paraît que le cheval de

Léna a eu un accident.


[M. STEINER:] Oui. Et si ces quatre-là

n'avaient pas réussi à le faire

descendre, je ne pense pas

qu'il serait encore vivant.


LE PÈRE D'HUGO (songeur)

Hum?
[ANGELO:] Monsieur, vous ne

pouvez pas priver Hugo de ranch.

Il ne l'a pas mérité.


[LE PÈRE D'HUGO:] Le problème,

Angelo, c'est que

Hugo ne travaille pas du tout.

Ses notes sont catastrophiques.

Et ça, c'est inadmissible.


[ANAÏS:] C'est sûr. Vous avez raison.

Mais si Hugo améliore ses

notes... On pourrait l'aider!


LE PÈRE D'HUGO (souriant)

Hum.

Si je te donne une

dernière chance, tu te remets à

tes études et tu rentres à

l'heure?


[LÉNA:] Vous pouvez compter sur nous.

En français, je vais le

cravacher!


[ANGELO:] Oh, oui! On va lui botter

le derrière. C'est clair qu'il

manque de discipline.


ANGELO, LÉNA et ANAÏS regardent affectueusement HUGO assis dans la voiture.


Retour chez HUGO. HUGO dort dans son lit. L'horloge de son cellulaire le réveille.


HUGO (endormi)

Ah...

Allô?


[ANGELO:] Non, ne me dis pas

que t'es encore au lit, tu vas être

en retard.


HUGO rejoint ANGELO à l'écurie.


[HUGO:] Merci de t'occuper de moi.
[ANGELO:] Ouais. Je commence

à avoir l'habitude.

Pourquoi tu nous as rien dit?


[HUGO:] Bien... je savais pas trop.

Je suis pas très doué pour

les confidences.


Sur le bord de la plage, LÉNA fait marcher MISTRAL en eau peu profonde.


[LÉNA:] Tu ne boites presque plus!

On va faire un petit trot.


LÉNA dirige MISTRAL à l'aide de claquements de langue.


[ANAÏS:] Il progresse

de jour en jour!


[LÉNA:] Oui. Ces exercices dans l'eau

de mer font des miracles.

Maintenant, on va nager un peu.

D'accord? Pas longtemps.

Tu as déjà bien travaillé.


LÉNA et ANGELO sont également en eau peu profonde avec leur cheval.


[ANGELO:] Hé! Il est passé où,

Hugo?


[ANAÏS:] Hum?

Des bulles apparaissent dans l'eau. HUGO bondit alors hors de l'eau et renverse ANGELO.


[ANGELO:] Ah!
[ANAÏS:] Hé! Faites attention, un peu!

Il y a notre blessé juste

à côté!


ANGELO sort de l'eau à ce moment, essoufflé.


[ANGELO:] Ouf.

Les quatre amis rient aux éclats


Début chanson thème


♪♪♪


[CHANTEUR:] ♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang

Léna court et part au galop

Léna chante et parle

aux chevaux

Et pour Léna tout ça

c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪


Fin chanson thème

Sous-titrage: CNST, Montréal













Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par